Législatives au Luxembourg

15 octobre 2018 09:05; Act: 16.10.2018 09:20 Print

Martine Solovieff a été nommée informateur

LUXEMBOURG - Au lendemain des élections législatives, l'heure était aux consultations et aux tractations politiques. Revivez les temps forts de la journée de lundi.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

18h07

Le Maréchalat de la Cour a indiqué que Martine Solovieff, procureur général d'État, a été nommée informateur dans le cadre de la formation du nouveau gouvernement.

17h56

Le Grand-Duc Henri a indiqué au Premier ministre, Xavier Bettel, qu'il allait nommer un informateur, qui sera en toute logique un juriste. Son rôle sera de consulter les partis, puis d'effectuer un rapport au Grand-Duc. Il s'agit là de la première étape avant la nomination d'un formateur de gouvernement. «Pour moi il est désormais important d'aller chercher un mandat du côté de mon parti», a indiqué le Premier ministre. Le DP doit se réunir à partir de 18h30.

17h36

Avant sa deuxième rencontre de la journée avec le Grand-Duc Henri, Xavier Bettel s'est montré particulièrement détendu en tapant la balle de foot avec des enfants devant le Palais.

17h23

Carole Thoma, présidente de déi Lenk, estime que «le CSV n'est pas légitime pour former un gouvernement, car il a perdu des voix». La gauche va continuer son travail d'opposition «pour une meilleure politique sociale». Pas amère après le scrutin, la jeune femme explique que son organisation politique «a progressé dans toutes les circonscriptions» et obtenu «son meilleur score historique». «C'est important pour nous qu'avec la rotation de mi-mandat deux femmes entrent au Parlement», a-t-elle conclu.

17h06

Jean Schoos, président de l'ADR, sort de son entrevue avec le Grand-Duc. Son parti se dirige vers l'opposition. «Une opposition constructive, ce que le CSV apprend encore à faire».

16h30

Corinne Cahen est sortie, à son tour, de son entretien avec le Grand-Duc. La ministre de la Famille a «fait le point sur les résultats», sans forcément évoquer, dit-elle, la composition du prochain gouvernement. Corinne Cahen devait ensuite préparer le comité directeur du DP, annoncé à 18h30, à Hesperange.

15h52

Ali Ruckert, président du KPL, a également été reçu par le Grand-Duc. Le leader du parti communiste espère «le meilleur gouvernement pour les travailleurs et les pensionnés» et un exécutif capable «de trouver des solutions aux problèmes de logements, de transports et de chômage». Aucune préférence concernant la future coalition. Le comité central du parti doit se réunir jeudi.

15h43

Marc Spautz s'est exprimé à la sortie de son audience avec le Grand-Duc Henri, lors de laquelle il a rappelé que son parti «restait le premier du pays». Le président du CSV «pense que le Grand-Duc nommera rapidement un formateur». Ce qu'il a manqué au CSV? «Nous allons analyser cela en interne», a-t-il simplement indiqué.

14h40

Le CSV regrette l'absence de discussion avec les partis de la coalition. «Je suppose qu'ils vont faire de leur mieux pour la renouveler. Le système luxembourgeois étant ce qu'il est, il serait au moins opportun de parler avec le parti qui a la plus grande fraction».

13h50

Le parti socialiste est décidé, il souhaite continuer la coalition à trois. «Étienne Schneider a été mandaté pour mener les discussions avec le DP et Déi Gréng, afin de poursuivre la coalition actuelle», a indiqué le président du LSAP, Claude Haagen, à «L'essentiel».

13h25 Les bulletins de vote sont arrivés à la Chambre des députés, pour la vérification des résultats. Jusqu'à présent, cette opération se déroulait à Bertrange.

12h34 Les membres de Déi Gréng se sont également réunis dans la matinée. Ils se sont décidés pour une coalition avec le DP et le LSAP, soit la même que celle qui dirige le pays actuellement, comme l'a expliqué Christian Kmiotek, joint par L'essentiel. Tout dépend désormais de qui sera le formateur que nommera le Grand-Duc Henri.

