Étude américaine

28 novembre 2018 16:11; Act: 28.11.2018 16:36 Print

Les ados aiment toujours les réseaux sociaux

Les différents réseaux sociaux restent très prisés des adolescents américains, qui voient davantage de points positifs que de points négatifs dans leur utilisation.

storybild

Les adolescents aiment être en contact avec leurs amis via les réseaux sociaux. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les adolescents américains ont une vision plus positive que négative des réseaux sociaux, selon une étude publiée mercredi par l'institut indépendant Pew Research Center. Quelque 81% des jeunes âgés de 13 à 17 ans sondés lors de l'enquête estiment que les réseaux sociaux sont un moyen pour eux d'être «davantage connectés à ce qui se passe dans la vie de leurs amis», un peu (44%) ou beaucoup (37%).

Ils sont également 69% à considérer que ces plateformes leur offrent la possibilité d'être «davantage au contact des sentiments de leurs amis» et à 68% de recevoir du soutien de leur part lorsqu'ils traversent des périodes difficiles. Les jeunes voient aussi dans les réseaux sociaux une opportunité de montrer leur créativité (71%). Ces avantages l'emportent très nettement, selon eux, sur les défauts de ces sociétés virtuelles.

Le premier sentiment négatif associé aux réseaux sociaux, à savoir l'impression d'être submergé par leur côté théâtral et excessif, n'est mentionné que par 45% des adolescents interrogés. Seuls 13% indiquent être très perturbés par cet aspect. Quelque 43% des sondés disent ressentir une forme de pression qui les pousserait à ne mettre en ligne que des contenus valorisants, même si 15% seulement affirment qu'elle est forte. Ils sont 71% à dire que les réseaux sociaux les font se sentir davantage inclus dans une communauté, contre 25% qui assurent se sentir davantage exclus.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • manara le 29.11.2018 03:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    cela m étonne pas les ados sans les réseaux sociaux il sont rien pauvre jeunesse

Les derniers commentaires

  • manara le 29.11.2018 03:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    cela m étonne pas les ados sans les réseaux sociaux il sont rien pauvre jeunesse