Bande dessinée

23 janvier 2019 09:00; Act: 23.01.2019 13:21 Print

«UCC Dolores invite au voyage et à l'aventure»

Pour son entrée au catalogue Glénat, Didier Tarquin propose une série palpitante de science-fiction aux héros accrocheurs.

storybild

La nouvelle odyssée spatiale de Didier Tarquin est palpitante, avec des héros accrocheurs qui dynamitent les codes du genre.

Sur ce sujet
Une faute?

Quoi de mieux qu’un vaisseau spatial pour voler de ses propres ailes? C’est un grand jour pour sœur Mony (18 ans). Cette orpheline recueillie à la porte du couvent des Nouveaux Pionniers va quitter le nid et trouver sa voie. Mais à peine propulsée dans le monde extérieur, voilà que la jeune fille se découvre être l’héritière du UCC Dolorès, un croiseur de guerre de l’armée confédérée ayant appartenu au général Mc Monroe.

Incapable de manœuvrer un tel engin, la candide Mony se met en quête d’un pilote et tombe sur Kash, vétéran taciturne et désireux de changer de vie. Ensemble, ils prennent la direction de la Frontière aux commandes du Dolorès, un vaisseau au passé mystérieux! «Un dessinateur n'est pas qu'au service de l'univers d'un scénariste. Il a aussi un univers en lui. Personnellement, j'ai une image en tête avant d'avoir l'histoire qui va avec. C'est un rêve qui devient un fantasme. Et quand je rêve de quelque chose, j'ai l'habitude d'en faire un bouquin», explique Didier Tarquin.

«J'adore me balader dans les pages des autres et faire l'éponge»

Ce dernier est surtout connu et reconnu pour son association avec Arleston et leur indémodable série culte à succès «Lanfeust de Troy» (Soleil). Une des références absolues en matière d’heroic-fantasy! «Lorsque j'ai décidé de franchir le pas pour devenir un auteur complet, j'avais deux histoires en tête: une d'heroic-fantasy très orientée humour et un space opera. Fantasy ou SF, les éditeurs ont choisi la SF. Glénat a voulu "Dolores", ça m'allait parfaitement».

Et Didier Tarquin d'expliquer qu'il adore «se balader dans les pages des autres et faire l'éponge» jusqu'à ce que cela ressorte dans ses doigts à la sauce Tarquin. D'où cette nouvelle série où il repousse toujours plus loin ses limites de scénariste et de dessinateur. «Quand j'écris ou quand je dessine, je suis en train de jouer. Et on peut ensuite retrouver tout un tas de références qui me constituent». Sa nouvelle odyssée spatiale est palpitante avec des héros accrocheurs qui dynamitent les codes du genre. «L'histoire de Mony est comme un conte. C'est un voyage initiatique dans lequel je joue avec des stéréotypes. "UCC Dolores", c'est une invitation au voyage et à l'aventure».

«UCC Dolores T. 1 - La Trace des nouveaux pionniers». Didier Tarquin. Glénat.

(Denis Berche/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.