12h20 La fraction CSV s'est également réunie ce midi, tandis que le gouvernement l'a fait un peu plus tôt, vers 10h30.

11h58 Pendant ce temps-là, le LSAP organise une réunion de son groupe parlementaire.

11h51 Christian Kmiotek n'a pas voulu «étaler le contenu des discussions avec le Grand-Duc sur la place publique». Le président de Déi Gréng a cependant affirmé que sa formation, «en tant que grand gagnant des élections, aspirait à faire partie du prochain gouvernement».

11h30 Les politiciens réagissent, notamment sur les réseaux sociaux.

11h22 Les discussions sont rapides, Sven Clement est déjà sorti. Il laisse la place à Christian Kmiotek, président du parti Déi Gréng.

11h Sven Clement fait son entrée au Palais. «Je m'attends à ce que le Grand-Duc me félicite, et que l'on discute tranquillement de la situation, d'une Chambre à sept partis, a-t-il indiqué juste avant à L'essentiel. Il y a une érosion des grands partis comme partout dans l'UE, mais les gens au Luxembourg ne votent pas vers l'extrême droite. Ils restent plutôt centristes, ce qui est bien».

10h53 La Confédération générale de la fonction publique (CGFP) a réagi aux résultats des élections. Elle espère que les députés qui siégeront à la Chambre pour les cinq prochaines années «continueront d'être à l'écoute des préoccupations et des problèmes réels des citoyens». La CGFP a aussi appelé le futur gouvernement à «s'opposer résolument aux exigences des hauts représentants du patronat en matière de coupes sociales, en particulier en ce qui concerne les pensions de vieillesse. En outre, la confédération estime que le travail et le capital doivent être taxés équitablement et que le salaire minimum doit être augmenté.

10h43 Le défilé continue, avec l'entrée de Georges Wivenes, président du Conseil d'État. Ci-dessous une photo prise lors de leur entretien. Le Grand-Duc Henri (à droite) avec Georges Wivenes, président du Conseil d'État.

10h38 Mars Di Bartolomeo «s'est permis de livrer son analyse» lorsqu'il a été reçu par le Grand-Duc, comme il l'a expliqué à L'essentiel. Selon lui, «le gouvernement actuel n'a pas été sanctionné, il n'y a pas d'alternative qui s'impose». L'échange avec le chef de l'État aurait été «très bon» et une décision devrait être prise «très rapidement».

10h27 L'ordre des consultations avec le Grand-Duc a été défini. Les personnalités se succéderont durant la journée de lundi dans le palais du chef de l'État.

Après le Premier ministre sortant Xavier Bettel puis le président de la Chambre des députés Mars Di Bartolomeo, viendra le président du Conseil d'État, Georges Wivenes. Puis les présidents de partis dans l'ordre suivant: Sven Clement (Pirates), Christian Kmiotek (Déi Greng), Claude Haagen (LSAP), Marc Spautz (CSV), Ali Ruckert (KPL), Corinne Cahen (DP), Jean Schoos (ADR), David Wagner (déi Lénk).

Puis le Premier ministre reviendra vers 17h30.

10h20 Retrouvez le reportage de L'essentiel radio sur les résultats des élections.

10h17 Le Pirate Sven Clement, élu député à la surprise générale, a indiqué qu'il abandonnerait son poste de président du parti «d'ici la fin de l'année».

9h50 Le président de la Chambre des députés, Mars Di Bartolomeo, a été reçu à son tour par le Grand-Duc. Celui qui est venu en voisin évoquera la situation politique de la Chambre, où plusieurs coalitions sont possibles pour former une majorité.

9h40 Premier parti du pays mais en recul, le CSV ne s'attend pas forcément à retourner aux affaires. C'est ce qu'a indiqué son président Marc Spautz.

9h23

Le Premier ministre est déjà sorti du Palais, a constaté un journaliste de L'essentiel, présent sur place. Les discussions n'ont donc duré qu'une vingtaine de minutes.

