Gaspillage alimentaire

13 octobre 2015 08:31; Act: 13.10.2015 11:48 Print

Des poubelles plus riches que nos assiettes

En France, des militants antigaspillage récupèrent des denrées dans les poubelles des supermarchés. Les quantités sont énormes.

storybild

Beaucoup de produits sont jetés alors que la date limite de consommation n'est pas encore passée. (photo: Les Gars'pilleurs)

Sur ce sujet
Une faute?

L'image serait presque belle si elle n'était pas choquante: des containers remplis de fruits et légumes colorés et frais, d'autres regorgeant de yaourts et féculents, bien emballés et non périmés. Bienvenue dans les poubelles de vos supermarchés. Armés de lampes frontales, protégés par des gants de ménage, une poignée de «glaneurs», fédérés dans le mouvement des «Garspilleurs»,s'affaire dans la nuit à récupérer ces denrées, jetées dans des bacs à côté d'un magasin Grand Frais, dans la banlieue sud de Lyon. L'opération a commencé vers 22h.

Ici, point d'odeur de javel, qui a longtemps servi à rendre les produits jetés impropres à la consommation. Plutôt des effluves de coriandre et de menthe mêlées à celles de tomates bien mûres. Il y aurait de quoi faire une soupe géante. De quoi remplir aussi plusieurs chariots de supermarché: brocolis, ananas, oranges, saucissons briochés, truite fumée... Tout est comestible, la DLC (date limite de consommation) n'arrivant que dans une poignée de jours. «On peut se faire des smoothies!», plaisante Max, 28 ans, le chef de la bande. Pour lui, c'est la preuve que le récent accord contre le gaspillage entre le ministère de l'Écologie et la grande distribution est un leurre. Il se définit comme glaneur, le glanage étant un droit remontant au Moyen Âge consistant à récupérer dans les champs les épis oubliés par les moissonneurs.

«Je mange beaucoup plus varié depuis que je fais les poubelles!»

À chaque début d'opération, il prévient aussi les nouveaux: «Si on croise la sécurité ou les gendarmes, le mouvement des Garspilleurs n'existe pas. Vous êtes étudiants et vous avez faim. Moins on reste dans les lieux, mieux c'est. À la fin, on laisse propre». Après la razzia, Max va chercher sa fourgonnette. Les Garspilleurs la remplissent en quelques minutes. Pas question de s'éterniser, puisqu'ils agissent dans l'illégalité, ayant franchi le portail du supermarché, propriété privée. En revanche, ils n'enfreignent pas la loi lorsque, un peu plus tard, ils tombent sur la poubelle d'un Leclerc, posée à quelques mètres de l'entrée du supermarché. Là encore, jackpot! Plusieurs dizaines de kilos de denrées non périmées leur tendent les bras.

La responsable d'une de ces enseignes admet que «ça fait mal au cœur de jeter». «On ne peut pas prendre le risque de faire tomber des gens malades», plaide-t-elle. Elle assure que son groupe «a contacté deux fois des associations pour qu'elles récupèrent dans les poubelles et elles ne sont pas venues». Agathe, glaneuse d'une vingtaine d'années, confie en farfouillant dans une poubelle de boulangerie: «J'ai mangé pendant un an grâce aux poubelles de Monoprix, en bas de chez moi». Cécile, décomplexée, ajoute: «Je mange beaucoup plus varié depuis que je fais les poubelles!». Le lendemain, à 13h, distribution gratuite des articles récoltés dans l'artère la plus passante de Lyon. En moins d'une heure, tout est parti. «Vraiment, ça me choque. Je ne comprends pas qu'aujourd'hui on puisse jeter», se désole Katib, un chef d'entreprise.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Eul6ced le 13.10.2015 13:25 Report dénoncer ce commentaire

    Boycottez les grandes enseignes et les marques multinationnales...consommez fruits et légumes de saisons directement des producteurs locaux !!! il existe plein de sites de filliale tel que "la ruche qui dit oui".

  • Eul6ced le 13.10.2015 13:20 Report dénoncer ce commentaire

    Et on nous donne des leçons pour ne pas gaspiller l'eau...combien de millions de litres ? pour produire de quoi remplir ces milliers de bennes à ordure chaques jours...société de consomation qui se voile la face...mais tant que les "gros bonnets" ont leurs yacht...tout va bien...

  • Marianne C. le 13.10.2015 10:46 Report dénoncer ce commentaire

    la solution n'est pas compliquée: il faut acheter moins et mieux... c'est ce que nous faisons depuis un an avec des paniers bio, achat à la ferme le week-end etc. même en travaillant à temps plein, en centre-ville et avec des enfants c'est possible... résultat: beaucoup moins de gaspillage alimentaire, alimentation saine et équillibrée pour toute la famille. on a tendance à oublier que c'est primordial...

Les derniers commentaires

  • ster le 13.10.2015 14:30 Report dénoncer ce commentaire

    Si les supermarchés surchargeaient moins leur rayons ils jetteraient moins, mais les clients exigeants ne trouvant pas leur produit préféré seraient mécontents... et ne manqueraient pas de faire un scandale.. commençons par exiger moins

  • Eul6ced le 13.10.2015 13:25 Report dénoncer ce commentaire

    Boycottez les grandes enseignes et les marques multinationnales...consommez fruits et légumes de saisons directement des producteurs locaux !!! il existe plein de sites de filliale tel que "la ruche qui dit oui".

    • Arnaque ... le 13.10.2015 15:17 Report dénoncer ce commentaire

      la ruche qui dit oui c'est bien mais juste 2 fois plus cher qu'au supermaché ...

  • Eul6ced le 13.10.2015 13:20 Report dénoncer ce commentaire

    Et on nous donne des leçons pour ne pas gaspiller l'eau...combien de millions de litres ? pour produire de quoi remplir ces milliers de bennes à ordure chaques jours...société de consomation qui se voile la face...mais tant que les "gros bonnets" ont leurs yacht...tout va bien...

  • Marianne C. le 13.10.2015 10:46 Report dénoncer ce commentaire

    la solution n'est pas compliquée: il faut acheter moins et mieux... c'est ce que nous faisons depuis un an avec des paniers bio, achat à la ferme le week-end etc. même en travaillant à temps plein, en centre-ville et avec des enfants c'est possible... résultat: beaucoup moins de gaspillage alimentaire, alimentation saine et équillibrée pour toute la famille. on a tendance à oublier que c'est primordial...

    • Math le 13.10.2015 13:16 Report dénoncer ce commentaire

      Bonjour, As-tu une adresse / mail pour des paniers bio / achat à la ferme où les produits ne sont pas 2-3 fois plus chers qu'en supermarché ? J'ai vraiment envie d'y passer et de supprimer les intermédiaires qui se gavent mais pas pour payer 2-3 fois ce que je fais actuellement ...