Selon une étude

16 février 2018 08:17; Act: 16.02.2018 16:35 Print

Une femme transgenre peut allaiter son bébé

Une étude américaine affirme que, grâce à la prise d'hormones provoquant la montée de lait, une femme transgenre peut allaiter son bébé.

storybild

Une femme transgenre au Népal.

Sur ce sujet
Une faute?

Une étude scientifique américaine, la première sur ce sujet, décrit comment une femme transgenre américaine a pu allaiter son enfant adopté, grâce à la prise d'hormones provoquant la montée de lait. Mais les experts affirment que d'autres recherches doivent être conduites afin de déterminer si le lait est nourrissant et sûr pour les bébés.

L'étude, publiée dans la publication Transgender Health, expose le cas d'une femme transgenre de 30 ans, assignée homme à la naissance, qui prend des hormones féminines depuis six ans, mais n'a pas subi d'opérations chirurgicales de la poitrine ou de l'appareil génital.

Régime et traitement spéciaux

Elle avait sollicité une équipe médicale car sa compagne enceinte ne voulait pas allaiter, «et elle espérait pouvoir endosser le rôle nourricier principal de son nourrisson», indique le rapport de l'étude, menée par une équipe de l'école de médecine Icahn de l'hôpital Mount Sinai de New York.

La patiente a suivi un régime qui avait précédemment déclenché la lactation chez les femmes, et qui comprend une augmentation de l'estradiol et de la progestérone, hormones féminines. Son traitement incluait également la prise d'un médicament anti-nausée, le dompéridone, qu'elle devait se procurer au Canada, le médicament n'étant pas autorisé aux États-Unis. Cette molécule est utilisée en seconde intention pour renforcer la lactation. Elle devait également utiliser un tire-lait, pendant cinq minutes sur chaque sein, trois fois par jour.

La jeune femme a suivi ce régime pendant trois mois et demi: au bout de ce terme, le bébé était né, décrivent les scientifiques. «La patiente a pu allaiter en exclusivité pendant six semaines», puis a commencé à compléter avec du lait maternisé, en raison d'«inquiétudes sur une insuffisance de son volume de lait». La croissance du nourrisson, ainsi que ses habitudes alimentaires étaient dans la normale d'après la publication.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • FullmétalJF le 16.02.2018 08:51 Report dénoncer ce commentaire

    Dans ces domaines-là, on est franchement entré en décadence. A terme, c'est toute la société qui souffrira de ces tristes phénomènes. Quoi ? Etre déclaré(e) femme et vouloir allaiter en conservant ses organes masculins, il faut avouer que c'est un comble en la matière ! Les médecins accompagnants feraient mieux de se consacrer aux gens qui souffrent et n'ont pas les moyens de s'offrir une médecine de qualité.

  • christian le 16.02.2018 08:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    monde de fou .....

  • rico le 16.02.2018 10:45 Report dénoncer ce commentaire

    Ça devient du grand n'importe quoi !

Les derniers commentaires

  • pfff le 17.02.2018 10:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ouuuuhhhh quel lait super naturel bravo la science

  • yo mec le 17.02.2018 08:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je ne juge pas....mais je ne comprend pas...

  • g3s le 17.02.2018 07:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    FullmételJF, tout à fait d’accord .

  • léa le 17.02.2018 02:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Décadence !!! La médecine devrait plutôt s'investir pour les autres choses plus grave !!!!! Comment expliqué tout ça à ce petit plus tard......

  • David le 16.02.2018 18:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nous pourrons pondre des oeufs avant que les poules n’aient des dents, pour de vrai! Apres tout, “Pondre un oeuf, c est pondre l’univers”...