Alimentation en France

13 janvier 2021 11:05; Act: 13.01.2021 11:38 Print

Vers la fin des nitrites dans la charcuterie?

Un rapport parlementaire recommande le bannissement progressif d'ici à 2025, des additifs utilisés dans les charcuteries, pour allonger leur durée de conservation.

storybild

Le rapport préconise en premier lieu d'«interdire l'utilisation des additifs nitrés dans la charcuterie à compter du 1er janvier 2023 pour les produits à base de viande non traités thermiquement», comme le jambon cru. (photo: AFP/Image d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Il va falloir trancher: un rapport parlementaire présenté mercredi recommande le bannissement progressif d'ici à 2025 des nitrites, ces additifs controversés utilisés dans les charcuteries pour allonger leur durée de conservation, mais soupçonnés de favoriser l'apparition de certains cancers. Dans leur argumentaire, les auteurs du rapport s'appuient sur les auditions de scientifiques, au premier rang desquels le professeur Axel Kahn, président de la Ligue contre le cancer.

Lors des auditions, Axel Kahn a estimé que «le fait de traiter les charcuteries aux nitrites semble être franchement corrélé» à une augmentation du caractère cancérigène de la viande, une thèse vivement contestée par les industriels. S'appuyant sur ces expertises, le rapport préconise en premier lieu d'«interdire l'utilisation des additifs nitrés dans la charcuterie, à compter du 1er janvier 2023 pour les produits à base de viande non traités thermiquement», comme le jambon cru, et «à compter du 1er janvier 2025 pour l'ensemble des produits de charcuterie», dont le jambon cuit, donc.

«Des conséquences sanitaires qu'on aurait du mal à mesurer»

«Cette interdiction, qui exige une véritable transition de la filière, doit être accompagnée par les pouvoirs publics, notamment sur le plan financier», estiment les auteurs du rapport, le député Modem du Loiret Richard Ramos, adversaire de longue date des additifs nitrités, et ses collègues Barbara Bessot-Ballot (LREM) et Michèle Crouzet (UDI). D'où la préconisation d'accompagner cette transition «par la mise en place d'un fonds public destiné à soutenir l'adaptation des outils de production des transformateurs», en particulier artisans, TPE et PME.

«76% environ de la charcuterie mise sur le marché dans la grande distribution contiendrait des nitrates ou des nitrites», indique le rapport, dont les préconisations ont inspiré le dépôt par le député Ramos d'une proposition de loi. Sa date d'examen n'a cependant pas encore été arrêtée, selon lui. L'interdiction des nitrites «aurait des conséquences sanitaires qu'on aurait du mal à mesurer», a assuré le président de l'interprofession (Fict), Bernard Vallat.

La résurgence potentielle de cas de botulisme et autres microbes est notamment régulièrement avancée par les fabricants dans leur argumentaire de défense. Un «chiffon rouge», selon le rapport, qui estime que c'est «l'amélioration des conditions sanitaires et des protocoles d'hygiène dans l'ensemble de la chaîne de production» qui a permis «de réduire cette menace jusqu'à sa quasi-éradication».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jeff le 13.01.2021 13:50 Report dénoncer ce commentaire

    Une bonne chose! (de retirer les nitrites)

  • luis le 13.01.2021 13:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    très bien bonne initiative.

  • paul le bon le 13.01.2021 12:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c est un scandale il nous empoisonne avec les bouffes bourrées de colorans d additifs et d'autre mer""" il pense seulement aux frics après on s étonnent que les gens ont des cancers il faut les stopper !!!

Les derniers commentaires

  • tuyau le 13.01.2021 16:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et le gliphosate. Et le rappel sur les produits bio contenant du sésame. Il ne faut pas acheter de produits industriels bio ou pas bio. bio c est du marketing. Achetez auprès de personnes de confiances, des produits dont vous connaissez la provenance, vous vous faites du mal en achetant des produits industriels.

  • tuyau le 13.01.2021 16:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A quand le tour des gliphosates

  • Jeff le 13.01.2021 13:50 Report dénoncer ce commentaire

    Une bonne chose! (de retirer les nitrites)

  • luis le 13.01.2021 13:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    très bien bonne initiative.

  • paulo le 13.01.2021 13:09 Report dénoncer ce commentaire

    enfin !!! ca fait des années que je n'achete que des articles etiquetés "sans nitirtes"