Pub Missguided

20 décembre 2017 09:00; Act: 20.12.2017 09:06 Print

«Photoshop n'est plus vraiment le bienvenu»

Dans sa toute dernière pub, la marque Missguided met en scène de nombreuses femmes rondes qui s’assument.

storybild

La marque a fait poser neuf femmes.

Sur ce sujet

C’est l’une des griffes qui pèsent de plus en plus dans l’industrie de la mode des 16-35 ans. Le label britannique Missguided a frappé fort en lançant la campagne #MakeYourMark. Soit un appel à l’acceptation de soi, de ses imperfections et de la diversité au féminin.

Pour l’occasion, la marque a fait poser neuf femmes, des mannequins, des activistes body positive, des influenceuses ou encore des artistes, et les a invitées à parler de leur corps, mais aussi et surtout de solidarité entre nanas. Felicity Hayward (en bas, à g.), modèle et activiste, confie dans un spot sur Instagram. «On fait l’expérience de tellement de choses en tant que femme, de par notre corps comme de par notre santé mentale, nous sommes des créatures incroyables».

Quant au mannequin Emily Bador (reconnaissable à sa frange), elle résume parfaitement le message de la campagne: «Prendre le pouvoir au féminin, cela veut dire apprécier et encourager toutes les femmes». Alors que les idéaux féministes prennent de plus en plus d’ampleur, il semblerait que Photoshop, avec les complexes qu’il génère, ne soit plus vraiment le bienvenu dans l’industrie fashion.

«On s’est investies d’une mission: vous inspirer, vous permettre de vous aimer pour vous-mêmes, d’assumer vos "défauts" et de ne pas chercher à atteindre ce que d’autres appellent perfection», a déclaré la marque sur son site.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Carlito le 20.12.2017 16:06 Report dénoncer ce commentaire

    Etre en délicates rondeurs oui, mais être obèse non!

  • jfezattnmnKGS le 20.12.2017 14:52 Report dénoncer ce commentaire

    le "BUZZ" est important dans ce cas...encore des filles qui se sont fait avoir.

  • briciola le 20.12.2017 13:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    personne est parfait il a des mince qui ne sont pas jolie a voir aussi apres il faut savoir s'habiller par rapport a son corp

Les derniers commentaires

  • Carlito le 20.12.2017 16:06 Report dénoncer ce commentaire

    Etre en délicates rondeurs oui, mais être obèse non!

  • lulu le 20.12.2017 15:33 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a rien de formidable dans cette situation. C'est juste lamentable de voir une brochette de gens difformes et en mauvaise santé. Bref, je vomis cette photo.

  • jfezattnmnKGS le 20.12.2017 14:52 Report dénoncer ce commentaire

    le "BUZZ" est important dans ce cas...encore des filles qui se sont fait avoir.

  • briciola le 20.12.2017 13:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    personne est parfait il a des mince qui ne sont pas jolie a voir aussi apres il faut savoir s'habiller par rapport a son corp

  • Tout faux le 20.12.2017 12:59 Report dénoncer ce commentaire

    Et dire que là j'allais partir manger... Ce n'est pas seulement moche, c'est vulgaire. De plus, le problème n'est pas d'avoir des défauts, tout le monde en a, mais c'est de vouloir à tout pris les imposer aux autres comme une qualité. On préfère avoir une personne intelligente que stupide, vertueuse que malsaine, débrouillarde que neuneu, humaniste qu'indifférente,... de même en bonne santé que malade ou se laissant aller. Cela ne veut pas dire que nous sommes tous à 100%, mais on promeut des choses positives au lieu de tomber dans la facilité et en plus de dire aux aux de faire pareil.