«Airborne 44»

04 novembre 2015 09:00; Act: 03.11.2015 18:46 Print

Un hiver froid de 1944 près de Bastogne

Tessa, Tom et les frères Leder, sans oublier bien sûr les Ardennes belges, Philippe Jarbinet réussit toujours à faire vibrer avec son «Airborne 44».

«Je voulais que le lecteur ait froid en lisant l'album». Avec le sixième tome d'«Airborne 44», Philippe Jarbinet conclut son troisième diptyque au cœur de la terrible bataille des Ardennes qui fit définitivement basculer la Seconde Guerre mondiale dans le camp des alliés. Le 21 décembre 1944, Tessa Johansson, pilote dans l’Air Transport Auxiliary anglais, se crashe aux commandes d’un P-51 Mustang dans la forêt au nord de Bastogne.

Tombée quelque part derrière les lignes allemandes, recueillie par un vieil homme et son petit-fils, elle doit fuir en leur compagnie la ferme réquisitionnée par des soldats allemands. Tandis que l’armée allemande continue d’exercer une pression meurtrière sur Bastogne, Tom de Witt et Sebastian Leder y sont envoyés en éclaireurs. S'ils doivent baliser le terrain pour les avions ravitailleurs alliés, ils veulent aussi retrouver Tessa. Mutés au sein du service de renseignement de la 101e Airborne Division, ils vont être confrontés à la dureté des combats et aux nuits interminables passées dans un froid extrême.

«La bataille des Ardennes, c'est ma marotte. Il n'y a rien à inventer car tout a existé et existe encore, surtout les paysages. J'ai un cadre historique pour y poser ma fiction», dit Philippe Jarbinet. Dans ce diptyque qui se termine, deux frères se retrouvent face à face avec deux uniformes différents. «Avant Pearl Harbor, le Bund germano-américain défilait à New York. C'était une organisation américaine nazie active depuis les années 30. Il y a des exemples de familles qui se sont divisées pour la guerre entre les deux camps».

Au tome 6 d'«Airborne 44», Philippe Jarbinet n'en revient toujours pas d'avoir trouvé un tel lectorat pour sa série. «Je pensais en faire deux, j'en suis à six. Et le public de tous âges me suit. C'est un hommage à tous ces soldats qui avançaient pour ne pas mourir et qui ont libéré l'Europe d'Hitler et des nazis». Au travail sur le diptyque suivant qui se déroulera en février-mai 1945, il espère pouvoir sortir l'album numéro 7 dans le premier semestre 2017.

(Denis Berche)