À la Fashion Week

27 septembre 2017 13:42; Act: 27.09.2017 13:42 Print

Les rondes n'ont pas encore leur place à Paris

Si la Fashion week new-yorkaise a marqué sa volonté de décomplexer les femmes rondes, le milieu de la mode parisien jure toujours par la grande minceur de ses mannequins.

Sur ce sujet

«Le risque c'est de penser que toutes les filles peuvent être mannequins. Ce n'est pas le cas», a estimé la directrice artistique de Dior, Maria Grazia Chiuri, au deuxième jour de la Fashion week parisienne. «Je ne veux pas employer de filles anorexiques», a-t-elle assuré, tout en soulignant que les couturiers travaillent sur un buste mannequin de taille 37. «C'est trop difficile sinon de fabriquer d'autres tailles», poursuit la directrice artistique, qui dit rechercher pour ses défilés des filles à «forte personnalité».

L'extrême minceur des mannequins reste la norme sur les podiums à Paris comme à New York, Londres ou Milan et suscite des débats réguliers sur la santé de ces jeunes femmes. Face à ces interrogations, les deux géants du luxe Kering (Saint Laurent, Balenciaga, Gucci, Stella McCartney, Alexander McQueen) et LVMH (Christian Dior, Louis Vuitton, Loewe, Céline, Givenchy, Kenzo) ont signé début septembre une charte où ils s'engagent, entre autres mesures, à ne pas recourir à des mannequins de moins de 16 ans et de taille inférieure à 34, et à mieux encadrer le travail des mannequins de 16 à 18 ans.

Deux jeunes griffes font exception

Avant le défilé Dior qui a célébré la créativité de Niki de Saint Phalle, la jeune griffe parisienne Jour/né a néanmoins affiché sa volonté de ne «pas se cantonner à un modèle» de femmes. Les trois créateurs (Jerry, Lea et Lou), âgés de moins de trente ans, ont présenté mardi une collection à la fois sportswear, urbaine et marquée par les années 70 avec des imprimés évoquant la marque italienne Pucci. Au milieu des mannequins longilignes a ainsi défilé une jeune femme aux formes pulpeuses, qui n'est pas un mannequin professionnel, a indiqué la griffe.

Chez Koché, autre jeune griffe parisienne qui privilégie un casting atypique, mixte et d'une grande diversité, a également défilé une jeune femme aux formes généreuses. Mais New York, à la mi-septembre, a montré qu'elle avait un temps d'avance dans ce domaine. La star des mannequins «plus size» Ashley Graham (taille 48) et forte de 5,2 millions d'abonnés sur Instagram, avait reçu un accueil triomphal sur les podiums

La capitale de la mode américaine a aussi été marquée par la présence d'une autre mannequin XL, Candice Huffine, qui a défilé pour Prabal Gurung, Fenty et Christian Siriano (qui a également fait défiler Precious Lee, «plus size» noire). En France, le créateur Jean Paul Gaultier s'est déjà illustré en montrant des femmes aux physiques très différents et en faisant défiler des personnalités comme la chanteuse Beth Ditto.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • MarcC le 28.09.2017 11:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les rondes nous font rêver aussi, honneur à vous Mesdames

  • Bonne intention, mais... le 27.09.2017 14:26 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on regarde le principal problème vis à vis du poids dans notre société, il ne s'agit pas de la minceur, mais bien du surpoids, voir de l'obésité. Et cela de très très loin : 15% de la population mondiale (oui mondiale!) est obèse, et 40% est en surpoids. AU GDL c'est plus de 20% d'obèses entre 15-69 ans. La source de ces chiffres? L'OMS! Donc promouvoir le surpoids ou l'obésité pour contrer une soit-disant minceur qui ne concerne que peu de gens, c'est quand même un peu limite. Surtout quand les maladie cardio-vasculaires sont 1ère cause de décès.

  • Frontalière le 28.09.2017 13:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Grosse différence entre pesé 34kg, porter du 16ans et avoir qqls kilos superflus (faire du 38 en fait...).. Il y a marge entre les mannequins maigres et les obèses : entre les 2 il y a les "normales" (pas de prob d'anorexie ni de cardiologie vasculaire...) être bien dans ses baskets est la meilleure façon de se montrer sous son meilleur jour

Les derniers commentaires

  • Offense du droit à la différence! le 28.09.2017 13:20 Report dénoncer ce commentaire

    «Le risque c'est de penser que toutes les filles peuvent être mannequins. Ce n'est pas le cas»...tout est dit! On comprend le point de vue des "créateurs et stylistes", comprenez "c'est nous qui décidons des normes et nous ne voulons pas les changer." Un tel discours est extrêmement grave au niveau conséquences et messages portés à la population. Cela veut dire qu'un homme comme moi n'a le droit d'aimer une fille qui sortirait de ces normes, elles n'est pas normale, et je le deviendrais également de par mes choix....Mais qui êtes-vous pour vous permettre de juger cette fille et mes goûts?

  • Frontalière le 28.09.2017 13:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Grosse différence entre pesé 34kg, porter du 16ans et avoir qqls kilos superflus (faire du 38 en fait...).. Il y a marge entre les mannequins maigres et les obèses : entre les 2 il y a les "normales" (pas de prob d'anorexie ni de cardiologie vasculaire...) être bien dans ses baskets est la meilleure façon de se montrer sous son meilleur jour

  • MarcC le 28.09.2017 11:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les rondes nous font rêver aussi, honneur à vous Mesdames

  • Bonne intention, mais... le 27.09.2017 14:26 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on regarde le principal problème vis à vis du poids dans notre société, il ne s'agit pas de la minceur, mais bien du surpoids, voir de l'obésité. Et cela de très très loin : 15% de la population mondiale (oui mondiale!) est obèse, et 40% est en surpoids. AU GDL c'est plus de 20% d'obèses entre 15-69 ans. La source de ces chiffres? L'OMS! Donc promouvoir le surpoids ou l'obésité pour contrer une soit-disant minceur qui ne concerne que peu de gens, c'est quand même un peu limite. Surtout quand les maladie cardio-vasculaires sont 1ère cause de décès.

    • claudia le 27.09.2017 14:39 Report dénoncer ce commentaire

      ici au Luxembourg on est obèsi si on a 5kg en trop pour le calcul BMI ce qui n'est pas juste!!

    • Nemo le 27.09.2017 14:55 Report dénoncer ce commentaire

      Tout est dit, il faut arrêter de faire l'apologie de l'obésité. Les mannequins anorexiques sont beaucoup moins représentés que les gens en surpoids. La haine des maigres est également largement plus fréquente, que ce soit dans les médias ou les réseaux sociaux.

    • HarleyGirl le 27.09.2017 18:41 Report dénoncer ce commentaire

      @Nemo, les mannequins anorexiques moins représentés ? Vous plaisantez j'espère ? Car tous les mannequins qui défilent pour les grandes maisons de couture sont anorexiques ! Quelle femme se reconnait dans ces corps squelettiques ? Faire défiler des jeunes filles d'1m75 avec un 38 ne serait pas faire l'apologie de l'obésité que je sache !