Étude mondiale

23 mai 2018 07:13; Act: 23.05.2018 09:40 Print

Un quart de la population sera obèse en 2045

D'après des projections réalisées par des chercheurs, la part de la population mondiale souffrant d'obésité continuera à croître ces prochaines décennies.

storybild

L'obésité touche actuellement 13% des adultes sur la planète. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Si la tendance actuelle se confirme, près d'un quart de la population mondiale sera obèse en 2045, avertissent des chercheurs qui ont présenté leurs conclusions mercredi au Congrès européen sur l'obésité à Vienne. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime qu'environ 13% des adultes (11% des hommes et 15% des femmes) étaient obèses en 2016. Selon les projections faites par des chercheurs danois et britanniques, cette proportion grimpera à 22% en 2045, si rien ne change d'ici là.

«Le cours des choses peut être inversé, mais il faut pour cela des politiques volontaristes et coordonnées», a estimé l'un des auteurs de ces travaux, le docteur Alan Moses, qui travaille pour le numéro un mondial de l'insuline, le danois Novo Nordisk. Cette projection cache des disparités selon les pays. Par exemple, si la tendance actuelle se maintient, plus de la moitié (55%) de la population des États-Unis sera obèse en 2045, contre 39% en 2017, selon les auteurs de ces travaux. Selon eux, cette hausse de l'obésité s'accompagnera d'une augmentation des cas de diabète de type 2, qui passeront de 9% de la population mondiale en 2017 à 12% en 2045.

«Le coût pour les systèmes de santé sera énorme», a prédit le docteur Moses. L'obésité est une question de santé publique planétaire. Selon une étude américaine publiée en juin 2017, la proportion de la population obèse, qui n'a cessé d'augmenter dans le monde depuis 1980, a doublé dans 73 pays. Conséquence: une augmentation de la mortalité due aux maladies cardiovasculaires, au diabète et à certains cancers. Surpoids et obésité sont mesurés selon l'indice de masse corporelle (IMC), qu'on obtient en divisant le poids par la taille au carré. Au-dessus de 25 pour un adulte, on est en surpoids et à partir de 30, on parle d'obésité.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • miam-miam, bouffeur de merde le 23.05.2018 09:30 Report dénoncer ce commentaire

    L'obésité causée par la malbouffe industrielle avec hormones, glutamat...(qui font qu'on n'arrive pas à s'arrêter de manger), une éducation absente pour apprendre les choses les plus importantes dans la vie (p.ex. sur les aliments qui sont bons pour la santé),une désinformation menée par l'industrie, soutenue par les politiciens, ordonnant que le consommateur lui-même doit accuser la malbouffe des industriels, dont il est malade! C'est la politique de la malbouffe qui rend malade avec des produits génétiquement manipulés qui nous rapportent le cancer et du fric pour l'industrie pharmaceutique!

  • Paulus le 23.05.2018 09:04 Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon on est en surpopulation sur la Terre, qu'on les laisse manger ce qu'ils veulent, la nature fera son travail.

  • Marche du Souvenir le 23.05.2018 10:03 Report dénoncer ce commentaire

    Et on dirait que plus la populace devient grosse plus le cerveau diminue proportionnellement...c'est une constatation.

Les derniers commentaires

  • super vegan le 23.05.2018 15:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mais n'importe quoi. manger des aliments non transformés coutent beaucoup moins cher. il faut juste un minimum réfléchir et se casser la tête à préparer. les gens sont stupides et ont la flamme, la est le soucis. donc oui acheter chips et bonbons c'est plus simple que d'acheter des fruits et légumes et produits d'origines animal à préparer....

    • @super vegan le 23.05.2018 16:26 Report dénoncer ce commentaire

      Expliquez-moi alors pourquoi dans les commerces le prix de l'eau est souvent le même que pour un soda?

  • pile ou face le 23.05.2018 14:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les fruits, legumes, cereales et autres produits essentiels sont extremement chers. Alors que chips, saucisses, biscuits ne coutent rien du tout. Par exemple, les étudiants luxembourgeois que je croise le midi mangent des bonbons, biscuits, chips, hamburgers car abordables. Pourquoi pas une bonne soupe, un petit plat equilibré et un fruit en dessert? Car c’est cher

  • Sagga le 23.05.2018 13:17 Report dénoncer ce commentaire

    Je dois le dire.. désolé.. mais les gros me dégoutent . Fast food.. fast life.. fast news... fast dead

  • Charly le 23.05.2018 13:01 Report dénoncer ce commentaire

    Malheureusement, nous vivons désormais dans un société qui, plutôt que de chercher à sensibiliser les gens sur le bien-être et la santé physique, préfère mettre en valeur la rondeur avec des élections de miss "grandes tailles", ou des mannequins "XXL", on apprend même aux gens à s'accepter comme ils sont, et même quand ils sont obèses... mais personne ne semble comprendre que bien avant d'être un problème d'apparence physique, il s'agit avant tout d'un problème de santé publique.

  • Pragmatique le 23.05.2018 12:50 Report dénoncer ce commentaire

    Notre système alimentaire et de santé publique sont complètement pourris et gangrenés par les lobbies de l'agro-alimentaire qui génèrent malbouffes et toxicomanies (ha oui désolé on dit "addiction" quand c'est organisé et autorisé!) et avec la complicité commerciale (car ce n'est pas sanitaire comme le discours officiel le prétend, soyons honnêtes svp!) des lobbies pharmaceutiques! Bref, c'est quasi foutu d'avance! Les lobbies ont les capitaux et dans une société capitaliste, celui qui a le capital, a le pouvoir! Demain, "Dolly" pour tous dans vos assiettes! Sombre réalité...