En France

01 avril 2019 08:32; Act: 01.04.2019 11:45 Print

«Picsou Magazine» perd son gadget en plastique

«Picsou Magazine» sort mercredi, sans son traditionnel gadget en plastique, remplacé par des cadeaux-surprise en papier, plus respectueux de l'environnement!

storybild

Finis les coussins péteurs, araignées gluantes et autres pistolets à eau. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Ce n'est pas un poisson d'avril, mais c'est pour la bonne cause: une nouvelle formule de Picsou Magazine sort mercredi en France, sans son traditionnel gadget en plastique, remplacé par des cadeaux-surprise en papier, plus respectueux de l'environnement, et surtout deux fois plus de pages. L'éditeur du bimestriel, Disney Hachette Presse, a justifié dans un communiqué, la disparition du gadget en plastique, qui accompagnait le magazine depuis sa création en 1972, par une volonté de s'inscrire dans la transition écologique.

Finis donc les coussins péteurs, araignées gluantes et autres pistolets à eau. Mais les lecteurs auront de quoi se consoler: ils découvriront avec le numéro 542, en kiosque mercredi, une nouvelle formule nettement étoffée. Le nouveau Picsou Magazine contiendra selon Disney Hachette Presse deux fois plus de pages (304 au lieu de 148), et trois cadeaux en papier.

Le bimestriel en a profité pour étoffer ses contenus en bande dessinée (qui grimpent à 240 pages) et renforcer son contenu éditorial, avec notamment une nouvelle section dédiée à la pop culture (cinéma, musique, youtubeurs, jeux vidéo, loisirs...). Picsou Magazine se vend à plus de 72 000 exemplaires en France en moyenne.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Togolais le 02.04.2019 07:35 Report dénoncer ce commentaire

    Bon faut quand même pas pousser....C'est beau l'écologie mais quand cela déborde stop.

  • EcoloAbsurde le 02.04.2019 16:11 Report dénoncer ce commentaire

    C'est dommage et vraiment n'importe quoi... ok trop de plastique ça pollue, surtout les contenant en plastique, mais les quelques milliers de gadgets qui faisait le plaisir des enfants ne polluaient pas vraiment en comparaison à tous le reste. Dans l'absurde je retient aussi le coton-tige certes polluant, mais combien de fois moins que les milliards de mégots rejetés systématiquement dans la nature, alors que les quelques cotons-tiges utilisés chaque jour parte presque tous à la poubelle ?

Les derniers commentaires

  • EcoloAbsurde le 02.04.2019 16:11 Report dénoncer ce commentaire

    C'est dommage et vraiment n'importe quoi... ok trop de plastique ça pollue, surtout les contenant en plastique, mais les quelques milliers de gadgets qui faisait le plaisir des enfants ne polluaient pas vraiment en comparaison à tous le reste. Dans l'absurde je retient aussi le coton-tige certes polluant, mais combien de fois moins que les milliards de mégots rejetés systématiquement dans la nature, alors que les quelques cotons-tiges utilisés chaque jour parte presque tous à la poubelle ?

  • Le Togolais le 02.04.2019 07:35 Report dénoncer ce commentaire

    Bon faut quand même pas pousser....C'est beau l'écologie mais quand cela déborde stop.