Découverte

29 janvier 2014 10:00; Act: 29.01.2014 13:10 Print

Le plaisir du ski et un régal pour les yeux

Châtel, Les Gets et Morzine-Avoriaz sont trois perles des Portes du Soleil, un domaine magnifique.

storybild

Défier les lois de l'équilibre, réaliser des figures, prendre le plus de plaisir possible: le Smoothpark de Châtel propose un boardercross de 800 m de long pour que les freeriders puissent s'éclater.

Une faute?

Nul besoin de lever les yeux! Il suffit de tourner sur soi-même pour que le regard embrasse l'un des plus magnifiques panoramas alpins, avec sa majesté le Mont-Blanc en toile de fond. Les Portes du Soleil portent tellement bien leur nom quand le temps est vraiment au beau fixe.

Dans les domaines skiables, il y en a de plus sportif, de plus fou, de plus tendance. Mais y en a-t-il un de plus majestueux que cet ensemble de douze stations (huit françaises et quatre suisses), réparties sur le val d’Abondance, la vallée d’Aulps, le val d’Illiez et le val de Morgins.

Considéré comme un des plus grands domaines skiables du monde avec ses 650 km de pistes et ses 197 remontées mécaniques, le domaine skiable ne serait rien sans les sommets qui lui donnent toute sa beauté: les Dents du Midi (3 257 m), les Dents Blanches (2 759 m), les Hauts-Forts (2 466), la Pointe des Mossettes (2277 m), la tête du Linga (2 156 m), la Pointe de Nyon (2 019 m) ou encore celle d’Angolon (2 084 m).

Autant dire que chaque passage sur un télésiège ou chaque pause sur une piste sera prétexte à sortir son appareil photos ou à s'en mettre plein les yeux. Skier dans un tel décor, c'est autant un plaisir physique qu'émotionnel.

Le régal, c'est aussi passer d'un territoire à l'autre. Des Gets à Morzine, d'Avoriaz à Châtel. De la Pointe de Chéry à Chamossière, de Chavanette à Morgins (Suisse), de Cornebois à la Tête du Tronchet. Des heures et des heures de grand ski, à se laver la tête, émerveillé de telles images.

Mais le ski n'occupe toujours qu'une (grande) partie de la journée. Pour l'après-ski, c'est le retour sur terre, au village. Les Gets, Morzine ou Châtel ont su garder leur charme et leurs traditions. Et l'esprit montagnard y perdure.

On y sait bien manger et bien boire, on sait s'y serrer les coudes, on sait surtout y recevoir et partager. Nulle trace de snobisme ou d'individualisme, la montagne si rude ne le permet pas et ne le pardonnerait pas.

À peine arrivé, il y a cet étrange sensation d'être déjà venu. Et l'idée marquante que ce premier séjour en appelle d'autres. Car l'effet magique des Portes du Soleil, c'est l'envoûtement quasi instantané. Il reste des images et l'envie de vite y repartir.

Denis Berche

www.lesgets.com

www.morzine-avoriaz.com

www.chatel.com