Étude

19 octobre 2020 18:06; Act: 20.10.2020 09:30 Print

Les biberons sont remplis de microplastiques

Un bébé de 12 mois avale chaque jour en moyenne 1,5 million de microplastiques, selon les chercheurs qui se sont basés notamment sur des chiffres disponibles dans 48 pays.

storybild

Les auteurs recommandent de rincer les biberons trois fois à l’eau stérilisée froide. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Un bébé avale chaque jour en moyenne plus d’un million de microparticules de plastique détachées de son biberon, selon une étude publiée lundi qui suggère quelques gestes pour réduire cette ingestion dont l’impact sur la santé n’est pas connu.

Les auteurs de l’étude parue dans la revue Nature Food ont exposé chacun des modèles les plus vendus de biberons en polypropylène à la procédure de préparation recommandée par l’Organisation mondiale de la santé: stérilisation du biberon, puis préparation du lait maternisé avec une eau chauffée à 70°C, pour éliminer d’éventuelles bactéries dangereuses.

Amérique du Nord et Europe surtout

Résultat: certains biberons libèrent jusqu’à 16 millions de microplastiques par litre et la température joue un rôle important. Ainsi, si l’eau pour préparer le lait est chauffée à 95°C, la quantité peut monter jusqu’à 55 millions par litre, et descendre à un peu plus d’un demi-million avec une eau à 25°C.

Un bébé de 12 mois avale ainsi chaque jour en moyenne 1,5 million de microplastiques, selon les chercheurs qui se sont basés notamment sur les chiffres de vente de biberons et le volume de lait ingéré par jour dans 48 pays. L’exposition quotidienne est plus forte dans les pays développés où l’allaitement est moins important: 2,3 millions en Amérique du Nord, 2,6 millions en Europe.

«La dernière chose que nous voulons est d’alarmer excessivement les parents, d’autant plus que nous n’avons pas suffisamment d’informations sur les conséquences potentielles des microplastiques sur la santé des bébés», a commenté l’un des auteurs, John Boland.

Certaines études montrent l’ampleur de la contamination de l’alimentation par les microplastiques - WWF a notamment estimé qu’un individu moyen ingère jusqu’à 5 grammes de plastique chaque semaine, soit le poids d’une carte de crédit.

Mais les données manquent sur l’impact sanitaire de cette ingestion elle-même ou les risques chimiques liés aux additifs éventuels. «Il est très possible que (les particules) passent simplement très vite à travers le corps», a noté Oliver Jones, professeur à l’université RMIT de Melbourne qui n’a pas participé à l’étude, cité par l’organisme Science Media Centre.

Recommandations

Malgré tout, les auteurs font des recommandations pour limiter l’exposition des bébés: rincer les biberons trois fois à l’eau stérilisée froide après stérilisation, préparer la poudre de lait dans un récipient pas en plastique avant de verser le liquide refroidi dans le biberon, ne pas trop secouer le biberon, ne pas le mettre au micro-ondes. Et pour faire chauffer l’eau, ne pas utiliser de bouilloire électrique en plastique qui libère «un nombre similaire de microplastiques».

L’étude ne s’est pas penchée sur les biberons en verre qui certes «ne libèrent pas de particules», mais sont «lourds et cassables» et restent marginaux sur le marché, notent les auteurs. Vu l’utilisation généralisée des modèles en plastique, «étudier le devenir et le transport des microplastiques à travers l’organisme est notre prochaine étape», ont-ils indiqué, précisant vouloir s’attacher aux questions d’immunologie et de biochimie liées à l’ingestion de micro, voire nanoparticules de plastiques.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • virinoh le 19.10.2020 19:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nous utilisions la plupart du temps des biberons en verre. C’est bien plus pratique et plus sûr. C’est pareil quand on achète de l’eau en bouteilles - jamais en plastique. Dommage que la majorité des gens ne font pas pareil, nos organismes ainsi que les océans seraient bien moins pollués

  • André le 19.10.2020 21:52 Report dénoncer ce commentaire

    Vous n'étiez pas au courant ? C'est normal avec les plastiques. Et dans les bouteilles d'eau en plastique ? Vous ne pensez pas que c'est la même chose ? L'eau y stagne des mois.

  • Maman Papa le 19.10.2020 20:33 Report dénoncer ce commentaire

    Rien ne peut remplacer le sein

Les derniers commentaires

  • Yes le 20.10.2020 13:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est rien de neuf tout ça-on le sait depuis des dizaines d’années. Mais les gens s’en foutent.

  • thyartis le 19.10.2020 23:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Maman Papa: dites ça à Pamela Anderson...

  • André le 19.10.2020 21:52 Report dénoncer ce commentaire

    Vous n'étiez pas au courant ? C'est normal avec les plastiques. Et dans les bouteilles d'eau en plastique ? Vous ne pensez pas que c'est la même chose ? L'eau y stagne des mois.

  • Maman Papa le 19.10.2020 20:33 Report dénoncer ce commentaire

    Rien ne peut remplacer le sein

  • virinoh le 19.10.2020 19:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nous utilisions la plupart du temps des biberons en verre. C’est bien plus pratique et plus sûr. C’est pareil quand on achète de l’eau en bouteilles - jamais en plastique. Dommage que la majorité des gens ne font pas pareil, nos organismes ainsi que les océans seraient bien moins pollués

    • Pas mieux le 20.10.2020 17:36 Report dénoncer ce commentaire

      juste à titre d'info, il faut 4 000 ans pour que le verre se décompose