Journal «L'Équipe»

15 octobre 2021 07:56; Act: 15.10.2021 08:48 Print

Un siècle de photos olympiques aux enchères

«L'Équipe» vendra aux enchères fin octobre 200 images marquantes des Jeux Olympiques capturées durant le siècle écoulé.

storybild

Sur ce sujet
Une faute?

«L'Équipe» vendra aux enchères fin octobre 200 images marquantes des Jeux Olympiques capturées durant le siècle écoulé, après une première vente l'an dernier qui avait totalisé plus de 300 000 euros. Cette vente, prévue le 29 octobre à Drouot et en ligne sur le site de l'hôtel de ventes, proposera «90 photos et 10 planches contacts, en tirage unique signé et tamponné par L'Équipe sous plusieurs formats de tirages» sur la thématique olympique.

Parmi les images, exposées les 27 et 28 octobre, les amateurs de sport retrouveront le nageur Johnny Weissmuller aux Jeux de Paris en 1924, le saut en hauteur de Fosbury à Mexico 1968, la note parfaite de Nadia Comaneci à Montréal en 1976, les records des coureurs Carl Lewis et Usain Bolt ou les exploits des Bleus à Tokyo en 2021.

12 millions de clichés

«De la photo de la délégation française arborant le coq gaulois pour la première fois à Anvers, lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux de 1920, à l’image d’un stade de Tokyo éclairé en bleu-blanc-rouge, en août dernier, au moment de passer le relais à Paris 2024, c’est un album-souvenir qui sera exposé puis mis en vente», ajoute François Gille, rédacteur en chef, édition photo du groupe L’Équipe, dans un communiqué.

Cette opération est la deuxième du genre lancée par L'Equipe. L'an dernier, le journal avait entrepris de valoriser son immense fonds d'archives photos, riche de plus de 12 millions de clichés, en proposant à la vente des photos, pour partie inédites, retraçant 100 ans de sport.

«La vente de l’année passée a inscrit le photojournalisme de sport parmi les disciplines artistiques en prenant place sur le marché de la photographie», assure pour sa part Me Pierre-Dominique Antonini, commissaire-priseur de la vente. Le photojournalisme a le vent en poupe dans les salles de vente: début octobre, la première vente aux enchères de photographies de l'Agence France-Presse avait totalisé près de 300 000 euros.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.