Bande dessinée

31 janvier 2018 09:07; Act: 31.01.2018 09:07 Print

Le Bouncer incarne toute l’essence du western

François Boucq prend seul en charge les aventures du Bouncer, avec deux albums qui paraissent en janvier et en mars.

storybild

«Bouncer T. 10 - L'or maudit» - François Boucq. Glénat

Sur ce sujet
Une faute?

Le Bouncer pensait couler des jours paisibles après s’être débarrassé de l’infâme Ugly John. Mais la loi de l’Ouest est toujours impitoyable... À Barro City, l’horloger a été agressé et sa fille, Gretel, atrocement mutilée. Comment un type sans histoires et une petite si innocente ont-ils pu subir de telles atrocités? Alejandro Jodorowsky, habituel scénariste de la série, étant pris à plein temps par le cinéma, François Boucq a pris scénario et dessin pour les tomes 10 et 11 du Bouncer. «Je me suis dit qu'on ne pouvait pas laisser une petite fille comme Panchita, apparue auparavant, comme ça...».

Et Boucq d'imaginer que son visage tatoué est en fait une carte au trésor vivante. En pourchassant les agresseurs de l'horloger et de sa fille, le manchot découvre que leur piste rejoint celle d’un trésor maudit au cœur du désert de Sonora, au Mexique. François Boucq avoue ne jamais vivre complètement sans son Bouncer. «Un personnage, on l’a toujours avec soi. Et le Bouncer est un personnage extrêmement intéressant, psychologiquement, mais aussi physiquement à dessiner. Pour moi, même s'il lui manque un bras, c’est un héros parfait».

«Le lecteur comme un héros de western»

Cette petite Panchita avance avec un visage qui n'est pas le sien. Elle est le fil rouge de «L'or maudit». Un or très convoité, sauf par le Bouncer. Il veut juste sauver Panchita. Ce Bouncer incarne tout ce qui fait l’essence du western, genre où «l'homme se retrouve face à la nature, face aux animaux et face à d'autres humains au fort potentiel de cruauté, de sauvagerie, mais aussi de civilisation».

Dans le western, comme il ne faut pas expliquer pourquoi tout est possible, le cœur du récit prend la place principale. «Le western est idéal en ce qu’il pose les personnages au cœur même de la vie sous tous ses aspects. Le lecteur, quand il accède à mon monde, est exactement comme un héros de western. Il va rencontrer des personnages qui vont l’instruire sur la vie. Les méchants doivent être vraiment cruels et les victimes vraiment vulnérables. Le lecteur voit alors naître en lui la nécessité du bien», explique François Boucq. Quand il est dans une histoire, il avoue cavaler au rythme de ses personnages. Et c'est aussi ce que fait, ravi, le lecteur.

(Denis Berche/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Frede le 31.01.2018 10:47 Report dénoncer ce commentaire

    magnifique série ... à conseiller vivement

Les derniers commentaires

  • Frede le 31.01.2018 10:47 Report dénoncer ce commentaire

    magnifique série ... à conseiller vivement