Météo

28 mai 2020 12:30; Act: 28.05.2020 12:51 Print

Un courant froid pourrait déferler après l'été

Selon l’Organisation météorologique mondiale, le courant La Niña pourrait se produire cet automne et provoquer des pluies abondantes dans certaines régions.

storybild

Les températures de surface dans le Pacifique tropical, qui étaient légèrement supérieures à la moyenne, se sont rapprochées de celle-ci en mai. (photo: OMM)

Sur ce sujet
Une faute?

Un léger courant froid La Niña est possible à 40% durant la période de septembre à novembre prochain. Mais des indications neutres restent le scénario le plus attendu, a précisé jeudi à Genève (Suisse) l’Organisation météorologique mondiale (OMM).

Les températures de surface dans le Pacifique tropical, qui étaient légèrement supérieures à la moyenne, se sont rapprochées de celle-ci en mai. Elles devraient encore reculer dans les prochains mois et s’établir près des indications d’un courant La Niña.

Cette situation, possible à 30% d’ici fin août, est plus probable dès septembre. Mais des indications neutres resteront estimées à 50% à cette période. Un épisode froid El Niño semble lui exclu. Ces deux courants provoquent une sécheresse dans certaines régions et des pluies abondantes dans d’autres, selon l’ONU.

(ct et afp/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bastien le 28.05.2020 13:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On a de la chance d'avoir ces chercheurs et ingénieurs qui arrivent à nous prédire qu'on a 1 chance sur 2 d'avoir froid en septembre... là on a dépassé les limites en terme d'information

  • Wiederfräsch le 28.05.2020 13:00 Report dénoncer ce commentaire

    L'article aurait été complèt en précisant que La Niña ne concerne pas du tout l'Europe. ça aurait évité beaucoup de commentaires inutiles qui vont certainement suivre...

  • Le Grinch le 28.05.2020 13:58 Report dénoncer ce commentaire

    P'tet' ben qu'oui, p'tet' ben qu'non... Merci pour l'info.

Les derniers commentaires

  • veritis le 28.05.2020 19:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    de l'eau, on est toujours preneur

  • Titus le 28.05.2020 15:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @bastien Contrairement aux posteurs compulsifs sur les réseaux, les scientifiques parlent de ce qu'ils savent, et quand ils doutent ils disent avec quel degré de certitude ils donnent leur information via un pourcentage.

  • bonsens le 28.05.2020 15:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Après l’OMS voici l’OMM et bientôt l’OQP...

    • sycloux pas si fou le 28.05.2020 17:15 Report dénoncer ce commentaire

      La terre se "refroidi" on va se les geler….ce sont les joy divison qui me l'ont dit ptdr

  • Paulus le 28.05.2020 14:51 Report dénoncer ce commentaire

    ça ne va pas faire plaisir aux "réchauffistes" et à leur gourou à nattes tressées.

    • @Paulus le 28.05.2020 15:34 Report dénoncer ce commentaire

      La Nina est un phenomene cyclique, environ tous les 10 ans. Exactement comme El Ninio (intervalle 5 ans), qui est un courant chaud. Ils apparaissent et disparaissent à intervalle plus ou moins regulier. Ils ne sont pas provoqués par un changement climatique. Lors de l'apparition de El Ninio, personne ne dit que c est du au rechaufement climatique. Donc que vient faire Thunberg la dedans?

  • Pink Martini le 28.05.2020 14:40 Report dénoncer ce commentaire

    C'est comme pour le Covid-19 ..., il pourrait y avoir des millions de morts nous disait-on en mars, donc !