À New York

04 décembre 2018 19:02; Act: 05.12.2018 14:30 Print

Les anti-​​Victoria’s Secret luttent dans la rue

Dent cents personnes ont marqué leur désapprobation au show Victoria’s Secret, en défilant en petite culotte à New York.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«The Real catwalk» (le vrai podium). C’est ainsi qu’a été baptisée cette action. Elles sont une trentaine à avoir marché en sous-vêtements, dans le quartier de Times Square. Le 1er décembre, à New York, la troisième édition de ce défilé inhabituel, créé par le mannequin Khrystyana Kazakova, une ancienne candidate de l’émission de téléréalité «Next Top Model», se veut comme un pied de nez au show Victoria’s Secret, diffusé le 2 décembre, à la télévision américaine.

Au sujet de cette initiative, Khrystyana a déclaré l'an passé dans une interview que «beaucoup de femmes se sentent particulièrement découragées par leur corps et leur visage après avoir regardé ce spectacle, ce qui les pousse à se dénigrer encore et encore». Un constat encore valable cette année.

Contrairement au défilé Victoria's Secret, il n'y avait pas de casting. Tout le monde pouvait participer. Au final, plus de 200 personnes de tous âges, de tous sexes, de toutes tailles, de tous poids et de toutes couleurs de peau ont répondu à l'appel. Chacun était invité à se pavaner et à relayer l'événement sur les réseaux sociaux.

Le but de cet événement est de montrer aux gens que la beauté est plus qu’une affaire de corpulence. Et pour avoir un impact massif, la rue est le meilleur des catwalks. En novembre, des femmes avaient déjà organisé un happening à l'extérieur, à Londres.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Je dis non! le 05.12.2018 08:21 Report dénoncer ce commentaire

    Je pense qu'il y a une sacré différence entre avoir un corps imparfait (normal) et être obèse. L'obésité n'a rien de normal et est néfaste. Arrêtons de la glorifier, tout comme arrêtons de glorifier la maigreur.

  • djodjodjo57 le 05.12.2018 11:12 Report dénoncer ce commentaire

    Je préfère Victoria’s Secret...

  • Testons le 05.12.2018 08:56 Report dénoncer ce commentaire

    Faisons un test : je vais juste dire que je trouve cela moche.

Les derniers commentaires

  • cédoncsi le 05.12.2018 12:19 Report dénoncer ce commentaire

    Vous manquez totalement le propos de ces femmes: le sujet n'est pas de stigmatiser les mannequins de Victoria ni de normaliser les obèses, mais redonner confiance aux femmes dans notre société encore trop sexiste qui rejette toutes celles qui ne sont pas parfaites physiquement. Montrer son vrai physique demande du courage et donne une consistance à la Femme qui n'en a plus sur les magazines. La femme n'est pas un bonbon pour l'homme!

  • djodjodjo57 le 05.12.2018 11:12 Report dénoncer ce commentaire

    Je préfère Victoria’s Secret...

  • model le 05.12.2018 09:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ils montrent des femme obèse qui ne sont pas faite pour model d'accord mais ceux de Victoria Secret c'est pas des model ni femme c'est des os faut pas abuser non plus pas de corps c'est pas beau

  • Testons le 05.12.2018 08:56 Report dénoncer ce commentaire

    Faisons un test : je vais juste dire que je trouve cela moche.

  • Je dis non! le 05.12.2018 08:21 Report dénoncer ce commentaire

    Je pense qu'il y a une sacré différence entre avoir un corps imparfait (normal) et être obèse. L'obésité n'a rien de normal et est néfaste. Arrêtons de la glorifier, tout comme arrêtons de glorifier la maigreur.