Après la collision

15 février 2017 16:03; Act: 15.02.2017 22:19 Print

Ils sont mobilisés 24h/24 pour dégager les voies

DUDELANGE - Plus de 60 personnes sont présentes 24h/24 sur le site de l’accident de trains qui a coûté la vie à un des conducteurs, mardi.

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

«L’adrénaline est à son maximum. La preuve, je n’ai dormi que trois heures», confie Marc Schaeffer, chef du centre de maintenance service trains et matériel aux CFL. Lui et sa soixantaine d’hommes travaillent d’arrache-pied depuis la collision de trains, qui a eu lieu mardi, dans le but de dégager les voies au plus vite.

Sur place, les équipes se relaient 24h/24 car la tâche est colossale. Les premiers travaux de déblaiement n’ont pu débuter que mardi en fin d’après-midi une fois les opérations de secours terminées. Après avoir analysé le cadre d’intervention en amont, Marc Schaeffer et ses hommes se sont d’abord employés à dégager tout le matériel facilement déplaçable. «Deux voitures de voyageurs ainsi qu’une locomotive du train de fret ont été retirées mardi».

Opération spectaculaire en vue

La partie la plus complexe est prévue pour ce mercredi. Elle consiste à enlever des voies les deux wagons qui se sont télescopés: «La première locomotive du train de fret sera levée à l’aide d’une grue. En simultané, une autre locomotive tirera la voiture du train de voyageurs sur les rails». L’opération devrait être assez spectaculaire, avec tout de même la sécurité comme leitmotiv principal. «Nous y veillons depuis le début. L’ensemble est figé, mais nous ne sommes pas à l’abri de chutes de tôles. L’intérieur des trains est complètement broyé et les postes de commandes compactés», détaille le professionnel.

Les deux engins détruits seront placés sur le côté «à l’abri des regards», puis saisis par la justice. Restera ensuite à nettoyer les voies, avec toutes les complications que cela comporte: «Il faudra réparer les rails, fixer les balises et remettre en place les caténaires sur les deux sections». Autant d’actions indispensables à la réouverture des voies, au plus tôt samedi.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Merci à eux le 15.02.2017 22:32 Report dénoncer ce commentaire

    L'enquête et la justice feront leur travail en temps et en heure. Un grand merci et bon courage à tous ceux qui travaillent sans compter pour rétablir le trafic.

  • Véritas-in-Vinasse le 15.02.2017 18:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On peut quand même s'étonner qu'aucun système automatique n'empêche une telle erreur humaine. Si un signal rend l'arrêt obligatoire le train devrait automatiquement être bloqué en présence d'un autre train sur la même voie et en progression contraire.

  • Franco le 15.02.2017 22:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En France ça fait longtemps que ça existe. En 2017 c'est vraiment pas normal de voir un tel crash.

Les derniers commentaires

  • AlainS le 16.02.2017 07:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ETCS non activé car la France ne serait pas encore prête !!!!

    • Réaliste le 16.02.2017 09:42 Report dénoncer ce commentaire

      Effectivement le système européen n'est pas encore activé (bien qu'installé) par ce que la France utilise encore son propre système. Mais question, pourquoi l'ancien système Luxembourgeois n'a pas fonctionné ? l'enquête le dira...

    • Tout est relatif le 17.02.2017 13:35 Report dénoncer ce commentaire

      Il n'y a pas de "système européen" au sens où on l'entend! Chaque pays possède son propre système mais ceux-ci doivent être compatibles les uns avec les autres, ce qui explique les difficultés connues (par exemple, entre Rodange et Athus dû à la non-conformité dans un sens (je ne sais plus lequel mais cela a été résolu depuis)).

  • AlainS le 16.02.2017 07:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Depuis l'accident de 2006 qui à couté la vie à 6 personnes, je constate qu'il ne s'est rien passé en matière de sécurité !!!!! Aah oui, en principe le fameux système de sécurité devrait être opérationnel encore cette année !!!!!!!!! Tristesse !!!!!

    • @Alain le 16.02.2017 12:11 Report dénoncer ce commentaire

      Faux - beaucoup s'est passé en matière de sécurité. Renseignez-vous avant de raconter n'importe quoi

  • Merci à eux le 15.02.2017 22:32 Report dénoncer ce commentaire

    L'enquête et la justice feront leur travail en temps et en heure. Un grand merci et bon courage à tous ceux qui travaillent sans compter pour rétablir le trafic.

  • Franco le 15.02.2017 22:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En France ça fait longtemps que ça existe. En 2017 c'est vraiment pas normal de voir un tel crash.

    • @Franco le 16.02.2017 07:15 Report dénoncer ce commentaire

      Vous êtes tellement en avance sur tout.

    • Jang le 16.02.2017 08:56 Report dénoncer ce commentaire

      Cela n'a pas empèché les crash récent qui ont font bien plus de victimes !

    • @ Franco le 16.02.2017 12:10 Report dénoncer ce commentaire

      oui, et c'est bien la France qui a ralenti, pour ne pas dire rendu impossible, l'installation du noouveau système de sécurité (existant pour tout le réseau lux - sauf trains direction France) ... cherchez l'erreur !!! Suffit de se renseigner un peu

    • Réaliste le 16.02.2017 16:05 Report dénoncer ce commentaire

      @@Franco : vous ne savez pas de quoi vous parlez. Il y a un sytème européen qui doit remplacer les systèmes nationaux. Mais il n'est pas encore homologué en france. Donc en attendant chaque pays utilise encore son propre système. La France a le sien, le Luxembourg aussi. Donc ici on a un train luxembourgeois sur le réseau luxembourgeois et donc le système luxembourgeois aurait du fonctionner. pour le moment on ne sait pas si c'est le cas. La boite noire le dira. Mais dire que c'est de la faute de la France. Il faut assumer un minimum...

  • Metz le 15.02.2017 21:23 Report dénoncer ce commentaire

    Bien sur qu'il y a des systèmes de sécurité, pour les différents parcours des aiguillages, mais aussi sur le train qui surveille ce que fait le conducteur. C'est bien là le problème... pourquoi le train ne s'est pas arrêté seul si le conducteur a faillit? A t il faillit?

    • Benoit le 16.02.2017 08:58 Report dénoncer ce commentaire

      Si un train passe au rouge, le train s'arrete automatiquement. Mais je suppose que le systeme peut etre contourner sur confirmation d'un chef d'aiguillage comme c'est le cas en Belgique