Environnement

03 juin 2020 12:18; Act: 03.06.2020 13:00 Print

Les Européens prêts à changer leur alimentation

La plupart des consommateurs européens sont prêts à changer leurs habitudes en faveur d'une alimentation plus durable, indique une étude.

storybild

L'étude a été réalisée à l'automne 2019 et ne prend donc pas en compte toute influence liée à la crise du coronavirus. (photo: Beuc)

Sur ce sujet
Une faute?

La plupart des consommateurs européens sont prêts à changer leurs habitudes en faveur d'une alimentation plus durable, mais le prix et un choix limité freinent cette évolution, affirme une étude publiée mercredi par le Bureau européen des unions de consommateurs (Beuc). Plus de la moitié des personnes interrogées assurent que la protection de l'environnement a une influence sur leurs habitudes alimentaires (en partie, 42,6%, ou beaucoup, 16,6%), selon cette étude réalisée dans 11 pays de l'UE (le Luxembourg n'y figure pas) auprès d'un échantillon d'environ 1 000 personnes à chaque fois. C'est particulièrement vrai pour les consommateurs italiens, portugais, espagnols, autrichiens et slovènes, moins pour la Belgique, la Lituanie, les Pays-Bas et la Slovaquie, qui sont avec la Grèce et l'Allemagne les pays ciblés.

Mais s'ils ont des volontés de changement, les consommateurs ont tout de même «tendance à sous-estimer l'impact de leurs propres habitudes alimentaires sur l'environnement». Plus de 63% des sondés ne sont pas d'accord avec l'affirmation selon laquelle ce qu'ils mangent a un impact négatif sur l'environnement, et moins de la moitié (48%) pensent que les habitudes alimentaires ont au moins un impact aussi important que l'utilisation de la voiture. Or, selon la Commission européenne, rappelle le rapport du Beuc, «la consommation alimentaire est en fait la principale source d'effets négatifs sur l'environnement générés par les ménages européens, suivie du logement (surtout le chauffage) et la mobilité (surtout l'usage du véhicule privé)».

Pour la plupart des consommateurs, le principal obstacle au changement est le prix, mais aussi «le manque de connaissance, l'information peu claire et des choix restreints». L'étude s'est aussi penchée sur la consommation de viande rouge dans l'UE. Parmi les personnes interrogées, un consommateur sur trois se dit prêt à réduire sa consommation de viande, avec une exception en Italie, le seul des 11 pays sondés où la proportion de ceux qui souhaitent réduire leur consommation (45,1%) dépasse ceux qui ne le veulent pas (26%). Le Beuc avance comme explication que plus de 40% des sondés affirment avoir déjà fait l'effort d'arrêter (6,2%) ou de réduire (35,4%) leur consommation de viande rouge.

Les plus volontaires se trouvent en Italie, au Portugal, en Autriche et en Espagne, tandis que les plus réticents sont en Lituanie, Grèce, Slovaquie et Slovénie. L'étude a été réalisée à l'automne 2019 et ne prend donc pas en compte toute influence liée à la crise du coronavirus.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • money money le 04.06.2020 11:40 Report dénoncer ce commentaire

    déjà si la commission européenne interdisant les pesticide responsable d un génocide des insectes etc... mais non il y a trop de pot vin pour nos politiques, pq retarder le faite de plus en utiliser? l argent, l argent et l argent

  • la fin est proche le 04.06.2020 11:26 Report dénoncer ce commentaire

    ils sont toujours tous pret mais quand on demande simplement de diminuer la viande pas de la retirer mais de DIMINUER car elle est un des facteur les plus important sur le changement climatique et ça, c est compliquer. on va droit dans le mur avec les ignorant et egoiste

  • raoullux le 03.06.2020 15:43 Report dénoncer ce commentaire

    Mais oui, mais oui. Ils sont tous prêts... dans les sondages. Puis achètent ce qui est le moins cher, peu importe le lieu de production. Ce n'est pas pour rien que les discounters ont autant de succès. Certains traversent même la frontière pour cela.

Les derniers commentaires

  • Beimpark le 05.06.2020 06:50 Report dénoncer ce commentaire

    Pour ma part ,je mange pas de viande

  • money money le 04.06.2020 11:40 Report dénoncer ce commentaire

    déjà si la commission européenne interdisant les pesticide responsable d un génocide des insectes etc... mais non il y a trop de pot vin pour nos politiques, pq retarder le faite de plus en utiliser? l argent, l argent et l argent

  • la fin est proche le 04.06.2020 11:26 Report dénoncer ce commentaire

    ils sont toujours tous pret mais quand on demande simplement de diminuer la viande pas de la retirer mais de DIMINUER car elle est un des facteur les plus important sur le changement climatique et ça, c est compliquer. on va droit dans le mur avec les ignorant et egoiste

  • Consommateur de banane le 03.06.2020 19:27 Report dénoncer ce commentaire

    Rien à foutre perso si c'est en vente j'achète

  • Popo le 03.06.2020 17:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne idee, on va manger local,des patates et des pommes principalement...

    • raoullux le 03.06.2020 20:44 Report dénoncer ce commentaire

      Non, mais cela veut dire pas de fraises en hiver. Elles ne viendront peut-être pas du Luxembourg mais des pays limitrophes. Elles n'auront pas fait de milliers de km non plus.