Selon une étude

07 janvier 2019 13:13; Act: 07.01.2019 14:43 Print

Manger plus d’œufs pour lutter contre le diabète?

D'après une étude finlandaise, il est possible de faire reculer le risque de diabète de type 2 en consommant au moins un œuf par jour.

storybild

Les personnes ayant consommé au moins un œuf par jour présentaient moins de diabète. (photo: AFP/Holger Hollemann)

Sur ce sujet
Une faute?

Des chercheurs européens ont montré qu'en consommant environ un œuf par jour, on pouvait ainsi faire baisser son risque de diabète de type 2. Cette étude, menée par des chercheurs de l'Université d'Eastern Finland, a analysé les échantillons sanguins de 239 participants masculins à l'étude «Kuopio Ischaemic Heart Disease Risk Factor Study (KIHD)» dans l'est de la Finlande.

Les résultats, parus dans la revue Molecular Nutrition and Food Research, ont montré que les échantillons sanguins des hommes qui consommaient un œuf chaque jour comprenaient certaines molécules lipidiques qui étaient associées de façon positive au groupe d'hommes en bonne santé qui ne développaient pas de diabète. Certaines molécules figurant dans les échantillons des hommes qui développaient du diabète étaient aussi corrélées de manière positive aux sujets du groupe consommant moins d’œufs.

Les scientifiques ont par ailleurs trouvé qu'un fort taux de tyrosine (acide aminé) dans le sang prédisait un risque accru de développer un diabète sucré. Des études précédentes émanant de la même cohorte avaient déjà permis de montrer que la consommation quotidienne d'un œuf pouvait faire baisser le risque de diabète chez les hommes d'âge moyen. Il est important de préciser qu'une forte consommation d’œufs avait précédemment été proscrite car il avait été démontré qu'elle pouvait faire considérablement augmenter le mauvais cholestérol. On sait cependant que les œufs sont une bonne source de nutriments bénéfiques pour la santé, les recommandations restent donc mesurées.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • biobio le 07.01.2019 16:16 Report dénoncer ce commentaire

    au moins de bio sinon je n'ose même pas imaginer les autre crasse qu'on va avaler et aussi les pauvre poules ds des micros cages avec le bec coupé, avec des poux...

  • Lestrollsrusses le 07.01.2019 17:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une pub pour les producteurs d'oeufs ?

  • Stratzislat le 07.01.2019 14:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Manger ci, pas manger ça, œuf bon, œuf mauvais, café à gauche, café à droite... blablabla. Il y en a Mare de voir la science nous mener par le bout nez. Au bout du compte et des recherches on ne sait même pas comment vivre, s'alimenter, etc.......

Les derniers commentaires

  • red taz le 07.01.2019 23:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    alors là faut m'expliquer une autre étude dit que plus de 2par semaine c'est trop gras

  • Lestrollsrusses le 07.01.2019 17:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une pub pour les producteurs d'oeufs ?

  • biobio le 07.01.2019 16:16 Report dénoncer ce commentaire

    au moins de bio sinon je n'ose même pas imaginer les autre crasse qu'on va avaler et aussi les pauvre poules ds des micros cages avec le bec coupé, avec des poux...

  • Stratzislat le 07.01.2019 14:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Manger ci, pas manger ça, œuf bon, œuf mauvais, café à gauche, café à droite... blablabla. Il y en a Mare de voir la science nous mener par le bout nez. Au bout du compte et des recherches on ne sait même pas comment vivre, s'alimenter, etc.......

    • loooooooool le 07.01.2019 16:14 Report dénoncer ce commentaire

      parfaitement d'accord avec nous, il est preferable de se laisser menez le bout du nez par les grosses entreprise alimentaire et leur gros budget marketing, c'est toujours meilleur pour la santé.

  • La poule le 07.01.2019 14:08 Report dénoncer ce commentaire

    Le risque de cancer de la prostate peut augmenter jusqu’à 81 % pour les hommes qui mangent plus de 3 œufs par semaine (selon une étude de la Harvard School of Medicine).

    • david le 07.01.2019 16:11 Report dénoncer ce commentaire

      je comprend pour quoi j'ai mal

    • Mdr1er le 07.01.2019 21:03 Report dénoncer ce commentaire

      Il faut enlever la coquille