Aux États-Unis

30 mars 2019 22:11; Act: 30.03.2019 22:20 Print

Peut-​​être une découverte folle sur la fin des dinos

Des fossiles de poissons, tués au moment de l'impact d'un astéroïde responsable de l'extinction de 75% de la vie sur Terre, ont été découverts.

storybild

Des fossiles de poissons et autres animaux ancestraux ont été découverts sur un site du Dakota du Nord, à 3 000 kilomètres du cratère de Chicxulub, où l'impact avec l'astéroïde s'est produit il y a 66 millions d'années. (photo: Illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Une équipe de chercheurs a découvert, aux Etats-Unis, des fossiles extrêmement bien conservés de poissons tués il y a 66 millions d'années, au moment de l'impact d'un astéroïde responsable de l'extinction de 75% de la vie sur Terre et peut-être de celle des dinosaures. Ces fossiles de poissons et autres animaux ancestraux ont été découverts sur un site du Dakota du Nord, à 3 000 kilomètres du cratère de Chicxulub, où l'impact avec l'astéroïde s'est produit, dans la mer des Caraïbes.

Cette étude, à paraître lundi dans la revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences, montre à quel point cet événement a eu un impact dévastateur très rapide sur des zones étendues, souligne son auteur principal, Robert dePalma, cité par le site spécialisé Eurekalert. «C'est comme un musée de la fin de la période du Crétacé sur une couche d'un mètre et demi d'épaisseur», décrit Mark Richards, l'un des auteurs et professeur émérite de l'université californienne de Berkley.

«Poissons, vertébrés terrestres, arbres et autres créatures compactés dans cette couche»

Les secousses provoquées par l'impact de l'astéroïde ont engendré des vagues géantes dans une mer intérieure de ce qui est maintenant le Dakota du Nord, qui, en atteignant une rivière proche abritant des poissons, en a inversé le courant, selon ce communiqué. Des torrents de pierres et de débris se sont abattus sur eux, avant qu'une deuxième vague ne vienne les enterrer. Ils se sont ensuite fossilisés avec le temps.

«Un enchevêtrement de poissons d'eau douce, de vertébrés terrestres, d'arbres (...) et d'autres créatures marines ont été compactés dans cette couche», explique Robert dePalma. Avant même d'être tués, les poissons avaient inhalé des ejecta --des fragments propulsés par l'impact de l'astéroïde, pointent les chercheurs, qui en ont retrouvé des morceaux dans leurs branchies. Certains poissons sont peut-être morts du simple fait d'en avoir ingéré, estiment-ils.

La biodiversité découverte sur le site est remarquable. «Au moins plusieurs spécimen se révèlent être de nouvelles espèces, et d'autres sont les meilleurs exemplaires de leur genre», s'est réjoui M. DePalma. «Nous regardons un enregistrement instant par instant de l'un des événements les plus importants de l'histoire de la Terre. Aucun autre site n'en porte la trace comme celui-là.»

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • gui/lah le 31.03.2019 19:21 Report dénoncer ce commentaire

    passer d'un raz de marée à une chute de météorite est un raccourci rapide

Les derniers commentaires

  • gui/lah le 31.03.2019 19:21 Report dénoncer ce commentaire

    passer d'un raz de marée à une chute de météorite est un raccourci rapide

    • Bert le 01.04.2019 07:19 Report dénoncer ce commentaire

      ce serait plutot dans l'autre sens... l'impact de meteorite a généré un raz de marée.