SOCIéTé

23 août 2012 09:40; Act: 23.08.2012 11:50 Print

Les geignards détruisent vos neurones

Il a été prouvé scientifiquement que d'être constamment exposé à de la négativité fait du tort au cerveau: elle nous rend idiots.

storybild

Le fait d'écouter longtemps quelqu'un râler finit par rendre ses auditeurs aussi négatifs que lui. (photo: EPP)

  • par e-mail

«Je n'en peux plus! Il fait trop chaud! Je transpire, c'est horrible! C'est pas supportable, une telle canicule! Je suis crevé mais je n'arrive même pas à dormir la nuit tellement il fait chaud! Il faut que ça cesse sinon je vais craquer!» Un discours pareil, non seulement c'est insupportable pour la personne qui le subit, mais en plus cela fait du tort au cerveau, littéralement. Selon l'auteur du livre «Three Simple Steps: A Map to Success in Business and Life», si on est forcé d'écouter quelqu'un en train d'être négatif durant un long moment, on est plus enclin à adopter le même comportement. Pire: être exposé à trop de complaintes peut carrément nous rendre bêtes, a indiqué le site Inc.com.

En effet, une recherche scientifique a prouvé qu'une exposition à de la négativité – y compris à la télévision ou dans les médias en général – durant plus de 30 minutes détruit les neurones qui se trouvent dans l'hippocampe. C'est l'endroit du cerveau que l'on utilise lorsque l'on résout des problèmes.

L'auteur du livre, Trevor Blake, rappelle les trois choses qu'on peut faire pour lutter contre cette plaie qu'est le négativisme.

1) Prendre de la distance, intérieurement d'abord, ne pas se laisser influencer par les lamentations, ne pas les écouter. Si vraiment on n'y parvient pas, on quitte la pièce.

2) Demander à la personne qui se plaint de régler le problème, l'encourager à prendre l'initiative de trouver une solution. Par exemple en disant: «Que vas-tu faire alors»? Ce qui, généralement, lui cloue le bec et la fait réfléchir.

3) On se protège, on met sa carapace, on dresse un pare-brise imaginaire entre soi et le râleur. Et pourquoi pas se projeter mentalement dans un endroit beau et calme, où règne la sérénité?

(L'essentiel Online/cgo)