Cancer du sein

16 août 2018 11:51; Act: 16.08.2018 12:22 Print

Se peloter de manière créative pour la santé

Dans une vidéo à la fois audacieuse et élégante, deux Anglaises incitent les femmes du monde entier à se tripoter les seins, à la recherche de grosseurs.

Deux anglaises ont lancé une campagne «touch your tits» (touche tes seins) pour inciter les femmes a dépister un possible cancer du sein avant le médecin.

Sur ce sujet

Rien qu'au Luxembourg, environ 450 femmes contractent un cancer du sein chaque année et plus de 500 viennent se faire traiter dans le pays. Comme pour presque toutes les maladies, plus les symptômes sont diagnostiqués et traités tôt, plus les chances de guérison sont élevées. Néanmoins, les contrôles réguliers par le médecin ou la palpation de sa propre poitrine ne sont pas obligatoires et sont souvent reportés pour cause d'inertie ou d'ignorance.

La cinéaste britannique Mae Ryan et la journaliste Mona Chalabi apportent un vent d'innovation dans l’autopalpation avec leur projet «Touch Your Tits» (touche tes seins). Le clip explique de manière créative et esthétique que l'observation et la palpation du sein sont primordiales en ce qui concerne la responsabilité personnelle et la prévention.

Les astuces parfaites

La vidéo impressionne par sa qualité visuelle et musicale ainsi que par les femmes fortes, qui donnent des astuces pour une palpation efficace de la poitrine féminine, dans des mouvements parfaitement chorégraphiés.

Se palper peut se faire coucher, assise, sous la douche, n'importe quand, n'importe où. Si soudainement plus de veines apparaissent sur la poitrine, des rougeurs ou des bosses se forment, le message de la vidéo est clair, il faut consulter un médecin immédiatement. Donc les jeunes femmes, les dames et les filles: prenez un moment pour vous toucher les seins, profitez de la vidéo et n'oubliez pas que votre santé est littéralement entre vos mains.

(L'essentiel/)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • naafout J-1232 le 17.08.2018 09:39 Report dénoncer ce commentaire

    si on peut rendre service,demandez... :-))

  • Galette le 17.08.2018 09:10 Report dénoncer ce commentaire

    Et les armatures des soutifs, ne serait-il pas plus intelligent de se pencher sérieusement sur cette problématique que de faire des vidéos douteuses. De même que la compression permanente des seins, tout cela ne créerait-il pas un environnement propice au cancer? Prévenir et toujours mieux que guérir. Alors au lieu de faire du buzz, des solutions seraient bienvenues. On envoie bien des sondes près du soleil, on devrait pouvoir éradiquer le cancer du sein.

Les derniers commentaires

  • naafout J-1232 le 17.08.2018 09:39 Report dénoncer ce commentaire

    si on peut rendre service,demandez... :-))

  • Galette le 17.08.2018 09:10 Report dénoncer ce commentaire

    Et les armatures des soutifs, ne serait-il pas plus intelligent de se pencher sérieusement sur cette problématique que de faire des vidéos douteuses. De même que la compression permanente des seins, tout cela ne créerait-il pas un environnement propice au cancer? Prévenir et toujours mieux que guérir. Alors au lieu de faire du buzz, des solutions seraient bienvenues. On envoie bien des sondes près du soleil, on devrait pouvoir éradiquer le cancer du sein.