Initiative en France

06 juin 2018 09:04; Act: 07.06.2018 15:42 Print

Une entreprise se met à recycler les mégots

MéGo s'est lancée il y a deux ans dans le recyclage de déchets qui étaient jusqu'à présent non recyclables, du fait de la grande quantité de déchets toxiques.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Dans le monde, 137 000 mégots sont jetés dans la nature chaque seconde, une pollution qui peut mettre jusqu'à 15 ans à disparaître. Une entreprise française s'attaque au problème en recyclant ces déchets bourrés de substances chimiques toxiques. L'entreprise MéGo recycle les mégots après les avoir débarrassés de la quasi-totalité (entre 90 et 100%) des près de 4 000 substances chimiques qu'ils renferment, dont 50 sont réellement toxiques comme la nicotine. Depuis sa création il y a deux ans, elle a recyclé quatre tonnes de mégots, soit 9,5 millions de filtres.

Dans un premier temps, les mégots sont broyés pour séparer les résidus des cendres, tabac et papier des filtres. Ces derniers sont ensuite lavés dans plusieurs bains d'eau, en circuit fermé, puis séchés et à nouveau broyés avant un thermocompressage. Résultat: des plaques d'acétate de cellulose marron, parsemées de marbrures, avec lesquelles l'entreprise fabrique des bancs à installer dans des zones fumeurs autour de cendriers. «Si votre matériau est abîmé, si quelqu'un a gravé, s'est acharné dessus, on n'a plus qu'à le broyer à nouveau, pour pouvoir à nouveau le thermocompresser et créer une nouvelle plaque», fait valoir Estelle Chabard, étudiante en ingénierie des matériaux et stagiaire chez MéGo.

30 à 40% des déchets ramassés

Grâce à des partenariats, la société collecte des mégots dans toute la France, mais aussi en Belgique, auprès de quelque 150 clients, essentiellement des entreprises. «On avait énormément de mégots par terre et notamment sur la plage, explique Christine Calvez, élue en Bretagne où est installé l'entreprise. Je ne vais pas vous dire que c'est parfait mais c'est nettement mieux et je pense que dans la tête des gens, ça y est, on commence à réfléchir. Sa commune verse 220 euros par trimestre à MéGo pour la collecte du contenu de ses cendriers.

Plusieurs initiatives similaires commencent à émerger dans le monde et notamment au Canada, en Inde ou en Tunisie. «En Europe, les mégots sont essentiellement recyclés en acétate de cellulose, tandis qu'en Asie, ils sont transformés en laine de roche ou de verre pour l'isolation des bâtiments», explique Pierre Félix Pieri, fondateur de la société Gumégo, installée à Bastia et partenaire de MéGo pour la collecte. Depuis les années 1980, les mégots représentent entre 30 et 40% de la totalité des déchets ramassés annuellement le long des côtes et dans les zones urbaines.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • MARC le 06.06.2018 09:39 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo, superbe idée mais les industries du tabac ne pourraient pas aussi financer également un peu ?

  • torolkozo le 06.06.2018 09:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Excellente idée car si on les arrête pas les fumeurs vont détruire notre environnement en jetant leurs mégots partout !!!

  • MMMM le 07.06.2018 12:58 Report dénoncer ce commentaire

    Les fumeurs ne se déplacent même pas pour mettre leurs mégots à la poubelle ; il faut voir l'état des trottoirs et des arrêts de gare, quant à la nature..... Sachant qu'un mégot peut polluer jusqu'à 500L d'eau (métaux lourds, arsenic, goudron, etc) que les stations d'épuration ne peuvent pas assainir, se retrouvant ainsi dans les rivières et océans....Il faudrait surtout verbaliser ce genre de comportement. L'amende n'est elle pas de 65€? Pollueur=payeur.

Les derniers commentaires

  • Piet le 04.08.2018 18:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ... ou obliger les fabricants de cigarettes de n’utiliser que des filtres biodégradables. Même si cela ne réglera pas les problèmes des substances toxiques, au moins la partie solide et plastique ne serait plus un problème!

  • MMMM le 07.06.2018 12:58 Report dénoncer ce commentaire

    Les fumeurs ne se déplacent même pas pour mettre leurs mégots à la poubelle ; il faut voir l'état des trottoirs et des arrêts de gare, quant à la nature..... Sachant qu'un mégot peut polluer jusqu'à 500L d'eau (métaux lourds, arsenic, goudron, etc) que les stations d'épuration ne peuvent pas assainir, se retrouvant ainsi dans les rivières et océans....Il faudrait surtout verbaliser ce genre de comportement. L'amende n'est elle pas de 65€? Pollueur=payeur.

  • RamBo le 07.06.2018 10:38 Report dénoncer ce commentaire

    Ils peuvent passer aux arrêts de bus à Luxembourg-Ville, volumes élevés à récupérer. L'homme du 21ième siècle est vraiement bas de gamme !

  • Silvio le 07.06.2018 09:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très bonne idée, mais les non fumeurs sont pas innocents non plus! Chewing-gum etc par terre! En tout car l’idée est excelente

    • RamBo le 07.06.2018 10:41 Report dénoncer ce commentaire

      Correct.

  • torolkozo le 06.06.2018 09:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Excellente idée car si on les arrête pas les fumeurs vont détruire notre environnement en jetant leurs mégots partout !!!