Selon une étude

08 septembre 2015 09:37; Act: 08.09.2015 09:47 Print

Au boulot, il faut savoir taper du poing sur la table

Il semblerait que les employés sympas gagnent moins bien leur vie et gravissent moins les échelons des entreprises. Ils sont pourtant plus facilement embauchés.

storybild

Les collaborateurs les moins agréables à vivre sont plus pugnaces dans les négociations de la fiche de paie. (photo: Illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Les salariés masculins les plus aimables gagnent 18% de moins que leurs collègues les plus antipathiques. Cela représente une différence qui approche 10 000 dollars par an, en moyenne. Pour les femmes, la différence n’atteint que 5% (quelque 1 800 dollars). «Une attitude agréable pour les hommes ne correspond pas aux attentes du comportement masculin» dans le milieu professionnel, rapporte une étude réalisée par des chercheurs de trois universités américaines.

Ils se sont basés sur l’analyse des salaires de plus de 10 000 travailleurs d’âges et de professions différents depuis plus de vingt ans. Ils arrivent à la conclusion que les salariés aimables sont moins considérés pour prendre du galon dans l’entreprise, ce qui se traduit par des rémunérations moins élevées. Cette différence salariale s’explique également parce que les collaborateurs les moins agréables à vivre sont plus pugnaces dans les négociations de la fiche de paie, alors que leurs collègues, plus aimables et moins belliqueux, n’osent pas se lancer dans un bras de fer avec leur hiérarchie.

Et ce n’est pas tout: ceux-ci seraient aussi moins facilement recommandés par leurs collègues pour une promotion. Mais que les personnes au caractère agréable ne se découragent pas: une autre étude américaine a révélé qu’elles avaient de précieux atouts au moment de l’entretien d’embauche. Selon ce rapport, les deux principales qualités recherchées par les recruteurs sont l’amabilité et la conscience professionnelle.

(L'essentiel/reu)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Odette de Strassen le 08.09.2015 22:03 Report dénoncer ce commentaire

    27 ans aimable avec son patron de 47 ans. Ca aide, on passe vite de la Ford a la Porsche. Ya pas de règle. Faut s adapter au terrain.

  • Jean le 09.09.2015 08:50 Report dénoncer ce commentaire

    Je confirme, je bossais à fond et j'étais sympa pour au final l'avoir toujours dans l'os. Pourtant je pensais que bien travailler était l'essentiel dans une grande entreprise. Bref, maintenant je suis en mode travail minimum et je réclame tout le temps plus de temps pour moi et de salaires... et bien tout va mieux, je trouve ça triste mais puisque ça marche comme ça avec les chefs, je vais continuer ! :-)

  • Asimov1973 le 08.09.2015 21:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    maintenant je comprends pourquoi les Luxembourgeois gagnent toujours plus que les etrangers....

Les derniers commentaires

  • Jean le 09.09.2015 08:50 Report dénoncer ce commentaire

    Je confirme, je bossais à fond et j'étais sympa pour au final l'avoir toujours dans l'os. Pourtant je pensais que bien travailler était l'essentiel dans une grande entreprise. Bref, maintenant je suis en mode travail minimum et je réclame tout le temps plus de temps pour moi et de salaires... et bien tout va mieux, je trouve ça triste mais puisque ça marche comme ça avec les chefs, je vais continuer ! :-)

  • Odette de Strassen le 08.09.2015 22:03 Report dénoncer ce commentaire

    27 ans aimable avec son patron de 47 ans. Ca aide, on passe vite de la Ford a la Porsche. Ya pas de règle. Faut s adapter au terrain.

    • T le Belge le 11.09.2015 12:53 Report dénoncer ce commentaire

      Je serais curieux d'en savoir plus sur votre définition du terme "aimable" Odette ....

  • Asimov1973 le 08.09.2015 21:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    maintenant je comprends pourquoi les Luxembourgeois gagnent toujours plus que les etrangers....

    • Luxembourg le 09.09.2015 08:30 Report dénoncer ce commentaire

      Viens habiter au Luxembourg et tu véras la vrai raison

  • NoMoreMisterNiceGuy le 08.09.2015 20:00 Report dénoncer ce commentaire

    Après, les bonnes poires n'ont qu'à se réveiller et ouvrir les yeux! La gentillesse est une faiblesse! N'attendez surtout pas de la gentillesse en retour! Lisez donc No More Mister Nice Guy du Docteur Robert Glover. Les "personnes gentilles" meurent plus jeunes, plus pauvres, plus seules!

  • LABONNEPOIRE le 08.09.2015 10:31 Report dénoncer ce commentaire

    Tiens, bizarre j'ai l'impression de connaîitre cette situation...