Initiative en France

16 octobre 2017 07:58; Act: 16.10.2017 08:06 Print

Une app pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Une application mobile a été lancée lundi afin de relier les grandes surfaces alimentaires aux associations caritatives. Le but est de répartir les invendus des magasins.

storybild

Le but est d'utiliser les produits non vendus par les magasins. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Pour encourager les grandes surfaces à donner leurs invendus aux associations caritatives et limiter le gaspillage alimentaire, une application mobile et gratuite est lancée ce lundi en France, à l'occasion de la journée mondiale de l'alimentation. L'application The Food Life, reliée au site du même nom, recense et cartographie plus de 7 000 supermarchés en France, dont la superficie est comprise entre 400 et 2 500 mètres carrés.

Chaque grande surface est figurée par un onglet où apparaissent l'enseigne, l'adresse et un numéro de téléphone, à charge pour chacun des magasins de remplir le volume de produits frais à distribuer et l'heure à laquelle ils seront disponibles pour que les associations puissent venir les récupérer. Le site devrait intégrer dans les semaines à venir tous les hypermarchés dont la surface est supérieure à 2 500 m² ainsi que les supérettes de moins de 400 m², a indiqué son instigateur Arash Derambarsh.

«Depuis le vote d'une loi (qui institue une amende de 3 750 euros pour toute grande surface qui refuserait de mettre ses invendus à disposition d'une association agréée), 5 000 nouvelles associations locales se sont créées pour récupérer et distribuer des invendus alimentaires, et plus de 10 millions de repas ont été distribués», a affirmé M. Derambarsh. Il mène campagne pour que la loi française soit généralisée et devienne une directive européenne. Il a déjà recueilli 910 000 signatures en ce sens, et espère arriver au million d'ici décembre.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • patdevelours le 16.10.2017 09:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est drôle que personne ne veut jamais parler du gaspillage à la maison et des portions de restaurant trop importantes C est tellement plus facile d avoir un bouc émissaire

  • RamBo le 16.10.2017 12:40 Report dénoncer ce commentaire

    Alors-là, personnellement, j'ai mon cerveau et mon bon-sens pour éviter le gaspillage. Pas besoin d'une application. Mais la nouvelle génération remplace son intelligence par une intelligence artificielle !

Les derniers commentaires

  • RamBo le 16.10.2017 12:40 Report dénoncer ce commentaire

    Alors-là, personnellement, j'ai mon cerveau et mon bon-sens pour éviter le gaspillage. Pas besoin d'une application. Mais la nouvelle génération remplace son intelligence par une intelligence artificielle !

  • patdevelours le 16.10.2017 09:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est drôle que personne ne veut jamais parler du gaspillage à la maison et des portions de restaurant trop importantes C est tellement plus facile d avoir un bouc émissaire

    • Admirateur de M. Derambarsh le 16.10.2017 11:52 Report dénoncer ce commentaire

      Le gaspillage à domicile c'est le problème des consommateurs ! La surconsommation n'est pas un problème lié aux chaînes de distrubiton... Et au restaurant, rien ne vous empêche de prendre ce que vous n'avez pas consommé avec vous ! (pratique très répendue aux USA par ex.) Un Grand bravo à M. Derambarsh, et que votre combat porte ses fruits !