Tendance aux États-Unis

05 août 2013 13:08; Act: 12.09.2013 17:50 Print

Elles imitent les femmes au foyer des années 1950

Anticonformistes ou antiféministes? Des mères remettent les fifties au goût du jour. Elles font rêver les uns et agacent les autres.

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail

On les appelle les «retro wives» (NDLR: épouses rétro): couches-culottes, cuisine et tricot font partie de leur quotidien. Mais loin d'elles l'image de la femme négligée, démodée. Au contraire, ces parfaites ménagères sont autant dans le vent que les plus branchées des it-girls. Elles envahissent les réseaux sociaux avec leurs clichés de maison parfaitement rangée, de plats alléchants, d'adorables bambins tirés à quatre épingles.

Ce style de vie est «un art oublié», résume Bethany. Cette Américaine de 39 ans est l'auteure du blog The Glamorous Housewife. Elle assure ne jamais récurer les WC sans son collier de perles. C'est en se voyant débraillée, un matin, que la Californienne a décidé de devenir «la femme au foyer glamour que j'ai toujours voulu être», a-t-elle confié au magazine Glamour. Et elle semble avoir réussi: son blog reçoit 2 000 visites par jour.

Remise en cause de la libération féminine?

Aussi interrogée par le mensuel, l'Australienne Corry, alias Retro Mummy, 37 ans. «Je fais tant de lessives que je pourrais emménager dans ma buanderie, et je suis devenue une dame de cantine dans ma propre cuisine, raconte-t-elle. Mais c'est comme cela que je veux vivre. Il y a dans le mode de vie des années 1950 une simplicité qui m'attire.» Cette simplicité, Cedar a voulu y goûter elle aussi: «Mon mari est ouvrier et avec un salaire pour deux, on a dû renoncer à certains plaisirs, comme sortir ou prendre de longues vacances, raconte la trentenaire de San Diego sur thevintage­wife.com. Mais on ne regrette rien.»

Si certains sont séduits par cette philosophie, d'autres perçoivent ce mouvement comme une remise en cause du mouvement de libération féminine. Et l'on s'étonne du retour d'un modèle complètement décalé. Journaliste à Forbes, Samantha Ettus s'adresse à ces nouvelles ménagères: «Vivez votre vie comme vous voulez, mais ne dites pas que vous êtes un modèle pour l'Amérique. Dans 70% des foyers avec enfants, tous les adultes travaillent.»

(L'essentiel Online avec Marine Guillain)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • hele le 05.08.2013 14:07 Report dénoncer ce commentaire

    il n'y a pas besoin d'adopter le mode de vie des années 50 pour être une parfaite ménagère etc... Je suis une femme, je fais tout le temps le ménage, la lessive, la vaisselle, m'occuper des enfants, bosser, préparer le repas pendant que Monsieur joue à l'ordi où ronfle sur le canapé et ne cherche pas de boulot. Je pense que pas mal de femmes sont de parfaites ménagères. Mais de là à adopter ce mode vie, on est pas des bonnes non plus.

  • Pat le 05.08.2013 22:29 Report dénoncer ce commentaire

    top, pas d'ordinateurs, gsm... juste le téléphone fixe. si tu n'es pas a la maison, tu es tranquille...

  • Zone51 le 06.08.2013 09:04 Report dénoncer ce commentaire

    O Tempora O Mores

Les derniers commentaires

  • Zone51 le 06.08.2013 09:04 Report dénoncer ce commentaire

    O Tempora O Mores

  • Pat le 05.08.2013 22:29 Report dénoncer ce commentaire

    top, pas d'ordinateurs, gsm... juste le téléphone fixe. si tu n'es pas a la maison, tu es tranquille...

  • Phil57100 le 05.08.2013 16:45 Report dénoncer ce commentaire

    Moi ce sont les valeurs de ces femmes de l'époque que je recherche, famille, foyer, engagement bien loin des femmes d'aujourd'hui...

