Bande dessinée

22 juin 2016 09:00; Act: 22.06.2016 17:02 Print

XIII est toujours en quête

Déjà cinq tomes écrits par Yves Sente et dessinés par Iouri Jigounov qui ont repris la série «XIII».

storybild

Une faute?

La sortie du tome 24 de «XIII», «L’héritage de Jason Mac Lane», est le cinquième tome signé Sente-Jigounov depuis 2011. Le tout forme le deuxième cycle des aventures de l’amnésique le plus célèbre de la bande dessinée franco-belge, créé par Jean Van Hamme et William Vance.

«Reprendre l’univers de Van Hamme est un travail qui a nécessité beaucoup de préparation», explique Yves Sente. Scénariste de «Blake et Mortimer» depuis 2000, en alternance avec Jean Van Hamme, il est son successeur pour «Thorgal» depuis 2006 et il a repris «XIII» depuis 2011.

«Au départ, avec l’éditeur, Jean Van Hamme et William Vance, on voulait une dizaine de tomes. Comme pour les tomes 1 à 12 de "XIII" qui forment une seule histoire. Elle s'est étirée pendant plus de douze ans. Mais on ne peut plus reproduire ce schéma aujourd’hui», dit-il.

«Il est impensable de nos jours de dire aux lecteurs qu’ils n’auront le fin mot de l’histoire que dans douze ans quand aujourd’hui, ils regardent une saison d’une série télévisée dans son intégralité en un week-end», argumente-t-il.

Mais la bande dessinée reste un métier d’artisanat avec un dessinateur au temps de travail incompressible. Il faut du temps pour écrire et dessiner une série. A fortiori quand elle est aussi fouillée et compliquée que «XIII».

«J'ai condensé mon récit pour offrir des fins plus régulières. Là, nous avons fini ce deuxième cycle en cinq tomes. Jason Mac Lane connaît les secrets de son passé et ceux du document caché en lien avec le Mayflower. La phase d’exposition de l’histoire est finie. Les prochains cycles seront encore plus courts». Pour se réapproprier l’univers de «XIII», Yves Sente a lu et relu les 19 tomes afin de trouver les fondamentaux de la série. «Pour moi, cela tient en deux thématiques: la quête d’identité du personnage et la grande histoire américaine sous le prisme du thriller. Il a donc fallu que je trouve deux nouvelles intrigues qui s’intègrent dans ces thématiques».

Pour la quête de la mémoire, il s'est appuyé sur le sixième album, «Le dossier Jason Fly». Un psychiatre explique à XIII qu’un traumatisme lié à son enfance l’empêche de retrouver la mémoire. «XIII tente à tout prix de retrouver sa mémoire. Et il a des flashs sur son enfance à l’orphelinat. Mais il ne se rappelle pas encore de tout. Sa recherche ne fait donc que commencer».

Pour le Mayflower, élément mythique de l’histoire des États-Unis, l’idée lui est venue en lisant un des «XIII Mystery». Ainsi est née toute l’intrigue sur la Fondation Mayflower.

Trente ans plus tard, même sans Van Hamme et Vance, «XIII» continue à fasciner. «Nous sommes totalement libres avec Iouri Jigounov quand nous écrivons "XIII". Il faut simplement que nos ajouts ne contredisent pas l’histoire de XIII».

(Denis Berche/L'essentiel)