Bande dessinée

03 juillet 2015 13:12; Act: 03.07.2015 13:52 Print

«Le Chat» aura son exposition à Bruxelles

Le personnage emblématique de Philippe Geluck aura, d'ici quatre ans, son musée dans la capitale belge, ont annoncé vendredi l'artiste de 61 ans et les autorités locales.

storybild

Philippe Geluck envisage la création de ce musée depuis une dizaine d'années. (photo: AFP/Gabriel Bouys)

Sur ce sujet
Une faute?

À partir de 2019 en principe, le musée sera installé à deux pas du palais royal et de la grand-place, au cœur d'un quartier accueillant déjà de prestigieuses institutions culturelles: musée Magritte, musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, musée des Instruments de musique, ou encore palais des Beaux-Arts (Bozar). «Pour un enfant né à Bruxelles, on ne peut rêver un endroit plus prestigieux», a commenté Philippe Geluck. «Dans le musée, on aura cette succession de salles, cette narration chronologique, avec les débuts du Chat, et même quelques documents archéologiques, et puis une grande exposition avec mes travaux actuels, avec mes grandes toiles, avec des sculptures de résine ou de bronze, des murs vidéo et des œuvres numériques», a-t-il ajouté sur la télévision locale Télé-Bruxelles.

«Une partie du musée sera réservée à des expositions "invitées". Je rendrai hommage à des grands maîtres du passé: Sempé, Chaval, Siné, (Jean) Bosc, (Saul) Steinberg... Enfin, tout ceux qui m'ont marqué. Et l'on parle bien de dessin d'humour et de dessin de presse, et pas de bande dessinée. Et je vais bien entendu rendre hommage à toute l'équipe de Hara Kiri, à ceux qui ont fondé Charlie Hebdo, et j'évoquerai évidemment les événements tragiques de janvier 2015», sans oublier «les grands actuels», comme le dessinateur du quotidien belge Le Soir Kroll.

L'annonce de la création du musée découle d'un accord entre le dessinateur, qui souhaitait depuis plus de 10 ans créer un musée du Chat dans sa ville natale, et de la Région de Bruxelles-Capitale. La région a accepté de rénover, pour un montant de 4,5 millions d'euros, un bâtiment de quatre étages laissé à l'abandon depuis des années et de le mettre à disposition du musée du Chat pour un euro symbolique, a précisé le chef du gouvernement régional bruxellois, Rudi Vervoort. Le dessinateur financera, avec l'aide de sponsors privés, les travaux de scénographies, d'installation et d'aménagement de ce nouvel espace, qui comprendra également une cafétéria et une boutique de souvenirs.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Marjorie le 03.07.2015 13:36 Report dénoncer ce commentaire

    Chat'alors

Les derniers commentaires

  • Marjorie le 03.07.2015 13:36 Report dénoncer ce commentaire

    Chat'alors