Selon une étude

09 septembre 2021 21:46; Act: 10.09.2021 08:12 Print

Un bureau mal aéré affecte notre concentration

Une nouvelle étude montre que la qualité de l'air dans un bureau peut avoir un impact significatif sur les capacités cognitives des employés, y compris pour se concentrer.

storybild

Un brin engourdi au travail? (photo: Pexels)

Sur ce sujet
Une faute?

Un brin engourdi au travail? Une mauvaise aération y est peut-être pour quelque chose. Une nouvelle étude menée par des scientifiques d'Harvard a montré que la qualité de l'air dans un bureau pouvait avoir un impact significatif sur les capacités cognitives des employés, y compris pour se concentrer.

«Il y a beaucoup de recherches sur l'exposition à la pollution dans l'air à l'extérieur, mais nous passons 90% de notre temps en intérieur», a relevé auprès de l'AFP Jose Guillermo Cedeno Laurent, auteur principal de l'étude publiée jeudi dans la revue scientifique Environmental Research Letters. Ses collègues et lui ont suivi 302 employés de bureau dans six pays (Chine, Inde, Mexique, Thaïlande, États-Unis et Royaume-Uni) sur une période d'un an. L'expérimentation s'est arrêtée en mars 2020, avec les confinements liés à la pandémie de Covid-19.

Tous les participants avaient entre 18 et 65 ans, travaillaient au moins trois jours dans un bureau, où ils avaient leur propre poste permanent. Un capteur y a été placé pour mesurer en temps réel les concentrations en particules fines plus petites que 2,5 micromètres (PM2.5), ainsi que le dioxyde de carbone, la température et l'humidité. Les participants réalisaient des tests cognitifs à certains moments préprogrammés, ou lorsque les niveaux de PM2.5 ou de CO2 tombaient en dessous ou excédaient certains seuils.

Un test demandait aux employés de correctement identifier la couleur utilisée pour écrire un mot désignant une couleur différente (par exemple le mot «rouge» écrit en vert), et l'autre consistait en des additions et soustractions simples. Généralement, en extérieur, les concentrations de CO2 tournent autour de 400 ppm (partie par million), et 1 000 ppm est souvent considéré comme un maximum en intérieur. Concernant les niveaux de PM2.5, ils étaient par exemple de 13.8 microgrammes par mètre cube à Washington jeudi, contre 42 à New Delhi, selon le site IQAir.

Les résultats de l'étude ont montré qu'une augmentation de PM2.5 de 10 microgrammes par mètre cube conduisait à une réduction de 1% dans le temps de réponse aux deux tests, et de plus de 1% dans l'exactitude des réponses. Pour le CO2, une augmentation de 500 ppm (un niveau de variation n'étant pas inhabituel) a conduit à une chute de 1% du temps de réponse, et de 2% dans l'exactitude, pour les deux tests. Si de précédentes études ont montré qu'une exposition prolongée aux particules fines pouvait affecter le système nerveux et causer des maladies neurodégénératives, ces travaux sont les premiers à montrer un effet de court terme, selon le chercheur. La solution? «Ouvrir une fenêtre», ou installer un système de filtration adapté, si l'air extérieur est pollué.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • j'étouffe le 10.09.2021 10:31 Report dénoncer ce commentaire

    Nouveau bâtiment, nouvelle manière de faire circuler l'air, via la ventilation. Plus de fenêtres dans les bureaux pour aérer :( :( :(

  • L'économiste masqué le 10.09.2021 07:31 Report dénoncer ce commentaire

    Et quand les fenêtres ne s'ouvrent pas, et que la ventilation balance tout sauf de l'air sain, impossible de se concentrer. C'est tout juste pour faire l'amuseur de service, mais en risquant de dépasser les limites.

  • zaz le 10.09.2021 08:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...ouvrir une fenêtre... un rêve inaccessible pour bien des employés ! Pourquoi permet on à des employeurs de les faire travailler dans des locaux dont les fenêtres sont condamnées ?

Les derniers commentaires

  • POW le 10.09.2021 12:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ en effet : on parle des bureaux, pas des écoles. Les articles pour l’école sortiront cette semaine avant la rentrée. Vous pouvez alors peut-être parler des actifs.

  • POW le 10.09.2021 12:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aérer un bureau ? Ça n’existe plus….ils ont payé des fortunes pour la Clim et les volets qui se ferment dès que le ciel devient bleu. Vivez dans la pénombre, et les élus au soleil.

  • j'étouffe le 10.09.2021 10:31 Report dénoncer ce commentaire

    Nouveau bâtiment, nouvelle manière de faire circuler l'air, via la ventilation. Plus de fenêtres dans les bureaux pour aérer :( :( :(

  • zaz le 10.09.2021 08:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...ouvrir une fenêtre... un rêve inaccessible pour bien des employés ! Pourquoi permet on à des employeurs de les faire travailler dans des locaux dont les fenêtres sont condamnées ?

  • L'économiste masqué le 10.09.2021 07:31 Report dénoncer ce commentaire

    Et quand les fenêtres ne s'ouvrent pas, et que la ventilation balance tout sauf de l'air sain, impossible de se concentrer. C'est tout juste pour faire l'amuseur de service, mais en risquant de dépasser les limites.