Selon une étude

15 février 2018 10:34; Act: 15.02.2018 14:09 Print

Manger «industriel» accroît le risque de cancer

Une étude scientifique, réalisée en France et publiée jeudi, établit un lien entre consommation de plats préparés par l'industrie et risque de cancer.

storybild

La consommation d'aliments ultratransformés a été associée avec un risque global plus élevé de cancer. (photo: Illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

L'étude, appelée NutriNet-Santé, repose sur des questionnaires remplis sur Internet entre 2009 à 2017 par des participants dont l'âge médian approchait 43 ans. Les chercheurs se sont intéressés aux «aliments ultratransformés», qui d'après eux «contiennent souvent des quantités plus élevées en lipides, lipides saturés, sucres et sels ajoutés, ainsi qu'une plus faible densité en fibres et vitamines». Les résultats ont été publiés dans la revue médicale britannique BMJ (British Medical Journal).

Leur conclusion: «La consommation d'aliments ultratransformés a été associée avec un risque global plus élevé de cancer» (accru de 6 à 18%) «et de cancer du sein» (accru de 2 à 22%). Les aliments à risque comprennent des pains, des sucreries, des desserts, des céréales, des boissons sucrées, des viandes transformées (boulettes, nuggets, jambon avec additifs...), des pâtes et soupes instantanées, des plats surgelés ou en barquette.

Dans un éditorial, le BMJ a souligné que ce n'était qu'une première observation, qui «mérite une exploration attentive et plus poussée».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sagga le 15.02.2018 14:56 Report dénoncer ce commentaire

    je trouve tout de même pathétique ces Grands Chefs qui mettent leur nom sur cette "bouffe" de cantine..

  • JU51 le 15.02.2018 15:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les statistiques sont aussi des sciences !????

  • pfffffffffffffffffffffff le 15.02.2018 15:55 Report dénoncer ce commentaire

    non hein, j'y crois pas...franchement c'est vrai, ben ca alors il faut maintenant faire des etudes pour prouver que les produits chimiques sont nocifs, que d'argent perdu pour quelque chose que tout le monde sait et pourtant on ne fait rien pour interdire ces produits et puis on se plaint d'une augmentation des cancers et autres saletés, quel monde pathétique que le notre

Les derniers commentaires

  • Luxo le 16.02.2018 14:59 Report dénoncer ce commentaire

    Et pour pimenter la chose, on passe cette bouffe au micro onde et on l'acompagne de soda, et cerise sur le gateau on l'avale devant un écran.

  • anal le 16.02.2018 10:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le pire c’est que ces produits sont là à la porte de tous

  • Che Guevara le 16.02.2018 09:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et il a fallu faire une etude pour savoir cela

  • titi le 16.02.2018 08:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fumer manger boire respirer c’est cancérigène alors faut il espérer, continuer à vivre ,faire des enfants ? Construire une vie ? Tout est négatif dans ce monde. A la place de faire des statistiques versé l argent à des associations

  • mimi le 16.02.2018 07:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À pragmatique ... oui vous avez résumé. Étant diabétique je connais les soucis endocriniens. Je confirme la nocivité de ses produits. Non pas parce que j ai un souci de santé mais parce que mon corp me révèle via des indicateurs les conséquences de ce que j ai mangé. Tout est question de quantité. Un dépannage oui pourquoi pas mais la régularité provoque de graves conséquences. Prenez soin de votre santé.