Après la collision ferroviaire

17 février 2017 12:37; Act: 17.02.2017 18:51 Print

«Les conducteurs seront à leur poste le jour J»

METZ/LUXEMBOURG – Les conducteurs français n’ont pas peur de travailler au Luxembourg et reprendront le travail dès qu’ils le pourront. Le trafic devrait reprendre mardi.

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
op Däitsch

Un communiqué d’un syndicat français et la machine médiatique se met en branle: après la dramatique collision mortelle entre deux trains mardi matin, les conducteurs français refusent logiquement de passer la frontière franco-luxembourgeoise, évoquant leur sécurité. Sauf que… Comme L’essentiel l’indiquait dès jeudi soir, la réalité est un peu plus complexe.

Contacté dès réception du communiqué, le syndicat en question, la CFDT, a tempéré ses propos et admet un raccourci qui peut prêter à confusion. La phrase: «Les conducteurs français ne circuleront plus au Luxembourg jusqu’à nouvel avis», qui pouvait sonner comme une menace, n’en était finalement pas une. «Si les conducteurs français ne circulent pas au Luxembourg, c’est d’abord évidemment pour des raisons techniques», souligne Yves Le Pallec, syndicaliste. «Les conducteurs sont des professionnels et seront à leur poste le jour J», poursuit-il, indiquant que la sécurité de la ligne entre Metz et Luxembourg n’a jamais été un sujet de préoccupation.

Procédure normale

Mentionnée par le syndicat comme ayant pris la décision de retirer ses conducteurs du territoire luxembourgeois, la SNCF a démenti l’information dès jeudi soir. Et envoyé un courrier aux CFL pour les rassurer quant à la relation de confiance entre les deux entreprises.

«Notre volonté est de rétablir le service ferroviaire entre la France et le Luxembourg dès que la circulation sera autorisée», indique Jacques Weil, directeur adjoint du TER Grand Est, à Marc Hoffmann, directeur voyageurs des CFL, dans un courrier que L’essentiel s’est procuré. «Je ne peux que regretter qu’un communiqué de presse d’une organisation syndicale ait créé de la confusion», après avoir indiqué avoir suivi la procédure normale après un tel drame.

Français et Luxembourgeois main dans la main

Vendredi matin, un autre syndicat français, la CGT, rédigeait, main dans la main, un communiqué avec les cheminots luxembourgeois de la FNCTTFEL, pour partager leur «tristesse avec l’ensemble des cheminots français et luxembourgeois profondément meurtris dans de telles circonstances».

Se refusant à tout commentaire sur les causes du drame, les deux syndicats écrivent: «La justice est saisie, laissons-la faire son travail». Avant de conclure en espérant «qu’une réelle coopération entre les deux entreprises aura lieu, de manière à faire toute la lumière et la transparence pour encore mieux assurer la sécurité des cheminots et de nos usagers».

(Marion Chevrier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Lux le 17.02.2017 13:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfin ! C'est dit ! Merci un p'tit rail ?

  • QLF PNL le 17.02.2017 12:48 Report dénoncer ce commentaire

    Le vrai sujet c'est l'erreur humaine, qui nécessite toujours plus d'attention afin d'éviter de nouveaux drame humains.

  • Un p'tit rail? le 17.02.2017 13:30 Report dénoncer ce commentaire

    Si les cheminots français et luxembourgeois travaillaient main dans la main, alors le système de sécurité ETCS aurait déjà être dû installé aussi du côté français...

Les derniers commentaires

  • DOUDOU le 18.02.2017 10:33 Report dénoncer ce commentaire

    En espérant que les prochains conducteurs s'arrêtent quand le signal stop est actionné. Vous imaginez le nombre de victimes si le train de voyageurs était bondé....J'en ai des frissons....Sur la route on voit beaucoup de conducteurs qui grillent le Stop ( qui signifie arrêt total )...Mais çà c'est autre chose....

    • Porcinet le 19.02.2017 12:37 Report dénoncer ce commentaire

      c'est déjà arrivé

  • Jean le 18.02.2017 09:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si il etait sur son telephone Et c'est fort probable ! Ca fait peur Il faut que les CFL surveillent leur chauffeurs, un systeme d'urgence n'est pas une excuse

  • Traintrain le 17.02.2017 23:05 Report dénoncer ce commentaire

    En France il y a le kvb qui est vieux mais performant. Au Luxembourg l'etcs est récent et remplace l'ancien system Memor qui fonctionne toujours et utilisé sur les trains Français au Luxembourg. L'accident s'est produit sur la partie Luxembourgeoise et n'a rien à voir avec la France.

  • cybertrasch le 17.02.2017 16:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    en tant qu usager de cette ligne... nous attendons maintenant des reponses...peut etre que le conducteur a fait un malaise...il est donc inadmissible que le train ne soit pas arrete...nous avons encore tous en tete la catastrophe de 2006 a zoufftgen ...il faut investir et quel que soit le pays la sécurité doit etre identique

    • Mécano fr le 18.02.2017 11:56 Report dénoncer ce commentaire

      Il y a la vacma ( veille automatique à contrôle de maintien d'appui ) si le conducteur lache la pedale ou appui trop longtemps la va sonne et s'il n'y a pas de réarmement 2,5seconde après le train s'arrête et le maintien et de 30 secondes max

  • Lux le 17.02.2017 13:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfin ! C'est dit ! Merci un p'tit rail ?

    • CFDT le 17.02.2017 15:36 Report dénoncer ce commentaire

      En même temps ils sont payés pour ça...