Initiative au Japon

16 juin 2019 13:41; Act: 16.06.2019 13:48 Print

Un village trie ses déchets en... 45 catégories!

Les habitants de Kamikatsu, au sud-est du Japon, doivent parfois se creuser les méninges au moment de porter leurs déchets jusqu'à la décharge.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Pas de ramassage des ordures dans le village japonais de Kamikatsu: ses 1 500 habitants se déplacent jusqu'à la décharge publique où ils doivent trier patiemment leurs détritus en 45 catégories. Objectif final: tout recycler. «Oui, c'est compliqué», reconnaît Naoko Yokoyama, une habitante de 39 ans. «Mais depuis que j'ai emménagé ici il y a un an, je fais plus attention à l'environnement».

Les catégories couvrent tout, des oreillers aux brosses à dents en passant par les bouteilles (selon le type de verre), les différents emballages, les objets en métal, etc. Située dans les montagnes à 530 kilomètres de Tokyo, la bourgade de Kamikatsu ambitionne de recycler d'ici à 2020 la totalité des déchets, sans rien incinérer. Même si les employés de la déchetterie sont là pour aider, cela représente tout un travail pour ces villageois. Il faut démanteler certains objets. Là, un homme s'acharne au marteau sur l'étagère qu'il a apportée, pour en extraire les parties métalliques. Plus loin, des ouvriers du centre de tri sont affairés à couper en tranches un long tuyau de caoutchouc pour le faire tenir dans un des cageots.

Pour aider aussi, une brochure présente, sur 16 doubles pages, une multitude de photographies et dessins accompagnés d'une photo du conteneur ou cageot à utiliser. De nombreuses communes du Japon exigent déjà le tri mais pour la plupart en un petit nombre de catégories, la majeure partie des ordures ménagères étant incinérée. Le village de Kamikatsu ne se distinguait pas avant d'être frappé par un ultimatum: en 2000, la municipalité a reçu l'ordre de fermer un de ses deux incinérateurs, qui ne respectait pas les normes antipollution. «Nous nous sommes alors dit: si nous ne pouvons brûler ici, recyclons», explique une responsable de la ville, Midori Suga. «Cela coûte moins cher que d'incinérer».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Zen le 16.06.2019 17:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exemplaires ces japonais. Ils m'impressionnent toujours

  • Mu le 16.06.2019 17:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beau debut en belgique on trie depuis très longtemps

  • Luxo le 17.06.2019 13:11 Report dénoncer ce commentaire

    Un bon exemple à mettre en place . A condition que l'acces aux déchèteries soit gratuit et les points de collect présent dans tous les quartiers. Il serait également souhaitable de consigner les bouteilles en plastique, les canettes de bière et de soda et les mégots. De plus aucun pays européen ne devrait avoir le droit d'exporter ses déchets.

Les derniers commentaires

  • Luxo le 17.06.2019 13:11 Report dénoncer ce commentaire

    Un bon exemple à mettre en place . A condition que l'acces aux déchèteries soit gratuit et les points de collect présent dans tous les quartiers. Il serait également souhaitable de consigner les bouteilles en plastique, les canettes de bière et de soda et les mégots. De plus aucun pays européen ne devrait avoir le droit d'exporter ses déchets.

  • jeje le 17.06.2019 07:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sauf qu’à la fin les entreprises de recyclage enfouissent la moitié ou envois ça dans des pays où on ne se préoccupe pas trop de l’écologie -_-

  • Zen le 16.06.2019 17:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exemplaires ces japonais. Ils m'impressionnent toujours

  • Mu le 16.06.2019 17:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beau debut en belgique on trie depuis très longtemps