Santé

10 août 2016 09:36; Act: 10.08.2016 14:20 Print

Réduire le risque de cinq maladies grâce au sport

Le risque de cancers du colon et du sein, diabète, AVC et maladie cardiaque est réduit de 20% grâce à l'activité physique.

storybild

Le joueur de rugby Aaron Morris lors d'un entraînement à San Francisco. (Mardi 9 août 2016)

Une faute?

L'exercice physique quotidien est bon pour la santé et, pour peu qu'il soit suffisant, contribue à réduire de 20% le risque de développer cinq maladies: cancers du colon et du sein, diabète, AVC et maladie cardiaque, selon une nouvelle étude.

L'analyse, parue dans le Bristish Medical Journal (BMJ), est basée sur 174 études publiées entre 1980 et 2016 portant sur l'activité physique totale et au moins l'une de ces cinq pathologies.

Les chercheurs utilisent une mesure: l'équivalent métabolique de l'effort (MET en anglais). Le métabolisme est la conversion en énergie de ce que l'on boit et mange. Un MET d'une heure correspond à l'énergie dépensée au repos qui est nécessaire au fonctionnement du corps, par exemple, en restant assis dans un fauteuil à regarder la télévision pendant 60 minutes.

Au moins une activité soutenue

La plupart des gains de santé, avec de fortes réductions de risque de maladie requièrent au moins une activité soutenue (3 000 à 4 000 MET minutes par semaine), selon les chercheurs. Il s'agit de niveaux d'activité physique largement plus élevés qu'un des minimums recommandés par l'Organisation mondiale de la santé, qui est de dépenser par semaine, au moins 6 fois l'énergie d'une personne qui reste assise pendant 100 minutes.

Une personne peut atteindre cette activité (3 000 MET minutes par semaine) en intégrant différents types d'activité physique dans sa routine quotidienne - par exemple, monter les escaliers pendant 10 minutes, passer l'aspirateur pendant 15 minutes, le jardinage pendant 20 minutes, courir pendant 20 minutes, et marcher ou faire du vélo durant 25 minutes.

Démarche originale

Par rapport à une existence passée sur le canapé, un niveau d'effort physique encore plus élevé (8 000 MET minutes) le risque de diabète et de cancer du sein est réduit de plus de 20%. Pour le cancer du côlon, les maladies cardiaques et accidents vasculaires cérébraux, ce risque diminue de plus d'un quart. Flâner tranquillement brûle deux fois plus d'énergie que de rester assis, laver les vitres ou passer l'aspirateur 3 fois plus et un jogging vigoureux 8 fois.

«L'étude du BMJ reste une approximation quantitative, même si la démarche est originale» et les données utilisées sont «très disparates», relève le professeur Philippe Autier (International Prevention Research Institute, Lyon, France) qui souligne dans le BMJ les limites de l'étude. En particulier, elle ne permet pas de dire si des réductions de risque seraient différentes avec une activité physique intense de courte durée ou une activité plus légère mais plus longue. Le message à retenir c'est qu'en augmentant les efforts physiques, les gains de santé peuvent croître rapidement.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.