Formation

06 novembre 2018 09:20; Act: 06.11.2018 10:34 Print

Un jeu sensibilise les jeunes aux inégalités

Se former dans un job traditionnellement dévolu à l’autre sexe peut constituer un vrai défi.

storybild

Faire un stage dans une crèche en tant qu’homme, c’est l’un des scénarios du jeu «In-égalité», proposé en ligne.

Sur ce sujet

Chaque année, les élèves sont invités à découvrir un métier atypique pour leur genre. L’initiative existe un peu partout en Europe. Au Luxembourg, la formule «Boys Day, Girls Day» a cependant du mal à convaincre. L’édition 2018 devrait avoir lieu d’ici la fin de l’année. «Mais pour l’instant, nous n’avons aucune date à communiquer», fait savoir la Maison de l’orientation.

Un jeu en ligne, «In-égalité», explore quatre filières - santé, ingénierie, travail social et théâtre - pour mettre en lumière ce qui attend les étudiants et futurs professionnels dans des domaines, a priori, réservés à l’autre genre. «Le jeu s’adresse avant tout aux jeunes qui arrivent en fin de scolarité obligatoire», explique Chloé Parrat, assistante du réseau de compétences Genre et travail social à l’École d’études sociales et pédagogiques.

Fruit d’une collaboration entre plusieurs institutions, il propose de tester les filières dans les différents sexes. On apprend ainsi que si les garçons souffrent aussi de discrimination dans des métiers dits féminins, ils y sont mieux accueillis que les filles dans les métiers dits masculins. Et mieux payés.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Surtout dans un sens le 06.11.2018 12:43 Report dénoncer ce commentaire

    Oui enfin faut être honnête aussi, je doute qu'il y ait un atelier pour que ces dames s'essaient au chantier ou autre métiers très pénible. Mais on a bien compris qu'en tant qu'homme on est des gros méchants.... fatiguant! Et pas les valeurs que j'apprendrais à ma fille. Par contre la volonté, le respect de soi et des autres, le gain par l'effort, usw seront des valeurs qu'elle connaitra et aucune porte ne lui sera fermée.

  • Obvious le 06.11.2018 13:39 Report dénoncer ce commentaire

    Tous les métiers que vous voulez mais les hommes aucuns contacts avec des enfants, que des femmes.

Les derniers commentaires

  • Obvious le 06.11.2018 13:39 Report dénoncer ce commentaire

    Tous les métiers que vous voulez mais les hommes aucuns contacts avec des enfants, que des femmes.

  • Surtout dans un sens le 06.11.2018 12:43 Report dénoncer ce commentaire

    Oui enfin faut être honnête aussi, je doute qu'il y ait un atelier pour que ces dames s'essaient au chantier ou autre métiers très pénible. Mais on a bien compris qu'en tant qu'homme on est des gros méchants.... fatiguant! Et pas les valeurs que j'apprendrais à ma fille. Par contre la volonté, le respect de soi et des autres, le gain par l'effort, usw seront des valeurs qu'elle connaitra et aucune porte ne lui sera fermée.