États-Unis

05 août 2016 14:11; Act: 05.08.2016 14:59 Print

Malgré Tinder, les jeunes couchent moins qu'avant

Selon une étude américaine, les personnes nées dans les années 90 présentent un taux d'inactivité sexuelle plus élevé que chez les générations précédentes.

storybild

L'autre génération a avoir eu aussi peu de rapports est celle des années 1920. (photo: Archives)

Sur ce sujet
Une faute?

Les jeunes Américains ont aujourd'hui moins de relations sexuelles que les générations précédentes malgré la multiplication des applications et sites Internet de rencontres et une attitude plus tolérante pour le sexe avant le mariage, selon une étude menée par la Florida Atlantic University.

Sondage
Vous et Tinder?

Les chercheurs se sont concentrés sur les «millenials», nés dans les années 1990, et ont découvert que cette catégorie de population était la plus inactive sexuellement depuis la période de la Grande dépression des années 1920. «La seule autre génération qui a montré un plus haut taux d'inactivité sexuelle était celle des personnes nées dans les années 1920», note ainsi l'étude publiée dans Archives of Sexual Behavior.

Comparaison avec les 70's

Selon cette publication, les Américains âgés de 20 à 24 ans sont beaucoup moins nombreux à rapporter des partenaires sexuels après l'âge de 18 ans que ceux nés à la fin des années 1960. Ainsi, 15% des 20-24 ans n'ont eu aucun partenaire sexuel après 18 ans, contre seulement 6% pour ceux qui étaient nés dans les années 1960.

«Cette étude contredit vraiment la notion selon laquelle les millenials seraient une génération particulièrement libérée, une idée répandue par les applications de rencontre comme Tinder par exemple, qui suggère qu'ils sont juste à la recherche de relations sexuelles sans lendemain», note Ryne Sherman, professeur associé de psychologie à l'université de Floride.

Une autre conception du sexe

Les jeunes femmes sont deux fois moins sexuellement actives que les hommes. L'étude relève par ailleurs que moins de millenials ont leur permis de conduire ou ont un emploi salarié, ce qui suggère qu'ils «murissent plus lentement que ceux nés dans les années 1980».

Ryne Sherman note que les raisons pour ce changement sont complexes, mais peuvent inclure davantage d'éducation sexuelle, une plus grande méfiance vis à vis des maladies sexuellement transmissibles, un accès facilité à la pornographie et peut-être une définition différente selon les générations de ce qu'est une relation sexuelle, selon qu'elle implique ou non le sexe oral par exemple.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pierre le 05.08.2016 15:16 Report dénoncer ce commentaire

    Le nombre de distractions et "d'attrapes attention" sont une des grandes causes ! Une étude l'a clairement démontré que "plus une personne est accrochée à son smartphone, moins elle était active sexuellement !"

  • Ruui le 05.08.2016 15:28 Report dénoncer ce commentaire

    c'est bizarre.. mais il semble qu'ils préfèrent chasser les pokemons :D

Les derniers commentaires

  • Ruui le 05.08.2016 15:28 Report dénoncer ce commentaire

    c'est bizarre.. mais il semble qu'ils préfèrent chasser les pokemons :D

  • Pierre le 05.08.2016 15:16 Report dénoncer ce commentaire

    Le nombre de distractions et "d'attrapes attention" sont une des grandes causes ! Une étude l'a clairement démontré que "plus une personne est accrochée à son smartphone, moins elle était active sexuellement !"

    • naafout le 05.08.2016 16:28 Report dénoncer ce commentaire

      le smartphone peut servir a chasser autre chose que le pokemon,tout est dans le choix des applis...et les generations dites peu actives sexuellement en sont encore a jouer a touche-pipi,il faut leur laisser le temps de murir(sur tous les plans)

    • RamBo le 05.08.2016 16:59 Report dénoncer ce commentaire

      @naafoutle 05.08.2016 16:28 : La génération "smartphone" mûrit beaucoup moins rapidement. Je dirai que l'âge adulte devrait être de 35 ans en ce début de 21ième siècle. Cela ne laisse pas envisager grandchose pour l'avenir ........ Puis, le choix des applications ????? Je dirai plutôt le temps gâché avec son seul petit ami, le "phone".

    • naafout le 05.08.2016 23:20 Report dénoncer ce commentaire

      Le phone pour "pecho",c'est pas mal quand tu comprends les règles.