    • Laurence le 06.08.2013 08:00 Report dénoncer ce commentaire

      Une femme moderne recherche aussi un homme capable de s'investir ds la vie de famille.... Elle a aussi ces valeurs que vous recherchez.

    • Phil57100 le 06.08.2013 10:38 Report dénoncer ce commentaire

      eh bien dans ce cas ce n'est pas la majorité crois moi je suis bien placé pour le savoir pour moi les valeurs sont nécessaires pour la construction d'un couple et dans ces années la on savait ce battre et apprécié sont foyer même si imparfait peut être alors qu'aujourd'hui les gens ne savent que canger c'est tellement facile.

    • Laurence le 07.08.2013 10:13 Report dénoncer ce commentaire

      Phil vous etes à coté de la plaque. Une femme moderne cherche à faire une carriere, et par conséquent elle attend du soutien inconditionnel de son homme. Cela passe par des conseils en affaires mais aussi de l'investissement de sa part dans la vie de famille. Un homme moderne quoi. C'est une espece tres rare car en general les hommes privilegient leur carriere a celle de la femme. Mais en bout de ligne elle aspire aussi a fonder une famille avec son amoureux. (sauf si elle n'a pas fait sa crise d'adolescente, c'est possible ca aussi ..)

    • Phil57100 le 07.08.2013 13:19 Report dénoncer ce commentaire

      Laurence, je crois que c'est vous qui êtes à cotés de la plaque. Pour ma part j'ai toujours fidèle à mes valeurs de soutiens envers et contre tout, d'acompagnement et même en allant jusqu'a faire passer la femme avant moi. Malheureusement, je dois constater que seul la carrière l'indépendence et la liberté sans engagement (surtout la liberté) semble tendance chez les femmes d'aujourd'hui. Voilà pourquoi, sur cette article hormis le cotés femme à la maison pour lequel je suis contre, je redis que les valeurs fondamentals de la famille de cette époque me manque voilà tout.

    • Laurence le 07.08.2013 16:03 Report dénoncer ce commentaire

      oui vous voulez une "bobonne à la maison". Malheureusemet moins de moins de femmes veulent se sentir en prison et aspirent à vivre libres. Ca ne veut pas dire sans loin de leurs résponsabilités, ca veut juste dire libre de sortir prendre un verre si ca leur chante sans avoir à tout faire pour monsieur qui se fait servir

    • Phil57 le 08.08.2013 11:29 Report dénoncer ce commentaire

      Visiblement vous n'avez pas compris ou je veux en venir. La notion de bobone est insulatante en soit car un couple signifie un partenaria de tout les jours et ce dans tout les sens du terme et dans tout les action du quotidiens car un couple cela doit être une symbiose et pas un combat. Je deteste la notion de servitude le fameux Monsier est servie cela date du moyen âge. Dans l'article je ne dis pas que tout était parfait mais que CERTAINES valeurs et certains état d'esprit étaient mieux que maintenant. Je n'ai rien contre la notion de liberter mais pas au mépris des valeurs du couple.

  • Judas le 05.08.2013 16:26 Report dénoncer ce commentaire

    comment se fait-il que dés qu une femme touche une casserole, pousse sur un bouton de lave linge ou passe un coup d 'aspi que ca crie déjà à la libération de la femme pour raisons de soumission ou de travaux indignes??? les millions d hommes qui le font ont-ils besoin aussi d etre libérés ? A force de crier à la libération les hommes se sont lassés d entretenir une femme pleine d exigences ce qui explique notre société ou de plus en plus il y a de ménages de personnes seules.

  • Divorce !!! le 05.08.2013 15:36 Report dénoncer ce commentaire

    @ Hele Si tu n'es pas contente, t'as qu'à divorcer !!!...

    • Jil's taulking le 06.08.2013 16:25 Report dénoncer ce commentaire

      Mdr qu'elles fassent comme leur autres dans le passé je trouve qu'elle l'ouvre un peut trop en ce moment les femmes c'est fait pour rester a la maison et s'occuper des enfants bouh bouh macho macho macho man....mdrrrr