Découverte scientifique

02 août 2017 10:46; Act: 02.08.2017 13:05 Print

Voici à quoi ressemblait la toute première fleur

Des chercheurs pensent être parvenus à dresser un portrait-robot de la toute première fleur: elle était hermaphrodite et ses organes étaient organisés en cercles concentriques.

storybild

La toute première fleur était «probablement portée par un petit arbre ou un buisson». (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«C'est la première fois que l'on montre» que l'ancêtre de toutes les fleurs possédait à la fois des parties femelles (carpelles) et mâles (étamines) même si, pour les botanistes, «cela ne devrait pas constituer une surprise», déclare Hervé Sauquet, principal auteur et coordonnateur de cette étude. Les plantes à fleurs (Angiospermes) sont apparues il y a seulement 140 millions d'années, pendant l'ère des dinosaures (disparus il y a environ 66 millions d'années). Elles ont connu depuis une diversification spectaculaire et comptent plus de 300 000 espèces. Elles représentent 90% des plantes actuelles.

La plupart des fleurs actuelles sont hermaphrodites mais un pourcentage non négligeable sont unisexuées. Et la question du mode de reproduction de la toute première fleur n'avait pas encore été tranchée. «Là, on prouve une bonne fois pour toute que la fleur ancestrale était bisexuée», estime Hervé Sauquet, du laboratoire Ecologie, Systématique, Evolution (Université Paris-Sud/CNRS/ Agro ParisTech). Publiée dans Nature Communications, l'étude a mobilisé une équipe de 36 chercheurs, de treize pays. Il a fallu environ six ans de travail pour aboutir à ces résultats.

La toute première fleur était «probablement portée par un petit arbre ou un buisson», relève le botaniste. L'étude a permis d'établir que les pièces stériles de la fleur ancestrale étaient vraisemblablement d'un seul type (tépales), comme chez la tulipe. Il n'y avait pas de différenciation entre les sépales et les pétales. Elle a également montré que les organes de la première fleur étaient probablement arrangés en trois ou quatre cercles concentriques (verticille), et non en spirale, comme on l'a longtemps présumé. «Ces résultats remettent en question presque tout ce qui a été pensé et enseigné sur l'évolution florale jusqu'à maintenant», considère Jürg Schönenberger, de l'Université de Vienne, qui a coordonné également l'étude.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • realite le 03.08.2017 02:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et la dernière se sera quoi ?

  • jean le 02.08.2017 22:00 Report dénoncer ce commentaire

    probablement?ils y etaient,tout cela me fait sourire

Les derniers commentaires

  • realite le 03.08.2017 02:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et la dernière se sera quoi ?

  • jean le 02.08.2017 22:00 Report dénoncer ce commentaire

    probablement?ils y etaient,tout cela me fait sourire