Covid oblige…

18 octobre 2020 08:03; Act: 19.10.2020 12:15 Print

Noël 2020 sera limité, les dindes sont moins grasses

Les réunions de famille pour Noël seront sans doute limitées cette année. En Angleterre, un éleveur bio a anticipé les restrictions dans son élevage de dindes.

storybild

L’éleveur Mark Chilcott. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Sous les rayons d’un soleil d’automne, les dindes de Mark Chilcott, qui se disputent des morceaux de pommes, ont plutôt l’air de belles bêtes. Elles sont pourtant plus petites que les années précédentes car taillées pour les tablées plus réduites d’un Noël sous Covid. L’éleveur bio de 58 ans privilégie la qualité à la quantité sur son exploitation de 180 hectares du Dorset (sud-ouest de l’Angleterre), où il élève aussi des vaches de race blanc bleu belge, et fait pousser des cultures de base.

Au printemps, quand la pandémie s’est installée, il a anticipé les restrictions sur le nombre de personnes qui pourraient se réunir en intérieur d’ici à la fin de l’année. Il a ainsi sélectionné en avril des dindonneaux de la race «bronze», préférant les femelles aux mâles plus imposants, et a réduit leur nombre à 1 200 têtes, contre 1 500 l’année précédente. Les dindes atteignent cinq à six kilos, la moitié du poids des mâles et un tiers des énormes bêtes qui se vendent dans les supermarchés. Selon l’éleveur, c’est largement bien assez pour des convives sous le régime de «la règle de six» fixant la limite du nombre de personnes qui peuvent se rassembler en Angleterre.

Abattre et congeler les bêtes?

En outre, les familles dans certaines régions ne peuvent plus accueillir d’invités, des restrictions qui pourraient se prolonger jusqu’à Noël. «Si on manque de petits gabarits, le gens devront avoir du blanc ou des demi-dindes», explique l’agriculteur, après avoir jeté des fruits à son troupeau de plumes noires, pour varier leur habituel régime de céréales. «Mais on s’attend à les vendre facilement cette année. La demande est vraiment bonne, et côté ventes, on est en avance par rapport à l’année dernière».

D’autres n’ont pas misé sur la bonne dinde, espérant un assouplissement des restrictions pour les fêtes, et risquent de se retrouver avec des volailles surdimensionnées sur les bras. Richard Griffiths, le directeur général du British Poultry Council, qui représente les volaillers, leur a conseillé d’abattre et congeler leurs bêtes plus tôt, avant qu’elles n’aient atteint leur pleine maturité.

Nombre d’éleveurs ont déjà effectué la transition face à des consommateurs qui se détournent des grosses dindes surgelées pour de plus petites, élevées en plein air, ou optent pour de l’oie, plus traditionnelle, selon l’organisme. Mais soucieux de voir les ventes de neuf millions de dindes de l’an dernier se maintenir, M. Griffiths délivre ce conseil: «Si les gens ne peuvent pas se réunir en nombre, ça peut valoir le coup de prendre ce qui est disponible – même de plus grosses bêtes – plutôt que de tout louper». Les exploitants peuvent faire de leur mieux pour s’adapter, mais on ne peut pas tout résoudre en pleine pandémie.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • pas de limite le 19.10.2020 12:32 Report dénoncer ce commentaire

    personnellement, non, pas de limite. je vais fêter comme chaque année avec ma famille.

  • Bgliste le 20.10.2020 08:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si beaucoup de gens fêtent comme chaque année le deuxième lockdown sera pour au plus tard début janvier ce qui nous ammenera à unr catastrophe avec des conséquences sévères pour tout le continent.

  • je dis ça...je dis rien le 19.10.2020 08:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On parle de quelles dindes ?Car avec le confinement je trouves que justement, elles ont plutôt gonflé ????

Les derniers commentaires

  • Bgliste le 20.10.2020 08:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si beaucoup de gens fêtent comme chaque année le deuxième lockdown sera pour au plus tard début janvier ce qui nous ammenera à unr catastrophe avec des conséquences sévères pour tout le continent.

    • @Bgliste le 20.10.2020 14:34 Report dénoncer ce commentaire

      allez enfermez vous alors si vous avez tellement peur de ce virus mais laissez les autres fêter noël. Et oui mais je vais le faire point!

    • Elissa le 20.10.2020 15:21 Report dénoncer ce commentaire

      @@Bgliste le 20.10.2020 14:34 : Et que les "autres" assument alors: pas de lit à l'hôpital en cas de maladie, pas de frais médicaux remboursés, amende salée si sortie avec virus !

  • pas de limite le 19.10.2020 12:32 Report dénoncer ce commentaire

    personnellement, non, pas de limite. je vais fêter comme chaque année avec ma famille.

    • @pas de limite le 20.10.2020 14:34 Report dénoncer ce commentaire

      je fais pareil

    • Dindon le 20.10.2020 15:20 Report dénoncer ce commentaire

      Ah, je vois, on a de vrais rebels ici :-)

  • je dis ça...je dis rien le 19.10.2020 08:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On parle de quelles dindes ?Car avec le confinement je trouves que justement, elles ont plutôt gonflé ????