Incontournable

05 décembre 2018 16:28; Act: 05.12.2018 17:52 Print

Retour du nu intégral pour le calendrier Pirelli

Pirelli a lancé, mercredi à Milan, son 46e calendrier. Une édition 2019 qui marque le retour du nu complet, absent depuis 2016. Avec Gigi Hadid et Laeticia Casta.

Sur ce sujet
Une faute?

Depuis son lancement en 1964, le calendrier Pirelli s'est imposé comme un objet iconique que les collectionneurs s'arrachent. Imprimé à 12 000 exemplaires, il est offert comme cadeau à d'importants clients ou à des célébrités. Cette année, Pirelli a choisi le photographe écossais Albert Watson, âgé de 76 ans et auteur de nombreuses unes de magazines de mode.

Célèbre pour ses portraits, dont celui du fondateur d'Apple, Steve Jobs, et d'Alfred Hitchcock, tenant une oie épilée, Albert Watson a décidé de raconter les histoires de quatre femmes: Julia Garner immortalisée en photographe fascinée par la nature, Laeticia Casta en artiste peintre, Misty Copeland en danseuse et la mannequin Gigi Hadid, en riche jeune femme souffrant de la solitude.

Projet artistique

Ce calendrier marque le retour du nu complet, absent depuis 2016, avec deux photographies de ce type. Baptisé «Dreaming» (rêve), en noir et blanc et en couleur, il a été pensé comme un «script de film», avec «quatre femmes pensant à leur futur». «Je voulais faire des images aussi iconiques que possible», a expliqué Albert Watson. «Je voulais donner à Pirelli quelque chose d'un peu différent de ce qui avait été fait avant. Je ne voulais pas amener un groupe de super-modèles à la plage», a-t-il précisé lors d'une conférence de presse.

«Je sais que la tradition de Pirelli était cela: un calendrier de pin-up. Je pense que ce genre a été exploré de nombreuses fois (...) mais je pense que c'est bien aussi pour Pirelli d'avoir un projet complètement conduit par l'art», a-t-il ajouté. Aux côtés des quatre stars féminines apparaissent également le designer Alexander Wang et les danseurs Calvin Royal III et Sergei Polunin.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Vince the prince le 05.12.2018 22:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et bien enfin une bonne nouvelle

Les derniers commentaires

  • Vince the prince le 05.12.2018 22:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et bien enfin une bonne nouvelle