Santé

17 avril 2018 12:21; Act: 17.04.2018 12:41 Print

Si les parents mangent mal, le futur bébé le paie

Si un couple est obèse ou a une mauvaise alimentation avant la conception de son bébé, la santé de l'enfant risque d'en pâtir, indiquent des chercheurs.

storybild

Ce que mangent les futurs parents et leur degré de surpoids «peuvent avoir de profondes répercussions sur la croissance, le développement et la santé à long terme de leurs enfants, avant la conception».

Une faute?

La santé d'un enfant peut se trouver compromise non seulement par une mère qui fume et boit pendant la grossesse, mais aussi par la mauvaise alimentation et l'obésité des deux parents avant la conception, avertissent mardi des chercheurs. Ce que mangent les futurs parents et leur degré de surpoids «peuvent avoir de profondes répercussions sur la croissance, le développement et la santé à long terme de leurs enfants, avant la conception», soulignent-ils, dans une série de trois articles publiés par la revue médicale The Lancet.

Les preuves «sont maintenant si convaincantes qu'elles appellent à de nouvelles directives sur la préparation parentale à la grossesse, commençant avant la conception» et ce le plus tôt possible, dès l'adolescence, écrivent-ils. Les études combinent l'analyse de recherches nouvelles ou déjà publiées sur l'humain et l'animal. Elles montrent que le mode de vie des pères, et pas seulement celui des mères, peut avoir une incidence. «La période précédant la procréation est un moment critique», souligne la professeur Judith Stephensone (University College de Londres), auteur principale de cette série d'articles. Avec une mauvaise hygiène de vie, les parents font courir à leur enfant «le risque de maladies chroniques futures».

«Il ne s'agit pas de provoquer la peur ou de culpabiliser»

«Il ne s'agit pas de provoquer la peur ou de culpabiliser», insiste la spécialiste. Mais elle plaide avec ses collègues en faveur de campagnes de sensibilisation auprès des parents, en particulier sur l'alimentation. Tabagisme, excès d'alcool et de caféine, alimentation déséquilibrée et malnutrition, obésité: autant de causes potentielles de modifications génétiques, cellulaires, métaboliques et physiologiques durant le développement du bébé à naître. Elles ont des conséquences durables à l'âge adulte et augmentent le risque de maladies cardiovasculaires, métaboliques (diabète, obésité, etc.), immunitaires et neurologiques, notent les chercheurs.

L'obésité maternelle, également liée à un risque plus élevé de problèmes à la naissance, augmenterait les niveaux d'inflammation et d'hormones susceptibles d'altérer le développement de l’œuf et de l'embryon. L'obésité masculine est également problématique. Elle dégrade la qualité du sperme, et augmenterait le risque ultérieur de maladie chronique (cardiaque, diabète ou autre) pour l'enfant. Il n'est cependant pas certain que l'alimentation et l'obésité paternelle aient une influence aussi forte que la santé maternelle avant la conception, relèvent les chercheurs.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • AlleskaaleKaffi le 17.04.2018 12:45 Report dénoncer ce commentaire

    je savais déjà cela avant ces études, la malnutrition des parents peut engendrer le diabète type 1 chez leur enfant!

  • HarleyGirl le 17.04.2018 18:12 Report dénoncer ce commentaire

    C'est pourtant bien connu : un enfant dont les parents sont beaux, sportifs, mangent sainement, se couchent de bonne heure, ne fument pas, ne boivent pas, sont fidèles et vont à l'église tous les dimanches, ne sera jamais malade... Parents indignes prière de s'abstenir de procréer lol

  • Etude le 17.04.2018 16:31 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut vraiment payer des chercheurs pour cela... On peut quand même facilement imaginer que le développement du bébé devant se faire dans le ventre la mère sera fortement influencé par ce qu'elle consomme... De plus l'homme apporte sa petite contribution, la petite graine comme on dit aux enfants: hors quand je plante une graine de tulipe c'est étrange si j'ai des roses dans mon jardin... ou alors le voisin est venu planter chez moi...

Les derniers commentaires

  • HarleyGirl le 17.04.2018 18:12 Report dénoncer ce commentaire

    C'est pourtant bien connu : un enfant dont les parents sont beaux, sportifs, mangent sainement, se couchent de bonne heure, ne fument pas, ne boivent pas, sont fidèles et vont à l'église tous les dimanches, ne sera jamais malade... Parents indignes prière de s'abstenir de procréer lol

  • Etude le 17.04.2018 16:31 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut vraiment payer des chercheurs pour cela... On peut quand même facilement imaginer que le développement du bébé devant se faire dans le ventre la mère sera fortement influencé par ce qu'elle consomme... De plus l'homme apporte sa petite contribution, la petite graine comme on dit aux enfants: hors quand je plante une graine de tulipe c'est étrange si j'ai des roses dans mon jardin... ou alors le voisin est venu planter chez moi...

  • AlleskaaleKaffi le 17.04.2018 12:45 Report dénoncer ce commentaire

    je savais déjà cela avant ces études, la malnutrition des parents peut engendrer le diabète type 1 chez leur enfant!