Bande dessinée

10 janvier 2017 12:03; Act: 10.01.2017 12:21 Print

Tintin au pays des Soviets passe en couleurs

La première aventure du célèbre reporter à la houppette est publiée pour la première fois dans une version colorisée, qui fait découvrir des facettes du personnage.

La bande-annonce officielle, mise en ligne par les éditions Casterman.

Sur ce sujet

D'aucuns crieront au sacrilège, d'autres salueront l'audace de cette innovation: «Tintin au pays des Soviets», la toute première aventure du jeune reporter à la houppette créée par Hergé en 1929, s'offre une nouvelle jeunesse en se parant pour la première fois de couleurs. La sortie en librairie en France, en Belgique en Suisse et au Canada de l'album colorisé est prévue mercredi. Co-édité par Casterman et les éditions Moulinsart, ce Tintin revisité bénéficie d'une nouvelle couverture mettant l'accent sur le mouvement et la vitesse. On voit une course-poursuite entre une voiture pilotée par Tintin et un avion quand l'original montrait un Tintin debout et assez statique devant les murs du Kremlin. Une deuxième couverture rappelant la première est également proposée à la vente.

Publié à l'origine dans les pages du Petit Vingtième, le supplément hebdomadaire pour la jeunesse du journal catholique belge Le Vingtième siècle, «Tintin au pays des Soviets» détonne dans l’œuvre d'Hergé. Il a fallu attendre 1999 pour que cet album, viscéralement anticommuniste, intègre la collection officielle des 24 aventures de Tintin. De l'après-guerre jusqu'à la fin des années 1990, «Tintin au Congo» était considéré comme le premier album de Tintin. Au purgatoire sinon aux oubliettes, «Tintin au pays des Soviets» était vu au mieux comme un intéressant témoignage historique.

Au départ, Tintin sans sa houppette

Il est vrai que Tintin y est quasi méconnaissable. «Le personnage n'est pas du tout élaboré», reconnaît Philippe Goddin, biographe d'Hergé. Tintin n'est pas le généreux jeune homme que nous connaissons mais un «matamore qui règle facilement son compte à des gens qui ne lui plaisent pas». «Quand Hergé a démarré cette histoire, il ne pouvait pas s'imaginer que le personnage qu'il était en train de créer allait avoir du succès». La version originale est sortie en album en septembre 1930. Les 10 000 premiers exemplaires écoulés, Hergé s'était promis de redessiner cet album mais il n'en a jamais pris le temps. Le travail de colorisation du seul album de Tintin resté en noir et blanc a commencé en 2014 à partir des planches originales. Il a été confié à Michel Bareau, directeur artistique des studios Hergé.

Opération marketing assurément, le lancement de ce «nouveau» Tintin permet également de redécouvrir un personnage dont on croyait tout connaître. Des détails peu visibles dans la version en noir et blanc apparaissent en pleine lumière grâce à la colorisation (dans des tons pastels). L'histoire y gagne en lisibilité, en action et en humour. Le lecteur s'aperçoit, médusé, qu'au départ Tintin n'a pas de houppette! Quand il quitte Bruxelles, le reporter a les cheveux collés au front. Soudain, sur la dernière case de la page 7, alors qu'il saute d'un arbre pour voler la décapotable de policiers allemands, sa mèche se redresse. «Maintenant à Moscou», lance le reporter désormais à la houppette. Au total, près de 240 millions d'albums de Tintin ont été écoulés dans le monde à ce jour. Depuis la mort d'Hergé, en 1983, aucun nouvel album de Tintin n'est paru. Mais un million d'ouvrages (en français) continuent de se vendre chaque année.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Polux le 10.01.2017 18:09 Report dénoncer ce commentaire

    Tout ça pour ça alors qu'Hergé lui-même avait refusé pendant plus de 40 ans de le faire rééditer. Comme quoi l'appât du gain va bien au delà du respect d'un défunt

Les derniers commentaires

  • Polux le 10.01.2017 18:09 Report dénoncer ce commentaire

    Tout ça pour ça alors qu'Hergé lui-même avait refusé pendant plus de 40 ans de le faire rééditer. Comme quoi l'appât du gain va bien au delà du respect d'un défunt