Recherche

18 août 2017 13:12; Act: 18.08.2017 13:49 Print

Les maladies respiratoires gagnent du terrain

Des efforts de prévention, de diagnostic et de traitements pourraient juguler la hausse perçue de certaines maladies respiratoires dans le monde.

storybild

La hausse des maladies respiratoires est particulièrement importante dans les pays en développement. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les cas de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) et d'asthme sont en hausse dans le monde, selon une étude internationale portant sur 1990 à 2015. La charge pourrait être allégée avec des efforts de prévention et de traitement, critiquent les chercheurs. Au total, ce groupe de maladies respiratoires a coûté la vie à 3,6 millions de personnes en 2015, selon ces travaux publiés dans la revue britannique The Lancet Respiratory Medicine. Les principaux facteurs de risque sont le tabagisme et la pollution de l'air, ainsi que la cuisine et le chauffage au feu de bois, qui concerne plus de la moitié de l'humanité.

Selon l'équipe de Theo Vos, de l'Université de Washington à Seattle, c'est en effet surtout dans les pays en développement qu'une hausse est constatée. Bien que la prévalence globale et la mortalité aient baissé depuis 1990, les chiffres sont à la hausse en raison de la croissance de la population et de l'augmentation de l'espérance de vie. En 2015, 3,2 millions de personnes ont succombé à la BPCO, 400 000 de plus qu'en 1990 (+11,6%). Le nombre de malades est quant à lui passé de 121 à 174,5 millions (+44,2%) durant ces 25 ans. Pour l'asthme, la mortalité a baissé de 26,6% (de 550 000 à 400 000 décès) tandis que la prévalence augmentait de 12,6% (318 à 358 millions).

Nombreux symptômes

Les pays les plus touchés par la BPCO sont la Papouasie-Nouvelle-Guinée, l'Inde, le Lesotho et le Népal. L'asthme est le plus répandu en Afghanistan et République centrafricaine ainsi qu'aux Îles Fidji et Kiribati. Les scientifiques soulignent la difficulté d'établir une statistique précise à cause de divergences dans la définition de la BPCO et de l'asthme d'un pays à l'autre. Une meilleure coordination permettrait d'éviter des erreurs de diagnostic ou des traitements inadéquats, selon ces chercheurs. De nombreux cas ne sont pas reconnus, selon eux.

Les premiers symptômes sont des expectorations et de la toux, surtout le matin, ainsi que de la dyspnée, soit une gêne, voire une détresse respiratoire dans les cas les plus avancés. La maladie est incurable, mais il est possible d'en ralentir la progression et de limiter ses effets pénibles. Plus l'intervention est précoce, plus les chances sont bonnes d'obtenir un résultat. Bien qu'elles puissent être évitées et traitées, ces pathologies ne bénéficient pas de la même attention que par exemple les maladies cardio-vasculaires, le cancer ou le diabète, déplore Theo Vos.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • stef le 18.08.2017 13:41 Report dénoncer ce commentaire

    Cela va de pair avec l'augmentation des pesticides et autres, pollution... Juste retour des choses.

  • 54 le 18.08.2017 19:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bien sur on respire mal regardez tout ce qu il nous jette a la gueule venu du ciel ou autre usine et j en passe regardez sur le net traîner d avions dans le ciel vous verrez bien mdr et oui vive le nouvel ordre mondial

  • RamBo le 18.08.2017 13:51 Report dénoncer ce commentaire

    Eh oui, la pollution, le tabac, l'électro-smog avec des GSM collés sur soi toute la journée, un jour cela doit payer !

Les derniers commentaires

  • 54 le 18.08.2017 19:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bien sur on respire mal regardez tout ce qu il nous jette a la gueule venu du ciel ou autre usine et j en passe regardez sur le net traîner d avions dans le ciel vous verrez bien mdr et oui vive le nouvel ordre mondial

  • logique le 18.08.2017 14:15 Report dénoncer ce commentaire

    respirer tue. mais aussi vivre tue. la vie est une maladie mortelle(citation du docteur House). on mourra tous d'avoir vécu. si on ne vivait pas, on ne mourrait pas.

  • RamBo le 18.08.2017 13:51 Report dénoncer ce commentaire

    Eh oui, la pollution, le tabac, l'électro-smog avec des GSM collés sur soi toute la journée, un jour cela doit payer !

  • stef le 18.08.2017 13:41 Report dénoncer ce commentaire

    Cela va de pair avec l'augmentation des pesticides et autres, pollution... Juste retour des choses.