Communales 2017

08 octobre 2017 21:28; Act: 08.10.2017 23:17 Print

Défaite historique pour le LSAP à Esch-​​sur-​​Alzette

ESCH-SUR-ALZETTE – Les socialistes ont été relégués au second rang derrière le CSV, et se trouvent dans une position défavorable dans la deuxième ville du pays.

storybild

Georges Mischo fait "6" avec ses mains, comme le nombre d'élus décrochés par son CSV à Esch-sur-Alzette. (photo: Editpress)

op Däitsch
Sur ce sujet

Coup de tonnerre à Esch-sur-Alzette où le LSAP est arrivé en deuxième position des élections communales dans un de ses bastions historiques. Le recul est spectaculaire avec 27,9% de suffrages, soit 10,6 points de moins qu'il y a six ans et seulement six sièges contre neuf auparavant. Présents au QG de la Kulturfabrik, militants et candidats avaient forcément la mine des mauvais jour, à l'image de Vera Spautz. Bien qu'élue avec un score honorable de 4 315 voix, la bourgmestre sortante n'avait d'autres choix que de reconnaître la défaite : « Il faut analyser les résultats et voir pourquoi nous avons été punis. C'est désormais au CSV de prendre l'initiative d'une coalition », a-t-elle expliqué sans pour autant écarter l'idée de discuter avec les chrétiens-sociaux.

Des chrétiens-sociaux en position de force avec six sièges, soit de deux de plus qu'en 2011 et trois points de plus que le LSAP (30,9% des voix contre 27,9). Georges Mischo, tête de lite du CSV, est d'ailleurs le candidat le mieux élu à Esch-sur-Alzette, avec 4 498 voix. « C'est une grande victoire. Nous allons désormais voir tous les autres partis pour former une coalition », a-t-il réagi.

Parmi les autres partis justement, déi Lénk se maintient à deux sièges, le KPL perd son seul élu alors que le DP et déi gréng gagnent chacun un siège. Ils seront sans nul doute les plus courtisés pour former la future coalition. « Nous sommes renforcés pour la négociation. Aux deux grands partis de venir vers nous », a réagi l'échevin sortant Martin Kox (déi gréng), réélu dimanche soir. Pour Pim Knaff, tête de liste du DP, « les électeurs ont envoyé un message en renforçant les partis de centre-droit. Les gens veulent du changement », a-t-il conclu.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Vassili le 09.10.2017 11:13 Report dénoncer ce commentaire

    Les Eschois n'ont pas voté CSV par conviction mais parce qu'il y avaient des différends entre habitants et presque chacun des conseillers LSAP.

  • Luxo le 10.10.2017 12:45 Report dénoncer ce commentaire

    Si le LSAP à perdu c'est parce que la ville d'Esch n 'a pas eu une politique sociale, en faveur des étrangers et des plus pauvres. La commune n'a pas sus créer des emplois pour ceux qui n'ont pas de qualifications et ne parlent pas la langue. Elle n'a pas mis fin aux marchands de sommeil. Une ville moderne dans un pays riche doit offir à tous ses habitants des logements décents avec de trés faibles loyers, car louer plus de 500 € une chambre sans lavabo dans un hôtel vétuste n'est pas acceptble au Luxembourg. Esch doit devenir une ville muticulturelle ou personne n'est mis de côté ou oublié...

  • Orni le 09.10.2017 08:26 Report dénoncer ce commentaire

    Enfin ça vas changer

Les derniers commentaires

  • hayet le 10.10.2017 15:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bien fait

  • Luxo le 10.10.2017 12:45 Report dénoncer ce commentaire

    Si le LSAP à perdu c'est parce que la ville d'Esch n 'a pas eu une politique sociale, en faveur des étrangers et des plus pauvres. La commune n'a pas sus créer des emplois pour ceux qui n'ont pas de qualifications et ne parlent pas la langue. Elle n'a pas mis fin aux marchands de sommeil. Une ville moderne dans un pays riche doit offir à tous ses habitants des logements décents avec de trés faibles loyers, car louer plus de 500 € une chambre sans lavabo dans un hôtel vétuste n'est pas acceptble au Luxembourg. Esch doit devenir une ville muticulturelle ou personne n'est mis de côté ou oublié...

  • Vassili le 09.10.2017 11:13 Report dénoncer ce commentaire

    Les Eschois n'ont pas voté CSV par conviction mais parce qu'il y avaient des différends entre habitants et presque chacun des conseillers LSAP.

  • Orni le 09.10.2017 08:26 Report dénoncer ce commentaire

    Enfin ça vas changer

    • Abbes le 09.10.2017 09:04 Report dénoncer ce commentaire

      Le croyez vous vraiment? Moi j'en doute!

  • Dombas le 08.10.2017 22:54 Report dénoncer ce commentaire

    Mince alors!

    • Orni le 09.10.2017 08:23 Report dénoncer ce commentaire

      Bien fait