FERRARI 308 GTB

25 février 2021 12:42; Act: 25.02.2021 12:56 Print

Qui a dit qu’une Ferrari devait être rouge?

Selon l’opinion dominante, une Ferrari est rouge et a un moteur douze cylindres. Or, il y a 50 ans déjà, des exceptions confirmaient la règle.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

À l’automne 1973, Ferrari dévoilait à Paris celle qui allait succéder à la Dino 246 GT, à savoir la 308 GT4. Cette dernière était équipée non plus d’un moteur six cylindres, mais d’un V8 en position transversale, monté à l’arrière de la désormais seconde rangée de sièges. La carrosserie était signée Bertone, mais les fans de la Dino 246 ne montraient pas autant d’intérêt pour le nouveau modèle qu’Enzo Ferrari l’avait vraisemblablement espéré. Pininfarina a donc une nouvelle fois dû intervenir pour mettre rapidement sur pied une 308 biplace qui reprenait évidemment le V8 de 255 ch de la 308 GT4, ainsi que son châssis.

Dès l’automne 1975, la 308 GTB – le «B» était l’abréviation de «Berlinetta» pour «coupé» – a pu être présentée au Salon de l’automobile de Paris, et ce sous la marque «Ferrari», alors que la Dino 308 GT4 était une «Dino» et n’avait pas l’insigne du cheval cabré sur le capot. Le style de la 308 GTB était la signature du designer de Pininfarina, Leonardo Fioravanti, qui avait fourni un travail remarquable. Le fait que la carrosserie était en PRV était dû davantage à la précipitation qu’à une nouvelle stratégie.

30 000 dollars

Après environ deux ans et quelque 800 exemplaires produits, Scaglietti est passé du moulage de carrosserie en fibre de verre stratifiée à la traditionnelle presse pour carrosserie. D’où le poids un peu plus important de la carrosserie en tôle d’acier de la 308 GTB. Presque au même moment, la Ferrari 308 GTS Targa voyait également le jour. Celle-ci n’existait qu’avec une carrosserie en tôle.

Les États-Unis étaient l’un des marchés les plus importants pour Ferrari et la 308 GTB y avait évidemment aussi beaucoup de succès. Cependant, les Américains n’ont pas pu bénéficier du carter à sec et les pare-chocs en réponse aux normes de sécurité américaines n’étaient pas non plus faits pour embellir le véhicule. Malgré tout, la 308 GTB était très convoitée, même si, au nouveau prix de 30 000 dollars, elle restait assez chère.

Jeux de couleurs

La Ferrari 308 GTB était disponible dans de nombreuses couleurs, mais une seule dominait généralement dans les salles d’exposition des concessionnaires: le rouge ou plus précisément le «Rosso Corsa». Entre 1975 et 1980, près de 2 900 Ferrari 308 GTB ont été construites, mais seules quelques-unes étaient peintes dans des couleurs spéciales telles que le «Blue Montecarlo» ou le «Rosso Rubino». La couleur «Verde Medio», un vert foncé métallisé, n’a été appliquée sur la tôle d’une 308 GTB que onze fois au total. L’une de ces onze GTB a été livrée avec une configuration américaine à Fairbanks (États-Unis), le 31 octobre 1977.

Quelques années plus tard, Don Vesco est devenu le propriétaire de la Ferrari verte, qu’il a fait repeindre, comme toutes ses voitures. En blanc, le coupé était mieux adapté aux besoins de Vesco, car il passait beaucoup de temps sur des lacs salés et chauds. Don Vesco, né en avril 1939, était l’homme le plus rapide sur deux roues et sur quatre roues. On lui doit tout de même 18 records de vitesse à moto et six records de vitesse automobile. En 1975, il a atteint les 480 km/h sur une deux-roues et en 2001, les 737,8 km/h dans le fameux «Turbinator».

Retour aux origines

Don Vesco se servait de la Ferrari 308 GTB pour se rendre sur les circuits de course. Ce n’est qu’après sa mort, en 2002, que la voiture a été revendue et, par la suite, non seulement restaurée et repeinte dans sa couleur d’origine, mais également réexportée vers l’Europe et équipée de pare-chocs européens.

Le véhicule sera prochainement vendu aux enchères et apportera assurément une nouvelle fois beaucoup de plaisir à un amateur, car s’il y a bien un point sur lequel le coupé compact à moteur central ne déçoit pas, c’est celui du niveau de plaisir de conduite qu’il procure.

(L'essentiel/Bruno von Rotz)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • sf54 le 25.02.2021 18:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et la scuderia Ferrari existait bien avant la marque Ferrari car Enzo était pilote de course chez Alfa Roméo et le cheval cabré vient de franchesco barraca un aviateur italien

  • La vraie histoire... le 25.02.2021 17:30 Report dénoncer ce commentaire

    Les Ferrari sont rouge car elles étaient à l'origine des voitures de course. Et à l'époque chaque pays devait avoir sa propre couleur : rouge pour l'Italie (bleu pour la France, argent/blanc pour l'allemagne, ...). La couleur officielle de Ferrari est le jaune qui se retrouve sur l'écusson. Il est originaire et emblématique de Modène (jaune canari). Le cheval noir est un hommage à un aviateur héro de la guerre qui en avait toujours un peint sur son avion. Sources? Enzo Ferrari, notamment sur Envoyé Spécial il y a presque 40 ans. Bonne route à tous.

  • john le 25.02.2021 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    meme en vert je suis preneur :-)

Les derniers commentaires

  • Le clog le 26.02.2021 07:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A Luxembourg circule une ferrari couleur vert camouflage . Beurk !!!!

  • le 26.02.2021 01:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je la prend dans n'importe quelle couleur repeint en rouge sera vite fait.

  • luxo le 25.02.2021 21:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Couleur officielle de Ferrari? Jaune

  • Dorian le 25.02.2021 18:58 Report dénoncer ce commentaire

    Ferrari de course = rouge Ferrari de route = jaune Les autres couleurs sont apparus pour percer le marché américain me semble-t-il.

  • sf54 le 25.02.2021 18:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et la scuderia Ferrari existait bien avant la marque Ferrari car Enzo était pilote de course chez Alfa Roméo et le cheval cabré vient de franchesco barraca un aviateur italien