Xavier Bettel a, comme attendu, présenté sa démission. Puis il a été reconduit pour expédier les affaires courantes. De son côté, le Grand-Duc, en tant que chef d'État, va continuer à effectuer des consultations dans la journée, avec notamment le président de la Chambre des députés et celui du Conseil d'État.

Interrogé sur l'identité d'un formateur, Xavier Bettel n'a pas donné d'information. Cela se décidera à l'issue des consultations et «en fonction des petits calculs». Il estime qu'il est «légitime que le Grand-Duc s'informe et consulte» avant d'entériner un choix, et il ne «se vexerait pas» s'il n'était pas nommé formateur dès ce lundi.

8h58

Le Premier ministre sortant, Xavier Bettel, «a très bien dormi». C'est ce qu'il a déclaré juste avant d'entrer dans le Palais grand-ducal, lundi, à 8h58, où il doit être reçu par le Grand-Duc Henri, après une courte nuit du fait de la soirée électorale. Le chef de gouvernement doit formellement présenter sa démission au lendemain des élections législatives qui ont renouvelé la Chambre des députés.

Mais Xavier Bettel (DP) s'attend à continuer à exercer ses fonctions, «pour expédier les affaires courantes», comme le veut l'usage. Le Premier ministre avait déclaré dès dimanche soir qu'il espérait rester au pouvoir de manière plus durable, la coalition en place ayant obtenu suffisamment de sièges pour se maintenir.

Lundi, se dérouleront les négociations entre les partis. Un formateur pourrait être rapidement désigné.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jeff le 15.10.2018 16:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi je ne vote plus!!!! De toute manière ils font ce qu'ils veulent. Dégoûté.

  • white le 15.10.2018 13:25 Report dénoncer ce commentaire

    CSV/ DP/Déi Gréng, LSAP a perdu ils ne devraient pas faire parti de cette coalition. S'ils continuent cette farce l'année prochaine Déi Gréng n'auront pas mon vote.

  • Surfer le 15.10.2018 10:09 Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon, ce sont les compagnies étrangères qui font la pluie et le beau temps au Grd duché. La marge de manoeuvre des politiques luxembourgeois est faible.

Les derniers commentaires

  • Blablabla le 16.10.2018 10:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ Jeff : Vous ne voulez plus voter et je vous comprends tout à fait. Je pense pareil que vous. C’est pour ça que je suis contre l’obligation de vote. L’obligation n’est pas un droit. Dans une démocratie, chaque citoyen devrait être libre d’aller voter. C’est aussi une des raisons pour lesquelles la plupart des pays au monde n’ont pas cette obligation comme chez nous.

  • Oui mais le 15.10.2018 21:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui mais même après les élections à la proportionnelle comme c'est la tradition au pays, il y aura toujours des gens pour se plaindre car ils n'ont pas voté, sans parler de ceux qui bien sûr ne votent pas et polluent le débat de Russie ou d'ailleurs ...

  • Welcome le 15.10.2018 20:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Déi Gréng / CSV / ADR. Déi Gréng pour une société propre, CSV pour plus de social au Luxembourg, ADR pour le conservatisme du Luxembourg pour la sécurité nationale et la revalorisation du peuple résidents au Luxembourg. Mais ca m’étonnerait.

  • Angelo51 le 15.10.2018 19:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À tous les mécontents du CSV c’est un juste retour de bâton car le CSV a monopolisé le pouvoir pendant des décennies en méprisant le DP. Le CSV est à l’origine un parti d’agriculteurs qui n’a jamais voulu tenir compte de la réalité de la ville de Luxembourg où professions libérales et commerçants ainsi que multi-propriétaires était la norme. Maintenant le DP a cent fois raison de se venger. La vengeance est un plat qui se mange froid.

    • Naja le 15.10.2018 21:02 Report dénoncer ce commentaire

      Le CSV n'a pas monopolisé, il a été élu!

  • Siegfried le 15.10.2018 18:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je rigole bien en voyant la rage et la frustration de tous les prophètes du CSV, si sûrs de leurs pronostiques il y a encore qqs jour...