Aux États-Unis

19 août 2015 08:17; Act: 19.08.2015 17:48 Print

Le Viagra féminin officiellement approuvé

Les autorités sanitaires américaines ont donné leur feu vert à la mise sur le marché de cette pilule rose, destinée aux femmes souffrant d'un manque de désir sexuel.

storybild

L'agence américaine des médicaments avait rejeté la commercialisation du produit en 2010 puis en 2013. (photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La Food and Drug Administration (FDA) a approuvé mardi ce traitement qui sera commercialisé sous la marque Addyi. L'autorisation s'accompagne d'un avertissement sur les effets potentiellement dangereux du médicament lors de prise avec de l'alcool ou de certains autres médicaments. Dans ces cas, la pilule peut provoquer une importante baisse de la tension artérielle et des syncopes. Des médias ont baptisé ce traitement le «Viagra féminin». Il n'agit toutefois pas de la même manière que les pilules pour traiter les troubles de l'érection chez l'homme.

L'autorisation «fournit aux femmes souffrant d'un faible désir sexuel une option de traitement», a déclaré dans un communiqué la Dresse Janet Woodcock, directrice du centre d'évaluation et de recherche sur les médicaments de la FDA. Cette pilule a été développée par le groupe Sprout Pharmaceuticals. «Les patientes et les médecins doivent être pleinement conscients des risques liés à ce médicament avant de décider de le prendre», a souligné la responsable de la FDA. L'Agence américaine des médicaments précise que ce dysfonctionnement sexuel caractérisé par un faible désir et qui provoque de l'angoisse ou des difficultés dans un couple ne résulte pas de problèmes médicaux ou psychiatriques particuliers.

Ce syndrome peut se développer chez des femmes qui n'avaient pas de problème au préalable avec leur libido. Il peut survenir quel que soit le type d'activité sexuelle ou la situation avec le partenaire, ajoute l'agence. Jusqu'ici la FDA avait rejeté à deux reprises la commercialisation de ce médicament, en 2010 et 2013. Mardi, elle a finalement suivi les recommandations émises en juin dernier, d'un comité consultatif d'experts en faveur de sa mise en vente.

(L'essentiel/AFP)