Site de rencontre

18 novembre 2018 12:42; Act: 18.11.2018 12:50 Print

Une appli pour draguer en restant anonyme

Pickable est une nouvelle application de rencontres. Elle promet de garantir l’anonymat aux femmes. Pas d’inscription, pas de photo, pas d’âge, pas de nom.

storybild

Les femmes devraient avoir moins peur de se faire harceler en ligne. (photo: iStock)

Sur ce sujet
Une faute?

Faire des rencontres en ligne, cela peut être bien. Sacrifier sa vie privée l’est moins. Pickable cherche à démanteler la mauvaise réputation des applications de rencontres. Cette plateforme cible les hétérosexuels. Pas besoin de photo, de nom, d’âge ou d’inscription et pas d'embrouille, c'est gratuit.

Cette approche offre aux femmes un anonymat complet et la possibilité de choisir les hommes qu’elles aiment. Sur Pickable, les femmes sont en effet libres de rencontrer qui elles souhaitent sans risque de se faire stalker, repérer par un collègue, ou encore de se faire juger sur leur physique en un mouvement d'index. Les hommes n’ont qu’à attendre d’être sollicités. Ils choisissent si oui ou non, ils souhaitent consulter et répondre aux demandes de discussions qu'ils reçoivent. Swiper à gauche ou à droite ne fait pas partie de leurs options.

La version de l'application pour les hommes ressemble à un tableau de bord: ils téléchargent une photo, se définissent comme «pickable» (sélectionnable) pour une période donnée et reçoivent ensuite des mises à jour en temps réel des femmes parcourant leur photo. Ensuite, les demandes de discussion en ligne commencent à arriver. Cette application se veut résolument féministe, comme l'indique sa fondatrice, l’Américaine Tamara Goldstein, au site LCI.

(L'essentiel/Marie-Adèle Copin)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Moui le 19.11.2018 11:30 Report dénoncer ce commentaire

    " les femmes sont en effet libres de rencontrer qui elles souhaitent sans risque (...) de se faire juger sur leur physique". "La version de l'application pour les hommes ressemble à un tableau de bord: ils téléchargent une photo". Donc en gros se faire juger sur le physique c'est inacceptable sauf si ce sont les femmes qui jugent. Ok.

  • Apres le 19.11.2018 10:45 Report dénoncer ce commentaire

    J'imagine les réactions des feministes si un "homministe" faisait le même site, mais en inversant les rôles.

  • Fred le 19.11.2018 08:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et maintenant avec ce site les hommes sont comme des objets que l’on choisis sur catalogue pour souvent les jeter par la suite. Aucune égalité de sex sur ce genre de site. En gros faites au autres ce que l’on veux pas faire à sois.

Les derniers commentaires

  • Boba le 19.11.2018 16:12 Report dénoncer ce commentaire

    Après adopte un mec, cette version à présent ou les femmes choisissent des hommes objet sur photos sans avoir besoin de dire qui elles sont. Les mêmes qui se hashtag meetoo...

  • Waatequatsch le 19.11.2018 16:10 Report dénoncer ce commentaire

    je suis pour l'émancipation des hommes!

  • PartonsDeCeMonde le 19.11.2018 13:56 Report dénoncer ce commentaire

    Les gens ne sont plus capables de trouver un partenaire en "live" ?

  • loulou le 19.11.2018 13:27 Report dénoncer ce commentaire

    Moi j'ai trouvé ma femme sur Meetic, ca fait presque 3 ans, que du bonheur !

  • Moui le 19.11.2018 11:30 Report dénoncer ce commentaire

    " les femmes sont en effet libres de rencontrer qui elles souhaitent sans risque (...) de se faire juger sur leur physique". "La version de l'application pour les hommes ressemble à un tableau de bord: ils téléchargent une photo". Donc en gros se faire juger sur le physique c'est inacceptable sauf si ce sont les femmes qui jugent. Ok.