Santé mentale

24 novembre 2021 14:27; Act: 24.11.2021 15:43 Print

Lush se sépare de ses réseaux sociaux

Lush stoppe son activité sur les réseaux sociaux. La marque de cosmétiques les juge néfastes pour ses clients.

storybild

Lush quitte les réseaux sociaux qu’elle juge contraire aux produits qu’elle vend. (photo: Instagram)

Sur ce sujet
Une faute?

Vendredi prochain, la marque de cosmétiques Lush va suspendre ses comptes sur Facebook, Instagram, TikTok et Snapchat dans les 48 pays où elle est présente et ce, jusqu’à ce que «ces plateformes deviennent un environnement plus sûr pour les personnes qui les utilisent», précise la marque, connue pour ses bombes de bain, shampoings et savons véganes, dans un communiqué.

Détente et bien-être

Sur CNN, le directeur numérique et cofondateur de la marque, Jack Constantine, a expliqué ce choix: «J’ai passé ma vie à éviter d’utiliser des ingrédients nocifs dans mes produits. Les risques que les réseaux sociaux représentent pour nous sont aujourd’hui plus que prouvés. Il est temps de retirer cet ingrédient de notre formule».

Il ajoute: «En tant qu'inventeur de bombes de bain, je fais des efforts dans la création de produits qui aident les gens à se déconnecter, à se détendre et à faire attention à leur bien-être. Les plateformes de médias sociaux sont devenues l'antithèse de cet objectif, avec leurs algorithmes conçus pour inciter les gens à scroller éternellement, sans prendre un seul moment pour se déconnecter et se détendre».

Pas la première tentative

Lush compte près de 659 000 followers sur Instagram, et plus d'un million de followers sur Facebook. La marque défend de nombreuses causes sociales et environnementales, telles que Black Lives Matter, la lutte contre la déforestation et la promotion de la durabilité.

Ce n'est pas la première fois que Lush, marque plébiscitée par les milléniaux et la génération Z, essaie de quitter les médias sociaux. En 2019, ce sont les comptes britanniques de la marque qui avaient été suspendus, la marque se disant «qu'elle était fatiguée de se battre avec les algorithmes» et voulait parler directement avec ses clients. Lush reste néanmoins active sur YouTube: «Pas besoin de s’abonner ou de nous liker continuellement: il suffira de consulter les vidéos quand vous en avez envie!».

(L'essentiel/Lauren Cavin-Hostettler)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bravo a eux le 24.11.2021 14:44 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo, j' espere que plein d' autres marques petites ou grandes suivront… laissons les reseaux sociaux aux simples d' esprit pour qu' ils continuent a vivre en marge de la societe et qu' ils continuent a se faire berner par tous les complotistes qui y sevissent… il est temps qu' il y ait une enrome prise de conscience du danger, et de l' inutilite de ces reseaux… qui eloignent les gens de la vraie vie sociale...

  • Lili le 25.11.2021 10:21 Report dénoncer ce commentaire

    La compo de leurs produits est aussi néfaste pour ses clients, va elle en changer ?

  • Socio le 24.11.2021 15:30 Report dénoncer ce commentaire

    Exemple à suivre. Je trouve d'ailleurs que les médias devraient faire pareil. Informer est une chose mais de plus en plus, à cause des réseaux sociaux, la désinformation prend le dessus.

Les derniers commentaires

  • lililoupipich le 02.12.2021 16:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un pionnier

  • Lili le 25.11.2021 10:21 Report dénoncer ce commentaire

    La compo de leurs produits est aussi néfaste pour ses clients, va elle en changer ?

  • veritis le 24.11.2021 18:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    comme si cela allait changer quelque chose

  • Socio le 24.11.2021 15:30 Report dénoncer ce commentaire

    Exemple à suivre. Je trouve d'ailleurs que les médias devraient faire pareil. Informer est une chose mais de plus en plus, à cause des réseaux sociaux, la désinformation prend le dessus.

  • Bravo a eux le 24.11.2021 14:44 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo, j' espere que plein d' autres marques petites ou grandes suivront… laissons les reseaux sociaux aux simples d' esprit pour qu' ils continuent a vivre en marge de la societe et qu' ils continuent a se faire berner par tous les complotistes qui y sevissent… il est temps qu' il y ait une enrome prise de conscience du danger, et de l' inutilite de ces reseaux… qui eloignent les gens de la vraie vie sociale...