Mexique

03 avril 2021 08:09; Act: 03.04.2021 08:19 Print

Observer les baleines pour oublier la pandémie

Une baleine grise câline son baleineau tout près d’une embarcation remplie de touristes excités, au large de la péninsule de Basse-Californie, au nord-ouest du Mexique.

Sur ce sujet
Une faute?

L’arrivée annuelle de ces mammifères migrateurs, qui coïncide avec une baisse des infections au coronavirus dans le pays, a donné un coup de fouet à l’industrie touristique de la région. Pour les visiteurs, la rencontre avec les cétacés est un répit bienvenu face à une pandémie qui a tué plus de 200 000 personnes au Mexique, le troisième bilan le plus lourd au monde en chiffres absolus derrière les ,tats-Unis et le Brésil.

«C’est le plus beau jour de ma vie», s’enthousiasme Wilbert, un touriste mexicain qui a voyagé depuis l’État d’Oaxaca, dans le sud du pays, jusqu’à la réserve de biosphère d’El Vizcaino, en Basse-Californie. «J’avais déjà rêvé de baleines auparavant, alors j’avais vraiment envie de venir», raconte-t-il à l’AFP.

Chaque année, les baleines grises (Eschrichtius robustus) parcourent environ 9 000 kilomètres depuis leurs zones d’alimentation estivale au large de l’Alaska pour s’accoupler et mettre bas dans les eaux plus chaudes du nord-ouest du Mexique. De taille similaire à la baleine à bosse, mais reconnaissables à leur couleur grise tachetée, elles peuvent mesurer jusqu’à 15 mètres et peser de 30 à 40 tonnes.

Frontières ouvertes

Le Mexique est l’une des rares grandes destinations touristiques au monde à ne pas avoir fermé ses frontières pendant la pandémie ou à ne pas exiger des visiteurs un test PCR négatif à leur arrivée. Il a ainsi été le troisième pays le plus visité au monde en 2020.

Mais la période n’en a pas moins été désastreuse pour l’industrie du tourisme et les organisateurs d’excursions pour l’observation des baleines ont dû suspendre leurs activités une partie de l’année dernière. Grâce à une diminution des infections au coronavirus, le gouvernement a autorisé les bateaux à sortir remplis à 30 % de janvier à avril, une jauge ensuite portée à 50 %.

«Nous avons sauvegardé les emplois et nous espérons nous en sortir, si ce n’est avec un bénéfice, du moins en étant capables de rembourser une partie de nos dettes», indique Luis Enrique Achoy, de la société Malarrimo Eco-Tours. Selon lui, la saison a été bonne, avec 1 500 à 1 700 baleines observées dans la réserve.

Population stable

«En ce moment, il y a un maximum de six ou sept personnes par bateau en raison de la distanciation sociale», explique Naman Dominguez, pêcheur et guide touristique. «Mais tout s’améliore petit à petit. Comme le niveau des infections a été faible, le tourisme augmente».

La baleine grise a disparu de l’océan Atlantique au XIXe siècle en raison de la chasse. Désormais limitée au Pacifique, la population est stable – environ 27 000 individus – et l’Union pour la conservation de la nature (IUCN) ne la considère plus comme une espèce menacée.

Le golfe de Californie, où les baleines se rassemblent en hiver, loin des prédateurs comme les orques, sont un des meilleurs lieux d’observation, offrant une expérience inoubliable aux visiteurs. «Nous pouvions les toucher et voir la mère avec son baleineau. Les deux ont joué pendant un bon moment avec nous!», se réjouit Claudia Gaitan, une touriste mexicaine.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • No business le 04.04.2021 14:24 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'on leur fiche la paix aux baleines, ainsi qu'a tous les animaux dans leurs milieux naturels

  • veritis le 03.04.2021 08:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ou, comment tirer profite de la situation....

Les derniers commentaires

  • No business le 04.04.2021 14:24 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'on leur fiche la paix aux baleines, ainsi qu'a tous les animaux dans leurs milieux naturels

  • veritis le 03.04.2021 08:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ou, comment tirer profite de la situation....