Drôle d'expérience

22 septembre 2015 12:00; Act: 22.09.2015 14:50 Print

Mais où sont donc passés mes orteils?

Des chercheurs de l'Université d'Oxford ont découvert un étrange phénomène en touchant les orteils de plusieurs personnes. Vous allez certainement avoir envie de tester chez vous...

storybild

Les personnes testées ont eu beaucoup de mal à identifier l'orteil que les chercheurs touchaient... (photo: AFP)

Vous pouvez faire l'expérience chez vous: demandez à quelqu'un de vous toucher les orteils sans le regarder. Il y a des chances pour que vous soyez incapable de les identifier correctement, un phénomène étrange décrit lundi dans le journal Perception. Nous supposons avoir une assez bonne idée de l'endroit où se trouvent les différentes parties de notre corps. Pour vérifier cela, des chercheurs de l'Université d'Oxford ont mené l'expérience suivante: ils ont demandé aux participants (7 femmes et 13 hommes de 22 à 34 ans) de fermer les yeux puis ils ont poussé doucement chaque orteil en leur demandant lequel venait d'être stimulé.

Résultat: à 94%, ils ont correctement identifié le gros et le petit orteil. Après, ça se gâte, pour le 2e, 3e et 4e orteil, les réponses correctes n'ont atteint respectivement que 57%, 60% et 79%. Les chercheurs rapportent également que le deuxième orteil est confondu avec le troisième. Le troisième orteil avec le quatrième. Et que près de la moitié des participants déclarent avoir l'impression que l'un de leurs orteils manque.

Un pas de plus pour mieux comprendre l'anorexie

«Nous savions que certaines maladies pouvaient entraîner ce phénomène d'agnosie (l'incapacité de reconnaître certains stimuli) mais ici, les personnes testées sont en bonne santé», précise à Nela Cicmil, coauteur de l'étude. L'agnosie est une caractéristique de nombreuses maladies neurologiques et psychiatriques. Les malades souffrant du syndrome de Gerstmann (une maladie neurologique) ne peuvent pas distinguer leurs doigts sans les regarder.

Les personnes atteintes de négligence spatiale unilatérale n'ont aucune conscience d'une moitié de leur corps. «Ces patients ne peuvent pas mettre de vêtements du côté gauche, car ils ne pensent pas avoir de côté gauche», explique la chercheuse. Les patients souffrant d'anorexie mentale ont également une image erronée de leur corps qu'ils perçoivent plus grand ou plus gros qu'il ne l'est vraiment. «On ne comprend pas bien le pourquoi de cette perturbation, ni comment la traiter efficacement», explique Nela Cicmil. «Une meilleure compréhension des mécanismes cérébraux qui entraînent des erreurs simples de représentation du corps, comme dans notre étude, nous aidera à comprendre la perturbation de l'image corporelle dans les cas plus complexes comme l'anorexie», précise la chercheuse.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ze solution le 22.09.2015 13:10 Report dénoncer ce commentaire

    Donc en gros le cerveau humain se détériore sur un plan neurologique pour une bonne part de l'humanité.... Bon au moins on a l'explication de la bêtise humaine actuelle... I know, exit -->[]

  • Vertical limit le 22.09.2015 21:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rien a voir avex la betise, quoique celui qui pense cela est probablement plus bete qu une poule

  • Encore nimp' le 22.09.2015 16:33 Report dénoncer ce commentaire

    Bof, l'échantillon est ridiculement petit, ça ne signifie pas grand chose..

Les derniers commentaires

  • Vertical limit le 22.09.2015 21:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rien a voir avex la betise, quoique celui qui pense cela est probablement plus bete qu une poule

    • Ze explication for ze... le 23.09.2015 11:25 Report dénoncer ce commentaire

      On se sent visé, on n'a pas réussi le test... Mais surtout on a pas vu que c'était de l'humour et du Xième degré... Mais sinon prenons la logique, un problème d'origine neurologique semble toucher une part important de la population ( je vous laisse chercher sur Wiki, par exemple, ce qu'est la neurologie et son fonctionnement), existe-t-il une possibilité, une hypothèse valable pour le relier à la bêtise (ie manque de logique, capacité de développement, attitude face à l'inconnu, mise en œuvre du connu, etc)? Pas mal pour une poule, non? Mais peut-être ne suis-je qu'un œuf?

  • Encore nimp' le 22.09.2015 16:33 Report dénoncer ce commentaire

    Bof, l'échantillon est ridiculement petit, ça ne signifie pas grand chose..

  • Ze solution le 22.09.2015 13:10 Report dénoncer ce commentaire

    Donc en gros le cerveau humain se détériore sur un plan neurologique pour une bonne part de l'humanité.... Bon au moins on a l'explication de la bêtise humaine actuelle... I know, exit -->[]

    • marie ange le 22.09.2015 14:38 Report dénoncer ce commentaire

      ça c'est moins sur(bêtise humaine)