Santé

12 septembre 2017 07:55; Act: 12.09.2017 09:45 Print

Un peu d'alcool enceinte: les effets peu connus

Il existe peu de données scientifiques pour établir quels sont les risques d'une faible consommation d'alcool pendant la grossesse, reconnaît une étude publiée mardi.

storybild

Une Américaine chez le médecin. (Image d'illustration)

Sur ce sujet

Les chercheurs ont défini comme relevant d'une «faible consommation» l'ingestion de 32 grammes maximum d'alcool pur par semaine, soit quatre unités d'alcool par semaine telles que définies au Royaume-Uni (environ trois à quatre verres de vin). Les dangers pour le fœtus ou l'enfant à naître d'une consommation modérée ou forte d'alcool pendant la grossesse, même de façon ponctuelle, sont avérés: fausses couches, naissance prématurée, malformations, retards de croissance et de développement...

«Nous avons trouvé peu d'éléments permettant de prouver un rôle de cause à effet d'une faible consommation d'alcool pendant la grossesse» pour la plupart des problèmes étudiés chez le fœtus ou l'enfant à naître, explique l'équipe de chercheurs britanniques, qui a passé en revue 26 études sur le sujet.

Seuil difficile à établir

Mais on ne sait pas définir en deçà de quel seuil la consommation serait sans danger, ni même dire s'il en existe un, ce qui rend difficile l'élaboration de messages de prévention grand public et «crée de la confusion pour les professionnels de santé et les femmes enceintes», a dit Loubaba Mamluk, chercheuse en épidémiologie à l'université de Bristol et coauteur de l'étude, publiée dans la revue britannique BMJ Open. «Nous avons été surpris qu'il n'y ait pas plus de recherches sur ce sujet très important», a-t-elle ajouté.

Le Royaume-Uni a renforcé ses recommandations début 2016 et conseille désormais aux femmes enceintes de s'abstenir de toute boisson alcoolisée.

En France, le message des autorités sanitaires est également «Zéro alcool pendant la grossesse», comme le rappelle une nouvelle campagne lancée samedi, à l'occasion de la Journée mondiale de sensibilisation au syndrome d'alcoolisation fœtale (SAF), la forme la plus grave de l'exposition prénatale à l'alcool.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bouboule le 12.09.2017 16:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas une goutte d alcool pour les femmes enceintes!!!!!!! N exposez pas inutillement votre bebe

  • you le 12.09.2017 08:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'alcool pénètre dans les cellules et y augmente le stress oxydant, avec pour conséquence la dégradation de différentes protéines essentielles et même de l'ADN. Enfin, il provoque la libération de molécules inflammatoires, qui, là encore, concourent à augmenter la mort neuronale. Non seulement les neurones sont plus nombreux à mourir mais ils sont aussi… moins nombreux à naître. Une personne intelligent ne bois pas d'alcool.

  • Metro boulot dodo le 13.09.2017 03:24 Report dénoncer ce commentaire

    Le rythme effrene de la vie et le stress sont encore plus dangereux pour l enfant a naitre. Mais non continuons a culpabiliser les femmes c est tellement plus amusant.

Les derniers commentaires

  • Metro boulot dodo le 13.09.2017 03:24 Report dénoncer ce commentaire

    Le rythme effrene de la vie et le stress sont encore plus dangereux pour l enfant a naitre. Mais non continuons a culpabiliser les femmes c est tellement plus amusant.

  • bouboule le 12.09.2017 16:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas une goutte d alcool pour les femmes enceintes!!!!!!! N exposez pas inutillement votre bebe

  • Poco Loco le 12.09.2017 13:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une personne intelligente boit avec modération. Un fanatique fait les choses de façon radicale.

  • you le 12.09.2017 08:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'alcool pénètre dans les cellules et y augmente le stress oxydant, avec pour conséquence la dégradation de différentes protéines essentielles et même de l'ADN. Enfin, il provoque la libération de molécules inflammatoires, qui, là encore, concourent à augmenter la mort neuronale. Non seulement les neurones sont plus nombreux à mourir mais ils sont aussi… moins nombreux à naître. Une personne intelligent ne bois pas d'alcool.

    • lulu le 12.09.2017 09:00 Report dénoncer ce commentaire

      L'alcool, la cigarette, la drogue, le stress n'ont jamais fait bon ménage avec un bébé à naître.

    • Maniac le 12.09.2017 12:21 Report dénoncer ce commentaire

      Vous êtes au courant que depuis peu on a découvert que les neurones se reconstitue au fil des ans. Donc une coupe de champagne sur un mois ne fera aucun mal a part peut être à la moralité.

    • RamBo le 12.09.2017 21:40 Report dénoncer ce commentaire

      @Maniac le 12.09.2017 12:21: L'article dit bien "effets peu connus"; j'en conclus qu'une future mère qui boit de l'alcool durant la grossesse soumet volontairement son futur bébé à un risque ............... A méditer !